nouvelles formes d’emploi

Les nouvelles formes d’emploi qui existent

Les transformations digitales que connaissent les entreprises aujourd’hui ont modifié les méthodes de production et par extension la gestion des fonctions et des emplois. Ainsi, face à la norme du contrat de travail à temps plein, de nouvelles formes d’emploi se sont développées : télétravail, portage salarial…Mais quelles sont les spécificités de ces nouvelles formes de travail ? Pourquoi sont-elles aujourd’hui aussi bien – et autant – plébiscitées par les professionnels que par les entreprises ?

Les nouvelles formes d’emploi : le télétravail

Tout d’abord, on peut noter qu’en marge des transformations digitales et économiques, les travailleurs eux-mêmes deviennent davantage maîtres de leurs aspirations et de leur bien-être professionnel. Ainsi, ils veulent de plus en plus maîtriser leur organisation, la gestion de leur activité, sans pour autant perdre leur sécurité et exercer de façon précaire.

La forme d’emploi relativement récente du « télétravail » s’inscrit dans cette démarche. En étant d’abord salarié tout en exerçant en télétravail, le professionnel allie liberté et sécurité.

Le télétravail est une organisation de travail particulière. Cela signifie exercer une activité (en partie ou entièrement) une activité professionnelle en dehors des locaux d’une entreprise traditionnelle, grâce aux NTIC (web, visio-conférence, téléphonie mobile etc.) Le télétravail peut s’effectuer depuis le domicile du professionnel, un télécentre, un espace de coworking ou même de manière nomade. C’est un mode de travail désormais encouragé selon les secteurs d’activité.

Cette réalité devient encore plus représentative et concrète avec les consultants freelance – comme vous peut-être – qui travaillent pour plusieurs clients ainsi.

En fait, le salarié qui demande ou à qui on propose du télétravail conserve les avantages de son contrat de travail : droits au chômage, retraite, sécurité sociale, congés.

Le grand avantage du télétravail est de pouvoir travailler plus librement. Un ordinateur et une bonne connexion internet suffisent pour travailler. Cela évite au professionnel des trajets chaque jour et cela lui fait faire des économies. Le télétravail comporte de multiples avantages :

  • Gain de temps
  • Flexibilité dans les horaires
  • Prise de confiance renforcée avec une gestion autonomie des tâches
  • Confort dans son cadre de travail
  • Plus grande efficacité

Si le professionnel est organisé et sait aménager un minimum son espace pour travailler dans de bonnes conditions, il est prouvé que le télétravail améliore la productivité.

Côté employeur ou client, le télétravail comporte également des bénéfices. Par exemple, le télétravail permet d’accéder à de nouveaux profils qualifiés dont l’entreprise aurait pu ne pas bénéficier autrement. En effet, si un professionnel vit loin du siège de l’entreprise, il peut être tenté de refuser le poste. Grâce au télétravail, l’employeur ou client peut aussi élargir son champ de recherches.

En outre, pour l’organisation de l’entreprise, le télétravail répond aux points suivants :

  • Moins d’absentéisme
  • Une meilleure intégration de personnes en situation de handicap ou avec des contraintes particulières
  • Moins de frais généraux
  • Une meilleure compétitivité et motivation de la part des professionnels
  • Un meilleur rendement

Ce n’est donc pas un hasard si le télétravail « explose » autant aujourd’hui. De nombreux besoins et profils y retrouvent aisément leur compte !

Les nouvelles formes d’emploi : le freelancing

Deuxième « nouvelle » forme d’emploi, le freelancing motive de plus en plus de travailleurs qui souhaitent diversifier leur activité, acquérir des compétences et allier plus librement vie personnelle et vie professionnelle. En fait, ce statut permet souvent de bénéficier de conditions de travail plus souples.

En fait, il existe aujourd’hui plusieurs formes de freelancing tant ce statut s’est démocratisé : il y a les freelances qui travaillent à 100% de chez eux, d’autres qui se partagent entre coworking et travail chez le client, ceux qui sont en mission freelance mais qui sont physiquement aussi chez le client…L’important est de trouver le mode d’organisation qui vous correspond. Le consultant freelance adapte ainsi son temps de travail par rapport aux missions qu’il accepte, à sa propre capacité journalière de travail, ses compétences… Un autre avantage important du freelance c’est de pouvoir choisir ce sur quoi il va travailler. Et c’est très motivant de dédier son temps précieux à des tâches que l’on aime !

Enfin, le freelancing offre l’opportunité au professionnel d’être son propre chef ! Fini la hiérarchie, une vision du travail et des modalités imposées. Le travailleur indépendant est responsable de ses actions et de ses décisions. Il peut s’organiser comme il le souhaite, tant qu’il respecte les délais et les besoins du client.

Pour les entreprises, choisir un freelance est plus rapide. Elles sont libérées des lourdeurs administratives d’un recrutement classique. L’entreprise fait généralement appel à un freelance pour une mission bien précise. Il n’est pas à temps plein « pour rien », ce qui permet déjà à l’entreprise faire des économies. Si l’entreprise cliente est satisfaite, elle pourra collaborer de nouveau avec ce professionnel, mais dans le cas contraire, elle n’est pas liée par un contrat de travail.

Freelance, comme entreprise y gagnent.

Les nouvelles formes d’emploi : le portage salarial

 

Enfin, le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi qui fait de plus en plus parler d’elle. Le portage salarial est à mi-chemin entre salariat et freelancing pur.

Le portage salarial se présente comme un statut né d’une relation entre trois parties : client, salarié porté et société de portage.

Le consultant freelance porté a le choix de ses missions, il est indépendant dans leur réalisation. Néanmoins il n’est pas complètement seul maître à bord et profite ainsi des mêmes avantages que ceux des salariés :

  • Un contrat de travail
  • Les avantages sociaux : sécurité sociale, droits chômage, retraite, mutuelle santé, prévoyance
  • Des revenus fixes mensuels

Il a toujours la liberté de pouvoir exercer en télétravail, si les missions le permettent.

En fait, un professionnel en portage salarié ne crée pas administrativement parlant d’entreprise lorsqu’il se met à son compte. Grâce au statut du portage salariale, toutes les contraintes comptable et administratives sont oubliées. La société de portage prend tout en charge. Ainsi, le professionnel peut se concentrer sur son cœur d’activité et se développer de façon sereine. Ce qui explique que cette forme d’emploi est de plus en plus en vogue. Il n’y a aucun risque.

Pour le client c’est également simple. Il demande directement à la société de portage un profil compétent et il paie uniquement les honoraires liés à la prestation.

 

De nouvelles formes d’emploi répondent de plus en plus aux enjeux professionnels actuels. L’indépendance est ainsi favorisée. Mais tout le monde n’est pas obligé de devenir directement chef d’entreprise seul dans son coin. Si vous souhaitez franchir le pas, le portage salarial est peut-être pour vous !

Caroline Worenbach

Caroline Worenbach

Chargé de communication au sein d’une société de Portage, je profite de ce site internet pour partager avec vous mes connaissances et l’actualité de ce secteur d’activité en plein développement.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X