Freelance faut-il vous spécialiser ou vous diversifier

Freelance : faut-il vous spécialiser ou vous diversifier ?

En tant que consultant freelance, il est presque certain que vous avez une expertise déjà forte dans un domaine d’activité en particulier. Cependant, vos compétences peuvent être elles-mêmes appliquées à des thématiques, des niches de spécialisation. Au risque de perdre des contrats en vous spécialisant, la question du choix de se spécialiser ou de se diversifier pose un réel débat au sein de la communauté des freelances…

Freelance : se spécialiser ou se diversifier

Lors de sa prospection de freelance, il est quasi automatique d’établir une stratégie à une plus ou moins large échelle. En effet, le consultant choisit souvent de se spécialiser ou de se diversifier. Alors, faut-il se spécialiser ou se diversifier ? Il n’y a pas de vraie réponse, il est surtout nécessaire de peser le pour et le contre, selon sa personnalité et son activité. De surcroît, n’oubliez pas également dans votre choix de penser en termes d’expériences et de vos affinités professionnelles et personnelles…

Voici quelques avantages à se spécialiser :

  • Se différencier
  • Être plus compétent dans les thématiques choisies
  • Revoir ses tarifs à la hausse
  • Être sur des secteurs de niches qui peuvent faire la différence sur le long terme

Les inconvénients à se spécialiser :

  • Ne pas toujours trouver les missions spécialisées
  • Se fermer des portes
  • Être « trop cher » pour certains clients
  • Moins se challenger

Les avantages à se diversifier :

  • Se former continuellement
  • Être polyvalent
  • Répondre à davantage de demandes
  • Se challenger, tester de nouveaux domaines, compétences

Les inconvénients à se diversifier :

  • Être noyé parmi la masse des freelances – sujet à la concurrence
  • Se disperser
  • Ne pas asseoir une expertise suffisante
  • Brader ses prix

Il s’agit d’une question majeure que l’on finit par se poser un jour ou l’autre lorsqu’on travaille en freelance. En tant que spécialiste, on peut pratiquer des tarifs plus élevés, mais on se ferme à une partie de la clientèle. En tant que généraliste, on s’ouvre à une clientèle plus large, mais on prend le risque d’avoir une image moins qualitative sur certains sujets, ou de se disperser.

Ne vous inquiétez pas, ce choix n’est pas définitif dans le temps. Vous pouvez toujours évoluer dans votre stratégie et changer de « décision » à tout moment.

Freelance : restez cohérent avec votre activité

Quelle que soit votre décision, votre conviction première, n’oubliez pas que votre diversification ou votre spécialisation doit rester cohérente avec votre cœur de métier.

Par exemple, lorsque l’on se spécialise il faut quand même un minimum être sûr de sa spécialisation… au risque de « se tirer une balle dans le pied » !

Ainsi, ce choix ne doit pas être fait au hasard. Peut-être que cela peut dépendre également d’où vous en êtes dans votre parcours, votre réflexion quant à votre activité… Cette décision doit absolument répondre à vos objectifs et votre activité.

Tandis que la diversification relève davantage d’une question de courage et d’organisation, la spécialisation requiert de la persévérance et parfois également d’un peu de temps.

Vous pouvez opter pour le choix de la spécialisation si vous avez déjà une certaine expérience et/ou que vous êtes passionné par un domaine en particulier.

Faites des recherches au préalable afin de réellement évaluer si vous êtes « seul » ou peu nombreux sur une niche précise.

Selon vos objectifs :

  • Si vous souhaitez augmenter considérablement votre chiffre d’affaires, peut-être que vous pouvez penser à vous spécialiser
  • Si vous avez des difficultés d’organisation, de gestion de temps, la spécialisation peut vous faire gagner un temps précieux
  • Si vous êtes passionné d’un domaine bien précis, spécialisez-vous !
  • Si vous avez encore besoin de vous challenger, restez diversifié, polyvalent
  • Si vous n’êtes pas sûr de votre niche, la diversification est pour vous
  • Si vous êtes polyvalent, le choix de la diversification peut se comprendre

Selon votre métier :

  • Si vous avez un métier déjà bien précis, il est logique de rester sur ce secteur et pas un autre

Quelque soit votre choix, soyez toujours rigoureux sur vos rendus. Être diversifié ne vous dispense en aucune manière de fournir un travail de qualité. Car la concurrence est rude et votre réputation peut très vite se faire et se défaire.

Il faut parfois laisser venir également… vous n’allez peut-être pas vouloir vous spécialiser au départ mais cela va venir au fur et à mesure.

En effet, vous vous rendrez peut-être compte que c’est toujours le même type de domaine qui revient, parce que vous vous orientez malgré vous dans certaines directions…

Si vous hésitez, il est judicieux de demander des « feedbacks » de la part d’autres freelances et de professionnels.

Par exemple, n’hésitez pas à en faire part à votre cercle de consultants en portage salarial.

Freelance : se diversifier ou se spécialiser selon ses objectifs

Le problème lorsque l’on choisit de se diversifier ou de se spécialiser est d’oublier ses objectifs. Pourtant, il est important de les fixer dans la stratégie de son activité.

En effet, il faut faire attention de ne pas trop avancer à l’aveuglette. Au bout d’un moment, il faut parfois revoir sa copie et établir une réelle stratégie pour votre activité, autant que possible. Car souvent la réalité nous rattrape… Gardez vos objectifs à l’esprit !

Redemandez-vous pourquoi vous en êtes là où vous en êtes aujourd’hui et surtout vers où vous voulez aller, quels objectifs vous souhaitez atteindre, réaliser.

N’ayez pas peur de devenir un freelance spécialisé, car vous pourrez vous concentrer sur un domaine qui vous enchante plus que les autres. Cela en vaut la peine si vraiment vous considérez que c’est le bon.

En somme, ce qui compte, c’est de vous écouter et de vous faire confiance. Si vous n’avez pas confiance en vous, que votre stratégie n’est pas mûrement réfléchie, cela peut se faire ressentir auprès des clients. Quoi qu’il en soit, si vous sentez qu’il vous manque des compétences pour atteindre certains de vos objectifs, formez-vous !

Pensez-bien que malgré votre diversification ou votre spécialisation, le seul obstacle qui vous empêche de progresser, c’est avant tout vous-même.

Freelance : faut-il vous spécialiser ou vous diversifier ?
1 (20%) 2 vote[s]

Paul Lefebvre

Paul Lefebvre

Webmaster du site Internet Le Portage Salarial . N’hésitez pas à me contacter si vous rencontrez une difficulté ou si vous avez la moindre question. Amicalement,

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X