Bien-être au travail : quels points à prendre en compte ?

Bien-être au travail : quels points à prendre en compte ?

Le bien-être au travail n’est pas un enjeu mineur au sein des entreprises et des organisations professionnelles. De plus en plus d’entrepreneurs se penchent sur la question et la mettent en rapport avec la productivité et la performance. Vous souhaitez développer votre bien-être au travail au quotidien pour votre activité ? Notre article fait le point, pour vous, sur les éléments à prendre en compte.

Les enjeux du bien-être au travail

On appelle bien-être au travail le fait de ressentir une satisfaction à la fois physique, morale ou matérielle dans un contexte professionnel. Ces critères ne sont pas à négliger dans la mesure où ils peuvent avoir un impact direct (et préjudiciable) sur le niveau d’activité d’un professionnel.

Le bien-être au travail implique donc différents aspects qui, mis ensemble, génèrent un sentiment de satisfaction des salariés et des professionnels indépendants. On intègre alors, par bien-être au travail, les axes suivants :

  • une relation harmonieuse entre collègues et avec ses partenaires ;
  • un équilibre entre vie professionnelle et vie privée ;
  • un sentiment d’être utile à son entreprise ou d’avoir une activité qui a du sens.

Le bien-être au travail se traduit donc par une adéquation parfaite entre un professionnel et le poste qu’il occupe. Cette situation génère alors un état d’esprit positif, avec l’impression d’évoluer dans un cadre stimulant et sécurisant.

Au-delà du confort des salariés et des professionnels indépendants, le bien-être au travail représente un enjeu majeur pour les entreprises. En effet, plus un salarié est dans une dynamique favorable, plus son engagement personnel est élevé. Le bien-être au travail concerne également les indépendants dans la mesure où cela peut consolider la motivation et l’envie de réussir avec sa propre activité.

La question du bien-être au travail a été particulièrement mise en avant par la génération dite des millenials. Ces derniers ne considèrent plus la rémunération comme étant le critère unique de choix d’un poste de travail. L’environnement professionnel et l’ambiance au travail deviennent des critères importants, si ce n’est centraux. De nombreuses entreprises doivent alors s’adapter à cette nouvelle donne.

Les formes de dépression au travail

Le bien-être au travail s’oppose à différents problèmes spécifiques au cadre du travail. Ne pas intégrer ces enjeux est alors une prise de risque importante. Les salariés peuvent être victimes de formes de dépression plus ou moins graves.

On cite généralement les problèmes de burn-out (épuisement professionnel), de bore-out (l’ennui au travail), le brown-out (absence de sens pour le travail accompli), de harcèlement, de manque de reconnaissance ou de stress, etc.…

Pour un professionnel indépendant, les enjeux sont légèrement différents. Il doit trouver, par lui-même, les sources de bien-être et de motivation.

Les techniques à connaître pour favoriser le bien-être au travail

Que l’on soit salarié ou indépendant, il existe une multitude de techniques permettant de favoriser le bien-être au travail. Focus sur quelques conseils pour apaiser son environnement professionnel.

L’usage de la Communication Non-Violente (CNV)

Une grande partie des tensions au travail proviennent souvent d’incompréhensions et de malentendus entre salariés ou entre prestataires. Dès lors, l’usage des outils de la Communication Non-Violente (CNV) peut permettre d’apaiser les situations et d’éviter de nombreux conflits.

En évoluant dans un contexte professionnel apaisé, un professionnel pourra plus facilement se sentir en état de bien-être au travail.

La création d’un environnement agréable

Aménager la décoration des bureaux est également un axe essentiel pour améliorer le bien-être au travail. L’enjeu est de prioriser des couleurs claires ou l’installation de plantes pour apaiser le regard et créer une ambiance zen.

L’installation d’un mur végétal dans le bureau peut aider à favoriser une ambiance zen. Avoir un espace de travail bien rangé peut aussi aider à travailler dans un cadre serein.

L’organisation de moments « off »

L’enjeu est de proposer des moments ou des rencontres conviviales en dehors du cadre professionnel. L’objectif est alors de rassembler des professionnels autour d’activités non-professionnelles.

Les espaces communs ne sont pas, non plus, à négliger pour créer de la cohésion entre les individus. Il s’agit d’un sujet de réflexion de plus en plus important dans les espaces de coworking. En effet, la création d’activités de détente permet à des entrepreneurs de se libérer l’esprit. Les ateliers bien-être, relaxation et yoga ou encore les sorties sportives s’inscrivent parfaitement dans cette logique

L’instauration de temps conviviaux

Pour garantir le bien-être des professionnels, il est important de pouvoir proposer différents temps conviviaux. Ces moments ne sont pas nécessairement “off” puisqu’ils peuvent s’inscrire pleinement dans une activité professionnelle. Ces temps peuvent se matérialiser de la manière suivante :

  • des temps de réflexion et de développement personnel pour penser la suite de sa carrière ;
  • des temps de formation pour acquérir de nouveaux outils et renouveler l’exercice de son métier ;
  • ou des moments de participation sur le devenir d’un lieu commun (un espace de coworking) et initier de nouveaux projets enthousiasmants.

Le bien-être par l’hygiène de vie

Enfin, en dernier point, le bien-être au travail peut également passer par l’hygiène de vie. L’alimentation fait partie de ces enjeux et doit rester un vrai élément de la santé du professionnel. Ainsi, un professionnel indépendant peut s’octroyer des pauses méridiennes conséquentes pour avoir le temps de faire une coupure. L’enjeu est également d’éviter l’alimentation sur le pouce, génératrice de problèmes de santé sur le long terme.

Un professionnel indépendant doit également penser son rythme de travail afin d’éviter d’être en suractivité, ce qui peut générer un épuisement réel.

Entreprendre librement avec le portage salarial

Les différentes obligations professionnelles (administratif, comptabilité, fiscalité…) peuvent représenter une source certaine de stress pour les entrepreneurs. Dès lors, leur moral va baisser et leur implication sera moins forte.

Dans ce contexte, de nombreux professionnels se tournent vers le portage salarial pour déléguer un certain nombre de missions à des experts. Ainsi, les sociétés de portage salarial peuvent accompagner les indépendants dans leur activité professionnelle en les déchargeant des tâches administratives annexes.

Le portage salarial vous intéresse ? Contactez nos équipes pour en savoir davantage !

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X