Tout savoir sur le Taux Journalier Moyen

Tout savoir sur le taux journalier moyen

Également connu sous le sigle TJM, le taux journalier moyen correspond au montant moyen perçu par le salarié porté pour un jour de travail. Le taux journalier moyen est fixé par chaque consultant professionnel et doit être communiqué au client en amont du projet à réaliser. Focus sur les différents paramètres pour mieux le calculer.

Portage salarial : comment cela fonctionne ?

Le portage salarial se caractérise par une relation tripartite entre un consultant indépendant, une entreprise cliente et la société de portage qui l’encadre. L’entreprise de portage et le consultant sont alors reliés par un contrat de travail préalablement défini. La société de portage est aussi reliée avec l’entreprise cliente par un contrat commercial.

Pour bénéficier du statut de salarié porté, un consultant doit répondre à un certain nombre de critères. Le salarié porté doit justifier d’une expérience de 3 ans minimum dans son secteur, ou d’un diplôme minimum équivalent à Bac+2.

Le consultant porté est un expert autonome dans la réalisation de ses missions. C’est à lui de prospecter ses clients, de fixer ses tarifs et d’envisager ses conditions d’exécution. En fonction de ses besoins, le salarié porté dispose d’un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée.

Le portage salarial encadre le salarié sur différentes tâches comptables, fiscales et administratives. En échange de frais de gestion, elle se charge de verser un salaire au consultant porté en fonction de son chiffre d’affaires. Néanmoins, pour obtenir le chiffre d’affaires souhaité, il est essentiel de bien définir son Taux Journalier Moyen (TJM) pour ses missions.

Taux moyen journalier : de quoi s’agit-il ?

Fixer un tarif journalier est une tâche délicate pour bon nombre d’entrepreneurs. En effet, l’enjeu est de fixer un tarif raisonnable correspondant à la réalité de votre marché. N’hésitez pas à consulter les tarifs des concurrents exerçant dans le même domaine que le vôtre. Vous pourrez ensuite ajuster vos tarifs en fonction de vos compétences et de votre ancienneté.

Fixer son TMJ : les critères à respecter

En portage salarial, chaque consultant est libre de pratiquer les tarifs qu’il souhaite. En effet, aucun plafond n’est exigé dans la tarification de ses prestations. Différents critères peuvent néanmoins vous aider à fixer un tarif juste et équilibré. Le tarif proposé doit en effet :

  • Refléter votre expérience et compétence ;
  • S’accorder avec vos attentes en matière de rémunération ;
  • Être suffisamment pertinent pour obtenir des missions.

Notons qu’une tarification trop élevée ou trop basse risque de décourager ou interroger vos clients potentiels. L’erreur la plus répandue est aussi d’adapter vos tarifs à votre rémunération d’ancien salarié. En effet, le métier de consultant indépendant implique d’autres tâches annexes aux missions que vous pouvez effectuer.

On cite par exemple le temps de prospection, l’élaboration de devis, ou le temps consacré à la formation. Par ailleurs, la vie d’indépendant intègre des périodes de sous-activité qu’il faut prendre en compte.

Calculer son TJM en portage salarial

L’enjeu, pour le salarié porté, est de s’intéresser aux rémunérations brutes et nettes relatives à ses facturations. En effet, un salarié porté doit intégrer d’autres éléments par rapport à un statut indépendant ou vis-à-vis de la micro-entreprise.

Ainsi, les cotisations sociales sont plus élevées en portage salarial, ce qui s’explique par le statut de cadre obtenu via ce type de contrat. Il est aussi important de comptabiliser les frais de gestion de la société de portage généralement comprise entre 10 et 15 %. Les frais de fonctionnement sont également à prendre en compte autant que les remboursements auxquels vous pouvez avoir droit.

TJM : les données-clés à prendre en compte

La convention collective de 2017 a fixé, pour les salariés portés, un revenu minimum brut aux alentours de 2 500 € pour un temps plein. Toutefois, le taux journalier moyen varie en fonction de l’expérience du consultant et du domaine dans lequel il exerce. Les consultants en reconversion professionnelle doivent donc se renseigner sur les tarifications appliquées dans leur domaine. Il convient, en effet, de souligner que certains secteurs stratégiques rémunèrent très bien les consultants en portage salarial. Tout dépend alors de l’offre et de la demande.

Pour calculer le Taux Journalier Moyen, un consultant doit prendre en compte sa rémunération brute annuelle et la diviser par le nombre de jours travaillés par an. Notons que le résultat reste une estimation qui peut connaître des modifications en fonction du nombre de missions que l’on exerce.

Les critères de calcul du Taux Journalier Moyen

Différents critères doivent vous aider à calculer un taux journalier moyen le plus juste possible :

  • Les jours de travail ouvrés. Contrairement à un salarié classique, un salarié porté décide de ses propres horaires de travail. Il doit donc considérer avec précision la durée des jours accordés à ses missions.
  • Les congés payés. Là encore, le consultant porté est en mesure d’organiser ses temps de congés comme il l’entend. Il devra donc prendre en compte les spécificités de ses congés payés, souvent variables d’une année sur l’autre.
  • Les périodes d’inactivité. Les missions d’un consultant peuvent être ponctuelles et nécessiter des temps de prospection non rémunérés. Par conséquent, ces périodes plus complexes doivent faire partie du calcul.
  • Les charges fixes. La gestion des charges fixes mensuelles fait partie de la vie des indépendants. Ils doivent s’inscrire scrupuleusement dans le calcul du TJM.
  • Les frais d’activité. Travailler en autonomie n’exclut pas un certain nombre de frais annexes. On pense, par exemple, à l’achat de matériel (ordinateur, logiciel, portable, etc.) ainsi qu’aux frais de déplacements.
  • Le budget validé par la clientèle. Quel que soit votre degré de compétence, vous devez toujours prendre en compte le budget que vos clients sont prêts à verser. En effet, des prix trop élevés peuvent encourager vos prospects à se tourner vers la concurrence. Des tarifs trop bas peuvent, quant à eux, créer de l’inquiétude chez certains clients.

En conclusion

Le calcul du Taux Journalier Moyen est indispensable pour faire une estimation précise de sa rémunération. En effet, différents éléments sont à prendre en compte comme les frais de gestion en portage salarial, les charges fixes ou les frais professionnels. La définition du TJM est alors essentielle pour prospecter commercialement et commencer une activité de consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X