Le portage salarial et le secteur de l’immobilier

17 Immobilier

Le secteur de l’immobilier est l’un des moteurs de l’économie française. Frappé de plein fouet par la crise économique de 2008, le secteur commence peu à peu à se redresser, offrant de belles perspectives d’avenir à ceux qui y travaillent.

L’immobilier, un secteur qui se porte bien

Après avoir connu une baisse considérable en 2008, le secteur de l’immobilier commence à remonter la pente. Au premier trimestre de l’année 2016, par exemple, le secteur enregistre près de 235 500 employés, soit une hausse de 3,3 % en l’espace de 12 mois. Depuis 2016 également, le secteur recrute puisque chaque année 19 200 projets de recrutement voient le jour. Le chiffre d’affaires enregistré par les professionnels du secteur présente également une progression ces dernières années. Une hausse de 11 % du chiffre d’affaires du secteur immobilier a été enregistrée durant le dernier trimestre de l’année 2016 et la tendance se confirme en 2017.

Les différents métiers de l’immobilier

Le secteur immobilier de l’immobilier se divise en trois grands domaines : la promotion immobilière, la transaction immobilière et la gestion immobilière. Le secteur est ainsi très vaste et regroupe une grande variété de professions. Beaucoup résument le métier de l’immobilier à celui d’agent immobilier, mais derrière ce terme devenu générique se cache en réalité une grande variété de métiers. Le négociateur immobilier est l’un de ces professionnels qui évoluent dans le secteur de l’immobilier. Ce professionnel est présent à toutes les étapes de la transaction immobilière, de la prospection des biens à vendre ou à louer à la finalisation de la transaction. Il est l’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur, le locataire ou le propriétaire et s’occupe des négociations financières.

Le mandataire immobilier est un autre professionnel immobilier. Il agit pour le compte d’un mandant, qui est généralement un commerçant en quête d’un local pour son magasin. Le mandataire immobilier détermine la faisabilité du projet de son client, organise les constructions à prévoir, choisit le terrain, effectue les démarches administratives nécessaires pour la construction. Le mandateur immobilier sélectionne également le constructeur, l’architecte ou le maître d’œuvre qui sera en charge de la réalisation du projet et s’assure du bon déroulement des travaux. Tout comme le négociateur, il joue le rôle d’intermédiaire entre les locataires et les propriétaires, les vendeurs et les acheteurs.

Les fonctions du professionnel de l’immobilier ne se limitent pas aux seules transactions immobilières. Ce dernier peut aussi gérer des patrimoines immobiliers. Dans ce cas, il est appelé gestionnaire de biens immobiliers ou property manager. Il représente les intérêts du propriétaire d’un bien immobilier, que ce dernier soit un particulier, une société foncière, ou un investisseur institutionnel. Il s’assure de la bonne gestion de l’immeuble. Il s’occupe non seulement de la partie financière du patrimoine, mais aussi des risques qui peuvent y être liés. Sa mission consiste à recouvrir les charges et les loyers, à déclarer et suivre les sinistres et gérer les polices d’assurance.

Le métier de l’immobilier et le portage salarial

Le contexte actuel du marché de l’immobilier est favorable à l’émergence du portage salarial en immobilier. Les acteurs du secteur ont en effet besoin de renforcer leurs équipes commerciales, mais n’ont pourtant pas toujours les moyens de proposer une embauche. Ils ont donc de plus en plus recours aux négociateurs immobiliers ou mandataires externes. Cependant, travailler à son propre compte dans l’univers de l’immobilier n’est pas toujours évident, puisque le statut est moins souple, moins simple et nettement moins avantageux que le régime salarié. Le portage salarial est une alternative intéressante qui permet aux professionnels de l’immobilier d’exercer leur métier en toute sérénité, et ce, malgré la réticence des agences et autres à embaucher. La société de portage salarial propose au négociateur ou autre acteur du secteur immobilier de garder le statut de salarié, tout en profitant de l’indépendance de ceux qui travaillent à leur propre compte. Ce faisant, ils bénéficient de tous les avantages sociaux reliés au statut de salarié : assurance maladie, retraite, indemnités de chômage entre les différentes missions, etc. En optant pour le portage salarial, l’agent immobilier a l’assurance de toucher une rémunération, et ce, même si le client tarde à honorer la facture. Cette rémunération est calculée en fonction des heures travaillées et du taux horaire minimum qui est défini dans le contrat de travail.

En ce qui concerne le chiffre d’affaires réalisé par le professionnel immobilier en portage, il dépend essentiellement du nombre de missions accomplies et de la façon dont le porté négocie ses contrats. Le professionnel porté est, en effet, libre de négocier son taux journalier lui-même, à condition que ce dernier soit supérieur à 300 euros. Comme le salarié porté n’est pas soumis à un plafond de revenu comme le micro-entrepreneur, il est libre d’enchainer les missions et augmenter ainsi son chiffre d’affaires. De plus, comme il est détaché de toute tâche administrative et comptable, il peut consacrer davantage de temps dans la prospection de clients.

Vous vous demandez comment le portage salarial fonctionne en immobilier ? Voici une vidéo simple, rapide que j’ai pu trouver sur YouTube :

 

 

Le portage salarial et le secteur de l’immobilier
Notez cet article

X