Comment se former quand on est freelance ?

 

Si se former est un enjeu clé pour offrir en permanence la meilleure expertise qui soit sur sa discipline, qu’en est-il alors pour les freelances ? Hyperbolyk, marketplace de la formation, passe en revue un nouveau paradigme.

 

“Freelancing” : le nouveau paradigme

 

Selon une étude dévoilée par Malt, le nombre de “freelances” ou travailleurs indépendants a triplé en dix ans en France. On en recense plus de 830 000. Parmi ses clients, on trouve 60% des entreprises du CAC 40.

 

Freelance versus les grandes entreprises

 

A l’ère du digital et dans un environnement de plus en plus agile, on assiste en France à une montée du travail nomade. Les grandes entreprises ne sont plus perçues comme le Saint Graal à la fin d’un parcours académique. Les start-ups et le “freelancing” attirent de plus en plus de talents.

 

Freelance : la poule aux oeufs d’or

 

En réponse à cette nouvelle mutation, nombreuses sont les entreprises qui font appel aux compétences des indépendants. Adaptables et curieux, ils disposent d’expertises que les entreprises traditionnelles souhaitent acquérir. Autonomes et créatifs dans leurs méthodes de travail, les freelances soumettent également de nouvelles façons d’aborder le management voire de le « transformer » (ndlr Vincent Huguet, Co-fondateur de Malt)

 

Freelances : quels accès à la formation ?

 

Si les entreprises recherchent de plus en plus des personnes expertes dans leur domaine, quels sont les principaux accès à la formation pour les freelances ?

 

1- Un fond de formation par activité indépendante

 

Chaque indépendant contribue à la formation professionnelle et rapporte à un fond d’assurance de formation spécifique selon la nature de son activité :

  • FAF-PM pour les professions libérales médicales.
  • L’AFDAS pour les artistes et auteurs.
  • L’AIF pour les chômeurs.
  • Le FIF-PL pour les professions libérales (freelance, auto-entrepreneurs)…

2- Le portage salarial : une alternative

 

Les sociétés de portage salarial construisent des parcours de formation adaptés. Un salarié porté, comme tout salarié, bénéficie d’un cumul des heures sur son Compte Personnel de Formation. Il accède ainsi à des formations en lien avec  son activité: marketing, techniques de négociation…

 

3- La pratique comme formation

 

Habitué à gérer plusieurs dossiers en même temps, agile et dynamique, force est de constater que le freelance alimente lui même sa boîte à outils via :

1- la découverte  d’application innovante, d’outil de veille

2- des “trocs” de compétences via son propre réseau ou espaces de co-working.

3- des Moocs (Massive Open Online Courses) et webinars pour s’aguerrir à son rythme sur un sujet.

Dans un monde de plus en plus nomade et expert, être freelance requiert d’être à la page sur sa discipline. La pratique, l’entourage et l’accès aux Moocs semblent être la cheville ouvrière d’une formation plus autonome.

 

Nathalie FARROUILH – Rédactrice Hyperbolyk

Hyperbolyk, Marketplace de la formation, accompagne les entreprises et leurs salariés dans la recherche de formations professionnelle.

Sources

  • Influencia
  • Malt – Blog
  • Figaro Economie

Plus d’infos sur:

Etude Malt Freelance 2017 : https://www.malt.fr/etude-freelance-2017

Comment financer sa formation quand on est freelance:
http://www.amedee.co/faire-financer-sa-formation-quand-est-freelance-school/

 

 

Comment se former quand on est freelance ?
Notez cet article

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X