Témoignage Théo

Témoignage de Théo : J’ai troqué ma vie tranquille contre celle d’un freelance

Qui a dit que les freelances sont plus tranquilles que de ses salariés ? Certainement pas notre portrait du jour, Théo ! Ce jeune professionnel a pris un virage à 360° dans son activité en se spécialisant dans l’UX design. Il nous raconte son changement de vie et sa passion pour son métier. Métier qui plus est, en plein essor. Un témoignage qui devrait vous vraiment inspirer…

Théo, pouvez-vous vous présenter et nous en dire davantage sur votre spécialité ?

 

Je suis UX designer freelance depuis deux ans. Auparavant, je travaillais dans une start-up. Ainsi, j’ai pu aussi bien à la base exercer en tant qu’infographiste avant de toucher de façon plus large au web et au marketing. Car se spécialiser en UX design c’est un peu avoir une vision d’ensemble. A force de me spécialiser, j’aime de plus en plus mon métier. Et ma passion en tant que freelance n’a fait que se décupler depuis. Auparavant j’avais une vie tranquille où j’allais au bureau simplement pour travailler. Aujourd’hui, je suis au cœur des enjeux et de l’avenir de cette discipline et travailler est une vraie partie de plaisir !

En fait, il est souvent difficile pour les clients et le public d’avoir une vision précise de ce que représente réellement l’UX design. Concrètement, l’UX designer est responsable de l’expérience utilisateur – l’UI est lui responsable de l’interface utilisateur – et c’est une évolution du métier de web designer. Ce type de métiers est né à la suite de la complexification du web. Mais également par l’optimisation des plateformes web et mobile et une accentuation des interactions de la part des utilisateurs.

Par exemple, j’interviens beaucoup pour des sites e-commerce car le parcours client y est essentiel. Ainsi, j’aide mes clients dans la conception de la plateforme et la conversion client. L’UX design relève avant tout de l’expérience entre l’utilisateur et l’enseigne, via son site internet, sa plateforme.

Je dois particulièrement observer et répondre aux critères suivants : accessibilité, visibilité, simplicité, fluidité, crédibilité, confiance… Tout au long de mes missions, je les garde à l’esprit. Mes missions sont riches et variées. Je commencer par identifier les principaux enjeux du site de mon client, j’effectue des études auprès des utilisateurs pour identifier les points de blocage et ce qui pourrait améliorer.

D’un point de plus marketing, j’effectue aussi l’élaboration d’un profil type de l’utilisateur qui viendra visiter la plateforme, ce qu’on appelle aussi Persona. Parfois, j’étends aussi en créant ainsi le storytelling en conformité avec les objectifs et l’image de la marque. D’un point de vue design, je réalise ainsi différentes propositions (ou mock-ups) qui permettront de visualiser les problématiques et les points de départ du projet. Selon les premières ébauches, j’affinerai en lien avec le client les choix graphiques par des maquettes pour dessiner l’interface future. Enfin, l’A/B testing est une pratique très fréquente de mon métier. Le but est de tester plusieurs interfaces et de faire de nouveaux ajustements en fonction. Il faut donc être patient, rigoureux, curieux et ne pas avoir peur de mettre les mains dans le « cambouis ».

 

Quel a été votre parcours pour devenir UX designer ?

 

Comme le métier est relativement récent et que j’étais plutôt « artiste » à la base, cela a pris beaucoup de temps. Mon parcours a été difficile dans ce domaine, mais cela a finalement abouti à une carrière prometteuse. Comme évoqué précédemment, le métier d’UX designer est complexe et nécessite beaucoup de compétences !

Pour commencer, l’UX designer doit être un véritable caméléon. Dans le sens où il doit pouvoir s’adapter en permanence à de nouveaux projets et stratégies. En fait, un bon UX designer doit être en mesure au quotidien de trouver de nouvelles solutions créatives pour améliorer l’expérience utilisateur. Il faut également posséder des compétences techniques – notamment connaître les dessous d’une application, d’un site – savoir communiquer avec les développeurs, avoir des connaissances en termes d’ergonomie et bien sûr être en veille digitale constante ! Tout ce processus ne se fait clairement pas en jour. Ainsi, j’ai beaucoup lu au départ. J’ai regardé des vidéos sur internet, j’ai suivi des formations aussi. Et puis, j’ai testé. Car il n’y qu’avec l’expérience terrain, que l’on apprend et que l’on s’améliore vraiment.

De plus, j’ai vraiment senti une différence lorsque les entreprises ont vraiment compris la dimension « conseil » de mon métier. Aujourd’hui, l’UX design prend une réelle importance au sein des entreprises. Les entreprises investissent afin de créer des produits vraiment fidèles aux attentes des utilisateurs. En 2019, 63% des entreprises comptent bien recruter des profils comme le mien dans les mois à venir.

Ce n’était pas gagné et pourtant vous avez pris votre revanche…

 

En effet ! L’UX design ne connaît pas la crise ! Aujourd’hui, ma vie se retrouve complètement transformée ! Le secteur est en plein boom, il y une réelle reconnaissance du besoin et du métier, et mes missions s’enchaînent. Surtout depuis que je suis devenu consultant freelance. Aujourd’hui les entreprises sont confrontées aux enjeux, à la « bataille de l’expérience client, utilisateur ». On est beaucoup plus dans l’aide que dans la simple information sur le web à présent. D’où l’intérêt de faire appel à un spécialiste qui va soulever les bonnes questions et y répondre techniquement.

Mes clients sont divers : finance, banque et assurance, e-commerce et distribution, transports et loisirs.

Je suis également content de l’évolution du métier et je tiens à parler des spécialisations envisageables. Par exemple la réalité virtuelle, les interfaces vocales, les interfaces conversationnelles (avec l’inclusion des chatbots). On retrouve également l’UX writing (rédaction de contenus à des points stratégiques avec l’utilisateur), ou le motion design que j’aime beaucoup. En effet, cette partie a pour but de donner de la personnalité à l’interface et ou à des éléments de communication afin de donner du mouvement, d’améliorer les usages…ma carrière n’en a pas encore fini d’évoluer !

Nous n’avons plus qu’à remercier Théo pour cet échange très éclairant quant à l’UX design et la réalité d’un consultant freelance aujourd’hui. Nous vous encourageons vous aussi à troquer votre vie tranquille !

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X