Comment être demandeur d’emploi et entrepreneur

Comment être demandeur d’emploi et entrepreneur

Souvent on considère qu’il y a une opposition entre un salarié et un entrepreneur. Pourtant, de plus en plus les frontières se gomment. Pourquoi ? Parce que finalement des solutions alternatives existent et que chaque statut comporte ses avantages. Alors pourquoi ne pas allier les forces des deux ? Est-il possible d’être demandeur d’emploi et entrepreneur ? Quels en sont les bénéfices pour le consultant freelance ?

Les avantages à être demandeur d’emploi et entrepreneur

 

Non seulement il n’est pas impossible de cumuler les deux, mais en fait, il y a de nombreux avantages à être demandeur d’emploi et entrepreneur.

Souvent, un consultant freelance lance son activité d’indépendant après avoir déjà exercé dans un emploi « classique ». En France, en arrêtant ainsi son emploi et en créant une nouvelle activité, le professionnel va pouvoir auprès de Pôle Emploi, demander un statut de demandeur d’emploi – ici tout en étant créateur d’entreprise – et profiter des avantages liés.

Certains professionnels ne sont ainsi à la fois pas toujours certains quant à cette création et le fait de perdurer sur une nouvelle activité… De plus, la mise en route d’une nouvelle activité prend toujours un peu de temps et en attendant, il ne s’agit pas de rester sans ressources.

Ainsi, en étant officiellement « demandeur d’emploi », vous bénéficiez de certains avantages tout en vous laissant des portes ouvertes pour entreprendre à côté. Ce qui est souvent le point de départ à une réussite de freelancing et d’entrepreneuriat.

De ce fait, quels sont concrètement les avantages à bénéficier du statut de demandeur d’emploi ?

  • Gain de temps et de stress (vous pouvez vous reposer et entreprendre sans vous sentir « pris à la gorge »)
  • Gain d’argent (ressources allouées, réductions…)
  • Accompagnement professionnel (votre conseiller Pôle Emploi vous accompagne dans votre création d’entreprise et votre recherche d’emploi)

En étant encadré, sécurisé, vous pouvez de manière sereine faire le point sur votre évolution professionnelle, vos nouvelles envies et objectifs.

Cela peut être un véritable tremplin, tout comme le portage salarial. Nous y reviendrons.

Selon Toutsurmesfinances.com, le statut de demandeur d’emploi vous donne accès à des réductions à différents niveaux : réductions pour les transports publics, pour le train, le cinéma, les théâtres, les piscines, les musées, les bibliothèques…

Ainsi, profitez-en pour vous ressourcer, chercher activement et également parfaire vos connaissances !

Enfin, avec la carte de demandeur d’emploi, vous avez également accès si besoin à des solutions pour faire garder ponctuellement vos enfants.

Vous verrez que ces mois où vous allez rebondir et débuter votre activité seront bien remplis !

Selon, Digidom.pro, le freelancing constitue ainsi « la meilleure option pour les chômeurs ». En effet, le statut de freelance et le chômage se cumulent. Un professionnel peut proposer ses services et toucher une allocation chômage sécuritaire sous certaines conditions.

Lorsque le « chômeur/demandeur d’emploi est passé au statut freelance, il peut toujours percevoir son allocation chômage. Celle-ci sera alors calculée suivant le chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel déclaré par le freelance ».

Nous vous conseillons de déclarer un chiffre d’affaires mensuel pour un meilleur suivi.

Retenez bien qu’il y a essentiellement deux cas de figures : soit proposer ses services de freelance uniquement en cherchant un nouvel emploi, ou bien créer sa nouvelle activité de façon sécurisée durant quelques mois ou 1 an, jusqu’à atteindre un revenu suffisant pour ne pas avoir besoin des allocations chômage. Qui ne sont pas éternelles non plus.


Chercher un emploi tout en continuant à exercer

Quelle que soit la maturité de votre projet professionnel, votre période de « chômage » doit rester temporaire et surtout ne pas vous couper de vos savoir-faire et compétences déjà existants. Ainsi, continuer à être en veille et à exercer son activité est très important.

C’est en ce sens, que le freelancing – et donc moins l’entrepreneuriat au sens pur – est intéressant.

Selon Pôle Emploi, chercher un emploi tout en continuant à exercer une activité, notamment de freelance présente plusieurs avantages : d’abord, cela permet de ne pas avoir de période creuse, de « trou dans un CV ». C’est à la fois un « signal positif envoyé au marché et un moyen de garder confiance en soi ».

Le travail de prospection permet en même temps de « développer son réseau, sachant qu’un client heureux peut devenir demain un employeur convaincu. Il connaît déjà la qualité de votre travail, votre personnalité. Cela vaut bien tous les entretiens d’embauche du monde ».

Cette période plus ou moins longue de demandeur d’emploi et de freelancing convient « aussi bien aux profils expérimentés qui vont capitaliser sur leur expertise et leur carnet d’adresses, qu’aux profils juniors qui mettent un pied à l’étrier ».

En marge du freelancing, selon votre niveau d’expérience vous pouvez faire du consulting tout en étant demandeur d’emploi également.

De ce fait, il faut aussi savoir trouver ses missions en consulting.

Le risque c’est de perdre beaucoup de temps.

Ainsi, une troisième stratégie pour les consultants freelances est de se positionner sur « un besoin en tension, auprès d’une micro-cible », une niche.

On rentre dans des stratégies commerciales et c’est la période idéale pour vous de les tester.

Cela vous confère de nombreux bénéfices :

  • Vous restez actif
  • Vous gagnez en expérience
  • Vous optimisez vos revenus
  • Vous multipliez les opportunités…

Être indépendant et employé : le portage salarial

Le portage salarial est une alternative à la situation d’être demandeur d’emploi et entrepreneur.

En effet, il s’agit de la seule solution entre indépendance et salariat qui permette au consultant freelance de conserver son autonomie tout en bénéficiant notamment d’une assurance chômage.

Pôle Emploi conseille de plus en plus le portage salarial. A mi-chemin entre le travail en indépendant et le salariat, le « salarié porté bénéficie de la sécurité et de la protection sociale tout en conservation son autonomie commerciale et la réalisation des missions auprès de clients choisis ».

De plus, le portage salarial est une solution adéquate en fait pour de nombreux profils : demandeurs d’emploi souhaitant réaliser des missions ponctuelles, créateurs d’entreprises qui souhaitent tester leur projet, retraités ou préretraités qui souhaitent conserver une activité professionnelle, jeunes diplômés, salariés souhaitant exercer une activité complémentaire…

Tout est possible, cela dépend de vos envies, de vos objectifs, des opportunités qui se présentent à vous. En tout cas en France vous êtes grandement aidés dans votre recherche d’emploi, votre création d’entreprise et/ou d’activité de consultant freelance. Pour plus de sécurité, le portage salarial est aujourd’hui très plébiscité pour les indépendants.

En 2019, être demandeur d’emploi et être entrepreneur, indépendant est tout à fait possible. Contrairement aux idées reçues, les agences d’emploi favorisent même ce statut. Ainsi, pour savoir si c’est une situation qui pourrait vous correspondre, le mieux est encore d’essayer.

Notez cet article

Caroline Worenbach

Caroline Worenbach

Chargé de communication au sein d’une société de Portage, je profite de ce site internet pour partager avec vous mes connaissances et l’actualité de ce secteur d’activité en plein développement.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X