Auto-entrepreneur, comment choisir son activité commerciale

Auto-entrepreneur, comment choisir son activité commerciale

Vous envisagez peut-être de vous mettre à votre compte, de devenir consultant freelance, auto-entrepreneur/micro-entrepreneur ? Seul problème, vous n’êtes pas complètement sûr de l’activité commerciale que vous pouvez lancer sous ce statut ! Pas de panique, nous faisons le point avec vous pour savoir comment choisir votre activité en toute sérénité en tant qu’indépendant.

 

Choisir son activité commerciale d’auto-entrepreneur

 

En devenant auto-entrepreneur, vous devenez indépendant, chef de votre propre activité. Ce statut permet en effet à une personne d’exercer son activité professionnelle sous forme d’entreprise individuelle. Ce statut offre aux entrepreneurs l’opportunité de développer un large panel d’activités différentes. Des activités commerciales, artisanales ou libérales. Mais alors comment choisir son activité commerciale en tant qu’auto/entrepreneur – nouveau micro-entrepreneur ? Avant de faire votre choix, il faut que vous compreniez ce que désigne la notion d’activité commerciale. En fait, une activité commerciale est un type d’activité par lequel l’indépendant réalise une vente de bien ou de services. C’est-à-dire qu’il s’agit de toutes les activités lucratives possibles pour lesquelles l’entrepreneur apporte ses compétences et savoir-faire. Il s’agit ainsi souvent de ventes de prestations de services commerciales. Connaître la nature de son activité est très important pour l’auto-entrepreneur car cela a une influence sur les formalités administratives et la gestion de son entreprise.

En effet, avant de choisir son activité commerciale et de pouvoir commencer à exercer dans le domaine souhaité, il faut s’être enregistré comme micro-entrepreneur. Vous devez immatriculer votre entreprise. Ensuite, il faut savoir que selon que vous exerciez des activités commerciales, des prestations de services, les plafonds et les charges ne seront pas les mêmes. Enfin, une autre spécificité de la qualification d’activité commerciale : l’auto-entrepreneur est dispensé d’effectuer un stage préalable à l’installation. À l’inverse, ce stage est obligatoire pour les auto-entrepreneurs exerçant une activité artisanale. Ce qui fait qu’en tant que consultant freelance, vous pouvez lancer votre activité à tout moment !

 

Les opportunités d’activités commerciales pour les entrepreneurs

 

Nous allons à présent entrer davantage au cœur des différentes fonctions, métiers, activités commerciales possibles pour les entrepreneurs. Voici une liste des activités commerciales qui existent. Cette liste est bien évidemment non exhaustive, tant les opportunités d’activités commerciales pour les auto-entrepreneurs/micro-entrepreneurs ne cessent de se diversifier et se multiplier !

 

  • Coach
  • Designer
  • Développeur web
  • Décorateur
  • Graphiste
  • Styliste
  • Consultant en marketing digital
  • Rédacteur web
  • Copywriter
  • Consultant en sécurité informatique
  • Formateur
  • E-commerçant…

 

Comme vous le voyez, les secteurs d’activités sont très différents et peuvent répondre à de multiples compétences, besoins, profils… !

 

Choisir son business et son écosystème

 

Bien évidemment, vous choisirez une activité en fonction de vos compétences, un type de services où vous avez un savoir-faire qui peut vous conduire au succès. L’indépendance ne veut pas dire indépendance de la réalité économique. Il faut aussi qu’il y ait un marché, c’est-à-dire de la demande, à des prix raisonnables qui pourront vous assurer un revenu suffisant. Souvent, nous devenons indépendant lorsque l’on a déjà une activité, qui est donc éprouvée et assez stable. Néanmoins il y a de plus en plus de nouvelles activités et il faut alors prendre ce point important en compte.

Mais là où il y a un marché, il y a souvent concurrence. Il est important de connaître un minimum sa concurrence pour savoir comment vous positionner par rapport à eux, comment vous mettre en avant vis-à-vis des clients et marquer vos avantages. Sous un certain angle, la concurrence est une bonne chose, au sens où s’il y a concurrence, c’est qu’il y a demande et donc des clients pour votre activité. Aller sur un secteur sans concurrence est toujours aller plus vers l’inconnu qu’autrement. Mais c’est parfois la voie à suivre quand vous imaginez une activité réellement innovante, bien sûr. Il faut alors avoir bien ciblé sa clientèle et disposer d’une force de marketing et d’un réseau assez puissant pour se faire connaître.

Enfin, se pose aussi la question de la recherche des clients, ou du moins de nouveaux clients, ce qui peut passer par un réseau de partenaires qui pourront vous introduire, ou avec lesquels vous avez assez de synergies pour qu’en travaillant ensemble, vous puissiez profiter de clients mutuels. Le partenariat est important dans le domaine de l’auto-entreprise, car il faut savoir faire des complémentarités une force et les combiner, au lieu de ne voir dans ses collègues que de simples concurrents. L’autre bonne nouvelle, c’est que le phénomène des entrepreneurs se développant bien, il devient de plus en plus dans les modes de travail et reconnu dans les organisations, ce qui rend plus large le champ de la clientèle possible et ouverte à ces différents types de services.

 

Enfin, comme vous l’aurez compris, le statut de l’auto/micro-entreprise est à la fois synonyme de certaines contraintes et de libertés. Notamment pour les conditions d’exercice de votre activité, de votre business. Vous pouvez ainsi tester plusieurs écosystèmes et déterminer ce qui vous convient le mieux. Où travaillerez-vous ? Directement chez le client ? Depuis chez vous ? Combien d’heures par semaine ? Pour quels services ? Pour quels tarifs ?

En fait, le domaine d’activité n’est pas le seul à influer sur ces différentes paramètres et conditions de votre activité commerciale. Votre travail et votre personnalité jouent également ! Et cela a encore plus une influence directe lorsque vous êtes à votre compte.

De surcroît, vous devrez avoir une vision claire sur vos finances. Déterminer de quelle somme vous aurez besoin pour vivre et exercer ; quels sont vos objectifs en termes de chiffres d’affaires chaque année.

Exercer seul en tant qu’auto-entrepreneur, que consultant freelance seul à son compte n’est pas toujours évident. Se déclarer, choisir son activité commerciale est relativement simple mais une fois passé ces premières étapes, il s’agira surtout de vous vendre et de vous faire connaître.

 

En somme, vous avez désormais plusieurs pistes pour bien choisir votre activité commerciale en tant qu’auto/micro-entrepreneur ! Si vous n’êtes pas sûrs de vous, que vous souhaitez un accompagnement et des garanties économiques, n’hésitez pas à franchir le pas du portage salarial et à nous contacter !

Paul Lefebvre

Paul Lefebvre

Webmaster du site Internet Le Portage Salarial . N’hésitez pas à me contacter si vous rencontrez une difficulté ou si vous avez la moindre question. Amicalement,

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X