Plan France Relance : quels effets sur les entreprises françaises ?

Plan France Relance : quels effets sur les entreprises françaises ?

La crise sanitaire a été vue, par les professionnels, comme l’arrivée d’une période d’incertitudes. Or, le manque de visibilité porte le risque d’une limitation des commandes, ce qui a un impact sur les sous-traitants, dont les professionnels indépendants. Vous souhaitez connaître l’impact du plan France Relance sur les entreprises françaises ? Notre article vous explique les conclusions des premiers rapports d’analyse.

Les objectifs initiaux du Plan de Relance

Le plan France Relance a été décidé par le gouvernement français afin de permettre à l’économie de redémarrer à la suite de la crise sanitaire. Les multiples restrictions ont affecté les entreprises et ont diminué leur trésorerie. Ce plan poursuit donc l’objectif de consolider les entreprises françaises tout en préparant l’avenir.

Ainsi, le programme France Relance se structure autour d’une enveloppe de 100 milliards d’euros. Ce montant total va se décliner en multiples appels à projets dont certains sont déjà ouverts pour l’année 2021. D’autres vont voir le jour durant toute l’année 2022. L’enveloppe du plan France Relance va être entièrement engagée d’ici la fin de l’année 2022.

Le plan France Relance se structure autour de trois piliers :

  • L’écologie pour 30 milliards d’euros ;
  • La compétitivité pour 34 milliards d’euros ;
  • La cohésion pour les 26 milliards d’euros restants.

Le volet sur la compétitivité est l’axe qui intéresse le plus les professionnels indépendants. En effet, ce point touche aux programmes industriels avec un volume important de missions d’ingénierie, de gestion des compétences et de consulting qui en découlent.

L’objectif du plan France Relance est double :

  • Atteindre le niveau économique d’avant-crise mi-2022 ;
  • Faire baisser le chômage avec la création nette de 160 000 emplois.</li

Ces deux objectifs sont jugés comme étant parfaitement atteignables. Toutefois, il semble difficile de distinguer si l’atteinte de ces objectifs le sera, principalement ou non, par la mise en œuvre du programme France Relance. Le déploiement de dispositifs similaires dans les pays européens voisins crée, également, un environnement favorable pour les entreprises.

L’évaluation du plan France Relance

Au printemps 2021, le gouvernement français a décidé de la création d’un comité de suivi du plan France Relance. L’objectif est alors d’évaluer les mesures de ce plan afin d’avoir un retour sur leur efficacité. Le comité d’évaluation du plan France Relance a remis un rapport en octobre 2021. La lecture et l’analyse de ce rapport comportent des éléments intéressants pour les entreprises et les professionnels indépendants.

Comme nous l’avons vu plus haut, la mobilisation de l’enveloppe du plan France Relance est, à ce jour, partielle. Ainsi, l’évaluation ne peut pas être complète. Toutefois, certains éléments ressortent de l’analyse et impactent l’activité des professionnels indépendants.

Le comité d’évaluation va produire une autre évaluation, plus complète, au cours de l’année 2022.

France Relance : les points à prendre en compte pour son activité

Le plan France Relance poursuit l’objectif de dynamiser l’activité et l’emploi. Dans ce contexte, plusieurs points relevés par le comité d’évaluation sont à intégrer pour les professionnels indépendants.

La rapidité d’exécution du plan

Le premier élément à intégrer concerne la rapidité de mise en application du programme France Relance. Ainsi, mi-2021, près de la moitié de l’enveloppe (47 milliards d’euros) a été engagée dans les divers appels à projets lancés. Ce montant va atteindre 70 milliards d’euros d’ici la fin de l’année 2021.

Ainsi, les professionnels indépendants ne doivent pas attendre pour se positionner auprès des entreprises. Il va s’agir de rédiger, rapidement, des offres de mission et de prospecter activement les entreprises qui remportent les appels à projets. La rapidité d’application du plan France Relance contraint aussi les entreprises à engager, sans attendre, les fonds pour leurs projets industriels ou de recherche.

Le comité d’évaluation juge, d’ailleurs, que les aspects opérationnels du plan France Relance fonctionnent parfaitement. En d’autres termes, les délais de publication des appels à projets et de déploiement des aides suivent le calendrier attendu.

La baisse des impôts de production

Le plan France Relance prévoit une baisse importante des impôts de production. Cette baisse va atteindre près de 20 milliards d’euros, ce qui va permettre aux industries françaises de retrouver de la compétitivité vis-à-vis des autres entreprises industrielles européennes.

Cette baisse va permettre aux entreprises industrielles d’investir dans la Recherche & Développement (R&D) ainsi que dans la gestion des compétences de leur personnel. Les transformations industrielles, technologiques et numériques obligent les entreprises à former leur personnel sur ces nouveaux enjeux.

Ainsi, cette nécessaire transition va s’accompagner de besoins, pour les entreprises industrielles, en formation et en accompagnement sur la gestion des compétences. La formation continue sur des emplois nouveaux, en profonde mutation, est également connue sous le nom de reskilling.

Le soutien à l’innovation

En complément du point précédent, le comité d’évaluation a pu établir le volume des projets d’innovation soutenus par le plan France Relance. Ainsi, ce sont déjà 11 milliards d’euros de nouveaux projets industriels qui ont pu sortir de terre.

Le plan France Relance ne finance pas la totalité de ces projets. Ainsi, l’État contribue à hauteur de 2,4 milliards d’euros. Le versement de ces aides permet, bien souvent, de donner une dynamique et une impulsion.

Ces projets d’innovation vont nécessiter un accompagnement fort pour les entreprises industrielles. Le comité d’évaluation précise que les bénéficiaires des aides sont, en partie, des PME. Ces dernières ne vont pas avoir, dans l’immédiat, les compétences internes pour réaliser les différents programmes.

Ainsi, de nombreuses entreprises vont recourir à des professionnels indépendants sur les volets en lien avec la transition énergétique, l’innovation digitale ou tout aspect en lien avec l’Industrie du Futur. La résilience du tissu industriel ainsi que la relocalisation des lieux de production font également partie des objectifs du programme France Relance.

Entreprendre librement avec le portage salarial

Le portage salarial permet de travailler en autonomie tout en déléguant les missions administratives à une société de portage. De nombreuses entreprises recourent à des professionnels en portage salarial pour des missions à haute valeur ajoutée.

Vous souhaitez travailler en portage salarial pour des entreprises dans le cadre du plan France Relance ? Contactez notre équipe pour avoir davantage d’informations sur les contrats en portage salarial.

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X