Pourquoi les entreprises font de plus en plus appel aux freelances

Pourquoi les entreprises font de plus en plus appel aux freelances

En 2019, plus que jamais il est temps de lancer votre entreprise, votre activité d’indépendant consultant freelance. Avec les transformations managériales que connaissent les entreprises, elles font de plus en plus appel à des freelances. Le statut et l’expertise sont revalorisés au service des développements et missions professionnelles.

Le freelance est flexible et expérimenté

C’est un fait, aujourd’hui les entreprises font de plus en plus appel aux freelances. Pourquoi ces choix ? Opter pour des travailleurs en freelance est porteur.

En effet, selon keycoopt.com, ce statut a explosé en France. En l’espa16ce de dix ans, le « nombre de consultants, développeurs, graphiques et experts marketing freelance a par exemple été multiplié par 3. Parmi les travailleurs non-salariés interrogés, 90% ont opté pour ce mode de travail par choix. Et 88% d’entre eux estiment que leur activité répond à un besoin d’indépendance ».

D’ailleurs, freelances comme entreprises s’y retrouvent, car celles celles-ci sont séduites par ce type de profils, notamment les « entreprise du Fortune 500 » … Car les freelances ont de nombreux atouts.

Le premier de ces atouts est que le freelance est flexible et expérimenté. Il apporte ainsi beaucoup à l’entreprise en palliant des compétences et des savoir-faire qui souvent manquent en interne.

De plus en plus d’entreprises font appel à des freelances car cela comporte beaucoup d’avantages pour elles :

  • Davantage de flexibilité, d’agilité
  • Davantage de qualité et de compétitivité
  • Un coût financier allégé…

En fait, le recrutement de « freelances peut aussi se muer pour une entreprise en stratégie de recrutement sur le long terme. Cela peut être un sérieux avantage compétitif, notamment pour la rétention de talents dans des secteurs à forte pénurie ».

 

Le freelance est un gain financier

 

Le freelance constitue une optimisation financière. En effet, sans charges, il coûte moins cher qu’un salarié standard. Il y a donc un gain de coût face à un salarié.

Selon lehibou.com, le fait de faire appel à une expertise avec un coût maîtrisé est bénéfique. En effet, lorsqu’un « grand compte choisit un freelance, il n’a pas à payer les charges sociales par rapport à la prestation. Le freelance définit en amont son Taux Journaliser Moyen (TJM) par rapport au marché et à son expérience et sur ce prix, il paye lui-même ses charges ».

Selon keycoopt.com, le statut de freelance plait aux entreprises : « internaliser ou externaliser est depuis longtemps une question stratégique fondamentale pour les entreprises. On compte aujourd’hui près de 83 000 freelances en France. En Europe, ils sont 9 millions. Les entreprises s’y adaptent et plébiscitent de plus en plus ces types de profils, au détriment de CDD ou CDI, en vue de dénicher La perle rare. Qui plus est, une personne freelance présente maints avantages pour l’employeur » !

Comment expliquer alors ce nouvel engouement des entreprises à faire appel à des freelances ?

Selon frenchweb.fr, alors que le « digital prend toujours plus de place dans les stratégies des entreprises françaises, les créations de postes n’en sont pas pour autant facilitées. Aussi, pour répondre à des besoins ponctuels et qualités, les sociétés sont poussées à rechercher des talents neufs et surtout flexibles ».

Pour mettre en place une collaboration avec un freelance, un simple contrat et un devis signé suffisent. C’est ainsi beaucoup plus simple qu’une embauche classique.

De plus, la souplesse des modalités de collaboration sur une mission est un atout de taille. En effet, « 50% des entreprises travaillant avec des indépendants ont été séduites par la flexibilité du modèle ».

