Seniors

Emploi des seniors : quels enjeux ?

L’évolution de la démographie française et le besoin de travailler ont une incidence sur l’âge des professionnels. Ainsi, de plus en plus de seniors choisissent de poursuivre une activité professionnelle alors qu’ils ont l’âge légal pour partir à la retraite. Vous souhaitez connaître les enjeux de l’emploi des seniors ? Notre article détaille les éléments à connaître ainsi que l’avantage du portage salarial pour les seniors.

Qu’est-ce qu’un senior ?

En règle générale, dans le monde professionnel, un senior correspond à un actif qui commence à entrer dans la tranche d’âge comprise entre 50 et 64 ans. Les seniors représentent plus de 8 millions de professionnels. Cette tranche d’âge est charnière dans la mesure où le taux d’emploi y est plus faible que dans le reste de la population.

Le débat sur l’emploi des seniors a longtemps été vu de manière biaisée. L’objectif était d’accélérer leur départ à la retraite en pensant que cela allait libérer des places pour les jeunes actifs. L’étude des données statistiques des années 80 et 90 montre que la tranche d’âge 15-24 ans a vu son taux d’emploi diminuer lorsque celui des 50-64 diminuait également.

Ainsi, l’analyse des chiffres montre que les postes ne sont pas interchangeables. Un professionnel senior qui part à la retraite ne va pas nécessairement être remplacé par un jeune actif. Par contre, un senior en entreprise peut accompagner les jeunes actifs afin de les aider pour la suite de leur carrière.

Même si la situation tend à se résoudre, la France compte moins de seniors actifs par rapport à d’autres pays européens. Désormais, les professionnels de 60 ans présentent un taux d’emploi de l’ordre de 40 %. Les 60 % restants se répartissent à égalité entre le chômage et la retraite.

Les chiffres de l’emploi des seniors

En France, les seniors ont pendant longtemps été en situation de sous-emploi. Ainsi, selon les chiffres de l’INSEE, le taux d’emploi des 50-64 ans a commencé à baisser à partir de 1980. Ce chiffre a chuté ensuite après 1982 et l’introduction de la retraite à 60 ans. Il faut attendre 2012 pour retrouver un chiffre similaire au début des années 80. En 2016, le taux d’emploi des 50-64 ans dépasse, pour la première fois, la barre des 60 %.

Cette situation de sous-emploi des seniors s’expliquait par deux phénomènes majeurs :

  • La barrière des 60 ans. Les entreprises privilégiaient, dans de nombreuses situations, des profils plus jeunes lorsque leurs salariés atteignaient, ou allaient atteindre, la barre symbolique des 60 ans. Ainsi, les seniors étaient peu à peu écartés de l’entreprise et le chômage pouvait survenir en fin de carrière.
  • Le système de retraite. Le système de retraite français permettait de partir relativement tôt en retraite et donc de bénéficier des indemnités correspondantes. Ce régime favorable n’encourageait pas les seniors à poursuivre leurs recherches d’emploi.

Toutefois, les évolutions des mentalités en entreprise comme les changements dans le système de retraite ont permis de corriger ces phénomènes. Ainsi, de 2007 à 2017, le taux d’emploi des 50-64 ans a gagné 8 pts. Ce chiffre monte même à 14 points supplémentaires pour la tranche d’âge allant de 60 à 64 ans.

Enfin, les actifs de 50-64 ans privilégient beaucoup les formes d’emploi non salariées. Si cette tranche d’âge présente un taux au CDI équivalent aux autres actifs, la part est plus importante pour le statut indépendant.

Emploi des seniors : quels points prendre en compte ?

Travailler tout en étant senior est évidemment une possibilité. Toutefois, plusieurs points sont à prendre en compte dans la réflexion.

Le difficile retour à l’emploi

Les études statistiques font, toutefois, état d’une situation contrastée. Ainsi, si les seniors ont des situations professionnelles meilleures que le reste de la population, ils connaissent davantage de difficultés lorsqu’ils passent par une période de chômage. En d’autres termes, être senior reste un atout en entreprise sauf si l’on vient à perdre son emploi. La recherche d’un nouveau poste est beaucoup plus difficile. Il convient de souligner que cette recherche d’emploi peut être perçue négativement.

En effet, un professionnel en fin de carrière est censé disposer d’un carnet d’adresses lui permettant de retrouver un poste par le biais de ses relations. Ainsi, les seniors qui travaillent après l’âge de départ à la retraite sont ceux qui continuent sur leur lancée.

L’image d’expertise

Un professionnel en fin de carrière possède, en règle générale, un contrat solide et une rémunération élevée. L’expérience professionnelle accumulée explique en grande partie ce statut et cette situation. Les seniors sont perçus positivement dans les entreprises où ils jouissent d’une image d’expert. Ainsi, de nombreux seniors s’orientent vers le consulting, l’enseignement et le coaching.

Toutefois, avec l’essor du numérique et des nouvelles technologies, les seniors peuvent apparaître comme dépassés. La mise à jour de ses connaissances, de la réglementation ainsi que l’ouverture aux nouveaux enjeux sont nécessaires pour rester en situation d’employabilité.

La flexibilité

Au-delà d’un certain âge, il peut devenir difficile d’accumuler les heures de travail. Dès lors, les professionnels seniors peuvent opter pour des postes plus flexibles. Par ailleurs, l’entrepreneuriat va permettre de choisir ses missions et son rythme de travail. À partir de 50 ans, les soucis de santé peuvent se multiplier. Cette situation problématique engage donc la nécessité d’aménagement de son travail et de ses pratiques quotidiennes.

Le télétravail peut être une option en limitant les temps passés dans les transports. La fatigue va être moindre et le temps disponible plus important.

Gérer sa fin de carrière avec le portage salarial

La fin de carrière peut devenir, encore aujourd’hui, complexe à appréhender. Toutefois, les entreprises restent majoritairement favorables à travailler avec des profils seniors.

Le portage salarial apparaît, dans cette configuration, une solution idéale. En effet, grâce au portage salarial, les entreprises n’embauchent pas directement et passent par une société de portage employeuse. Le professionnel senior peut, quant à lui, bénéficier d’un contrat salarié et cotise alors pour son régime de retraite.

Vous êtes un professionnel en fin de carrière et souhaitez en connaître davantage sur le portage salarial ? Contactez-nous pour obtenir toutes les informations désirées.

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X