Le portage salarial à l’international

Portage salarial à l'international

Le potentiel des experts français est reconnu à l’international et de plus en plus d’entreprises à travers le monde font ponctuellement appel aux services de consultants, managers, formateurs ou prestataires. Pourtant, effectuer une mission à l’étranger n’est pas simple en raison des démarches administratives souvent fastidieuses. Le portage salarial vient aider ces professionnels qui effectuent des missions à l’étranger en facilitant les démarches et en leur offrant tout l’accompagnement dont ils peuvent avoir besoin.

Portage salarial à l’international : comment ça marche ?

Le portage salarial, qui permet à un professionnel de développer ses missions de manière indépendante, tout en gardant les avantages du salariat, se prête également aux missions à dimension internationale. Le fonctionnement du portage salarial à l’international est le même que celui du portage salarial classique. Le porté recherche lui-même ses missions et la société de portage, moyennant une commission prélevée sur le chiffre d’affaires du professionnel, s’occupe de toutes les tâches administratives relatives à l’installation à l’étranger, et lui verse une rémunération. Le portage salarial international concerne aussi bien les missions courtes et temporaires exercées dans le cadre d’un détachement que les missions de longue durée qui s’apparentent à de l’expatriation.

Avant d’effectuer une mission en portage salarial à l’international, le porté doit en effet choisir entre devenir consultant détaché ou consultant expatrié. L’historique salarié du consultant, la durée et le lieu de la mission, les objectifs de missions pour l’avenir, mais aussi les garanties sociales souhaitées par le consultant déterminent le choix de ce statut. Un consultant détaché reste en effet affilié à la Sécurité sociale française tandis qu’un expatrié doit d’abord souscrire au système de sécurité sociale du pays d’accueil, et doit, adhérer à la CFE (caisse des Français à l’étranger), pour pouvoir continuer à bénéficier des avantages de la protection sociale française. La société de portage est en mesure de déterminer le statut le plus adapté au consultant qui fait appel à son service.

À qui s’adresse le portage salarial à l’international ?

Le portage salarial international s’adresse à tous les professionnels qui souhaitent faire développer leur activité à l’étranger, que ce soit dans d’autres pays de l’Union Européenne ou d’autres pays du monde. Ainsi, les professionnels qui souhaitent travailler ponctuellement à l’étranger, mais qui souhaitent conserver les avantages sociaux du système français et bénéficier d’une assistance plus ou moins poussée durant toute la durée de la mission peuvent faire appel au portage salarial. Le portage salarial international s’adresse également aux consultants expérimentés qui souhaitent s’établir dans un pays étranger, tout en gardant la sécurité du système de protection sociale français et les mêmes conditions de travail que le régime français. Le portage salarial international s’adresse également à ces consultants qui ne quittent pas le territoire français, mais qui ambitionnent toutefois d’effectuer des missions pour le compte de clients implantés à l’étranger.

Quels sont les avantages du portage salarial à l’international ?

Le portage salarial à l’international présente de multiples avantages pour le consultant expatrié ou détaché. Même s’il exerce dans des pays aux conditions de vie et de travail réputées difficiles comme l’Asie ou l’Afrique, il conserve la protection sociale française, qui figure parmi les plus avantageuses du monde. Cette couverture sociale comprend les indemnités de chômage, l’assurance maladie, la prévoyance, la cotisation retraite, etc. Le professionnel porté bénéficie également d’une assurance responsabilité civile professionnelle qui lui permet d’exercer en toute sérénité.

Le portage salarial à l’international permet également au professionnel expatrié ou détaché de toucher une rémunération fixe pendant toute la durée de sa mission. Cette rémunération est basée sur le chiffre d’affaires réalisé par le consultant. Cette rémunération est garantie, même s’il y a un non-paiement d’une facture. La société de portage s’occupe en effet des relances auprès des entreprises clients et garantit le paiement d’une rémunération minimum dont le montant varie en fonction du nombre d’heures travaillées et le taux horaire journalier indiqué dans le contrat. Faire appel au portage salarial permet aussi d’optimiser la rentabilité financière de son activité à l’étranger, puisque la société de portage apporte son soutien au consultant porté pour l’aider dans l’obtention d’une exonération d’impôt, un PEE ou encore un PERCO, par exemple.

Le fait de recourir au portage salarial fait également profiter des atouts de l’entrepreneuriat au professionnel. En effet, comme tous les portés, même s’il a un statut de salarié, le professionnel reste libre dans le choix de ses missions, l’organisation de son travail et la négociation de sa rémunération. Il n’a donc pas besoin de créer son entreprise pour exercer. Grâce au portage salarial, il bénéficie d’une structure qui rend possible et sécurisée son activité indépendante à l’étranger. Les démarches administratives sont réduites au strict minimum. La société de portage s’occupe de toutes les démarches administratives et juridiques nécessaires à l’accomplissement de l’activité à l’étranger. C’est la société de portage qui s’occupe des formalités d’installation dans le pays d’accueil. C’est également elle qui gère les obligations administratives liées à l’activité. Elle s’occupe également de la négociation des contrats de prestation, au besoin, et des opérations de change, si le règlement des honoraires se fait en devise étrangère.

 

Le portage salarial à l’international
Notez cet article

X