Voici globalement les avantages pour les entreprises à faire appel aux freelances :

  • Allègement administratif
  • Expertise de l’intervenant
  • Compréhension des enjeux d’une entreprise
  • Autonomie des freelances
  • Flexibilité des freelances…

En d’autres termes, le modèle freelance est en parfaite osmose avec la réalité du marché du travail pour les entreprises.

Selon Start.lechos.fr, voici un top 20 des grands groupes qui travaillent le plus avec des freelances :

  • Orange
  • Bnp
  • Publicis
  • Société générale
  • Capgemini
  • Bouygues
  • Axa
  • Atos
  • PSA
  • Carrefour
  • Renault
  • Crédit Agricole
  • Airbus
  • Total
  • AccorHotels
  • Engie
  • Sanofi
  • LVMH
  • Michelin
  • L’Oréal

Comme vous le constatez, des entreprises de secteurs d’activités très différents incluent de plus en plus les freelances dans leurs stratégies, projets et développements.

Le problème est que malgré cette demande croissante des grandes entreprises de succomber à des freelances, il reste encore des craintes et des a priori quant à cette nouvelle forme de travail :

  • Cette idée que les freelances sont plus « volages » et moins sous contrôle que des salariés standards
  • Manque de fidélité
  • Moins productif et investi…

Heureusement, les frontières se réduisent et les a priori avec. Il a été notamment reconnu qu’en télétravail, les travailleurs sont doublement productifs.

Le freelance simplifie le recrutement

Comme évoqué précédemment, le freelance simplifie le recrutement et répond à des problèmes actuels, des limites en termes de recrutement.

Plusieurs facteurs expliquent que les entreprises fassent de plus en plus appel à des freelances : attractivité du statut, transformation digitale mais aussi pénurie et manque d’attractivité.

En fait, les entreprises ont de plus en plus de difficultés à recruter.

Le statut de freelance contribue à l’accélération de la transformation des entreprises.

Selon Laetitia Vitaud, fondatrice de Cadre Noir, société de recherche et de marketing sur le futur du travail et de la consommation, ce qui « pousse les grands groupes à se tourner vers les freelances, c’est à la fois une pénurie de talents et un certain manque d’attractivité. Il n’y a pas assez de développeurs ou d’ingénieurs formés chaque année pour absorber les besoins des entreprises en pleine transformation numérique. Et les jeunes talents se tournent eux-mêmes de plus en plus vers d’autres options, comme l’entrepreneuriat ou le travail indépendant car cela correspond plus à leurs aspirations ».

Selon le blog freelance.com, dans la conjecture actuelle les entreprises fonctionnent de plus en plus dans cette logique de court-terme. Or l’embauche d’un salarié est rigide. C’est ici que les « freelances, mais aussi les alternatives comme le portage salarial, interviennent. Leur fonctionnement repose généralement sur des missions ponctuelles et le recours aux indépendants le temps d’un projet est plus simple. Le risque est parfaitement maîtrisé ».

Un risque maîtrisé, aussi bien d’un point de vue expertise, que financier.

En effet, de prime abord, les « freelances seraient plus coûteux. C’est ce que laisse penser les méthodes de facturation, généralement pensées à la journée ou la mission. Or, avec toutes les charges associées au salarié, ainsi que ses congés payés, le freelance est plus attractif ».

Tout le monde s’y retrouve. Les freelances eux-mêmes y trouvent notamment une nouvelle manière d’organiser leur vie personnelle et professionnelle.

En somme, si les entreprises font de plus en plus appel aux freelances, c’est qu’elles ont de plus de raisons concrètes qui favorisent le recrutement de ces statuts. Et cela n’est pas sur le point de s’arrêter. Afin de bénéficier d’un maximum d’avantages, n’hésitez pas à franchir le pas et à vous lancer en portage salarial.

Paul Lefebvre

Paul Lefebvre

Webmaster du site Internet Le Portage Salarial . N’hésitez pas à me contacter si vous rencontrez une difficulté ou si vous avez la moindre question. Amicalement,

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X