Témoignage d’Edouard : le portage salarial m’a aidé à sécuriser mon projet professionnel

Témoignage d’Edouard : le portage salarial m’a aidé à sécuriser mon projet professionnel

Nous vous donnons régulièrement des témoignages de personnes qui ont fait de leur métier, de leurs passions, leur indépendance et leur réussite. Aujourd’hui, avec les différentes formes d’indépendance qui existent et la libéralisation de nouveaux secteurs d’activité et de transformations professionnelles, de plus en plus de personnes peuvent exercer comme consultant freelance. Edouard nous présente son activité de consultant en transition écologique, un « nouveau » métier plein de possibilités.

Bonjour Edouard, pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre activité ?

Je m’appelle Edouard, j’ai 25 ans et je suis consultant en transition écologique depuis deux ans. Nombre de personnes en 2019 ont encore des difficultés de connaissances et de compréhension de mon métier. Pourtant la transition écologique est au cœur des enjeux professionnels de demain et je suis passionné par mon activité.

La transition écologique est un domaine qui regroupe un ensemble de principes et de pratiques adoptés dans le but d’évoluer vers un renouvellement économique et social. Cela s’exprime par des changements dans nos habitudes de consommation, de travail, de production…en vue de servir le développement durable, d’apporter des réponses aux enjeux environnements.

En France, nous sommes très concernés par le développement durable, des lois et des normes sont régulièrement avancées. Il s’agit ainsi de rester en alerte « écologique » en permanence. La publication d’un livre blanc sur le financement de la transition écologique en novembre 2013 a imposé la transition écologique comme priorité de l’Etat Français. Ce livre blanc coordonne les actions de différents secteurs économiques avec 63 mesures qui sont destinées à accélérer ces transformations.

Ce que j’apprécie tout simplement dans le fait d’être consultant freelance en transition écologique c’est la diversité des acteurs touchés par mes stratégies et actions au quotidien.

La transition écologique dans sa globalité se compose de plusieurs volets comme la transition agro-alimentaire, la transition industrielle, ou encore la préservation de la biodiversité.

Comment avez-vous décidé d’exercer en consultant écologique et quelle est votre vision du secteur ?

 

J’ai travaillé pendant trois ans à Bercy et je pense que cela a été un déclic.  Je suis passionné par l’économie et le développement durable et c’est ainsi que j’ai décidé de prendre un petit virage, d’harmoniser les deux et d’en faire mon métier.

De plus, j’aime être au cœur de l’actualité et des enjeux de demain sous la thématique du développement durable. La transition écologique oblige certains secteurs à évoluer. Cette dynamique peut être vertueuse car elle nécessite de la main d’œuvre, donc génère des créations d’emplois et de nouveaux postes. Trois grands secteurs ont des besoins et se démarquent : le secteur du bâtiment, le secteur des énergies renouvelables et le secteur du traitement des déchets.

Je suis très confiant sur l’avenir de ce secteur. Nous sommes en avance en France sur ce type de thématiques et d’enjeux. Beaucoup de compétences liées aux métiers de l’efficacité énergétique sont recherchées. Par exemple, les savoir-faire en matière de réhabilitation ou d’isolation des bâtiments, d’ingénierie et d’audit. La rentabilisation de la base de clients, la facturation d’énergie, l’analyse des réseaux de production et de transport d’énergie sont également des compétences très prisées. Des emplois se créent aussi dans les énergies renouvelables, par exemple dans le micro-éolien, ou la gestion des eaux usées. Et il existe encore beaucoup de segments d’activités sous-exploités.

Je suis breton et j’ai notamment participé à un colloque à l’Ademe en novembre sur les métiers de la transition écologique. Tout le spectre des métiers vertes a été scruté sous le regard d’experts. J’ai pu échanger avec des pairs autour de tables rondes et les interventions du Syndicat des Energies Renouvelables et du Ministère de la Transition Ecologique ont été très enrichissantes.

Comment le portage salarial vous-a-t-il aidé à concrétiser votre activité de consultant freelance ?

Les métiers verts représentent 143 000 personnes en France, soit 0,5 % de l’emploi total.

Les métiers verdissants représentent 3,8 millions de personnes en France, soit 14 % de l’emploi total.

Ce n’est pas encore colossal. J’ai senti assez jeune qu’il y avait des opportunités et j’en suis très heureux. Ainsi, l’installation de mon activité en portage salarial a constitué une grande aide dans mon projet et son développement. Cela m’a apporté une grande sécurité pour mon projet. Le portage salarial est très spécifique pour la création d’une entreprise : on est embauché sous un contrat de travail et avec les avantages du salariat. Un consultant freelance en portage salarial est affilié au régime général de la sécurité sociale, il est éligible à l’assurance chômage, on ne facture pas directement les clients mais on exerce tout de même nos missions en toute indépendance.

Ainsi, le portage salarial constitue une option intéressante pour tester une nouvelle activité de service avant de créer une entreprise, pour réaliser une ou plusieurs missions sans garantie de renouvellement ou pour exercer, sans contrainte, une activité indépendante en complément de son emploi.

Ce qui est particulièrement appréciable c’est que moi qui suis très factuel et qui déteste cela, je n’ai pas de paperasse à faire. La société de portage prend en charge toute la gestion d’une activité professionnelle. J’ai ainsi pu tester mon marché et mon concentrer sur mon activité tout en conservant un statut de salarié.

De plus, ils m’ont vraiment apporté leur soutien et m’ont conseillé dans différentes décisions à prendre et dont j’ignorais tout.

Aujourd’hui je suis serein, équilibré entre mes ambitions professionnelles et aussi ma vie personnelle. Je fais toujours des aller-retours entre Paris et la Bretagne et je suis bien entouré de part et d’autre.

J’assieds de plus en plus ma réputation et ma crédibilité. Je pense même que grâce au portage salarial je vais pouvoir aujourd’hui me développer à l’étranger et je trouve ça génial de pouvoir me lancer de nouveaux challenges et booster mon activité aussi vite !

Pour terminer, je voudrais grandement remercier ma société de portage et mes clients. Je suis très fier d’avoir franchi le cap de l’indépendance, et recommande vivement ce statut. Les enjeux de la transition écologique sont particulièrement porteurs d’activités professionnelles aujourd’hui, n’hésitez pas à vous renseigner.

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X