Faut-il revaloir ses prestations avec le prélèvement à la source

Faut-il revaloir ses prestations avec le prélèvement à la source ?

Le prélèvement à la source s’annonce comme Le gros changement pour les Français à l’aube de 2019. Consultants freelances, indépendants, salariés, retraités… tout le monde est concerné. Avec le prélèvement à la source, il est judicieux de faire le bilan comptable de son année et ses prévisions. Mais en soi, le prélèvement à la source va-t-il réellement changer quelque chose dans le quotidien du freelance ? Faut-il ainsi absolument revaloir ses prestations ?

Le prélèvement à la source arrive en 2019

Qu’est-ce que le prélèvement à la source et comment va-t-il se traduire ?

A partir du 1er janvier 2019, le prélèvement à la source devient obligatoire en France, pour tous types de revenus. Cela signifie que l’impôt sera déduit en temps réel, soit qu’il n’y aura plus de décalage entre le moment où les revenus sont perçus et le moment où l’impôt est prélevé.

Les prélèvements seront effectués par les employeurs des salariés. Ils seront directement déduits de la fiche de paie. Le retraité sera prélevé sur sa caisse de retraite. Quant au freelance, il sera prélevé d’acomptes (mensuels ou trimestriels) directement par l’administration fiscale.

Voici les types d’indépendants concernés par le prélèvement à la source :

  • Les indépendants percevant des BA (bénéfices agricoles)
  • Les indépendants percevant des BIC (bénéfices industriels et commerciaux)
  • Les indépendants percevant des BNC (bénéfices non commerciaux)

Le paiement de l’impôt sera ainsi étalé sur 12 mois et non plus sur 10, pour ceux qui avaient choisi d’être mensualisés. Le montant à payer à partir de janvier 2019 sera alors calculé sur la base de la déclaration des revenus perçus en 2017. En cas de baisse des revenus ou au contraire d’une augmentation d’activité, une révision du montant des acomptes prélevés peut être possible en cours d’année.

En ce qui concerne les consultants en portage salarial, ils seront prélevés à la source dès janvier prochain, comme tout contribuable. De même, les contribuables portés sont soumis au principe de l’« année blanche ».

Ainsi, quels sont les liens entre le salarié porté, la société de portage et l’administration ?

Le taux applicable est envoyé par l’administration à la société de portage. De son côté, l’administration fiscale perçoit le prélèvement des revenus du freelance imposable ou restitue directement le trop-perçu.

Bonne nouvelle : face à la transition vers le prélèvement à la source, le consultant freelance porté n’a quasiment aucune démarche personnelle à effectuer. La société de portage salarial s’adapte à la nouvelle législation. Après envoi de votre déclaration de revenus au printemps, en septembre, votre nouveau taux d’imposition est envoyé à la société de portage.

 

Augmenter ses prestations

 

Selon votre taux d’imposition, il peut ainsi être intéressant de revaloir, revaloriser vos prestations de consultant freelance en 2019. Il y a des possibilités d’augmenter ses prestations pour ne pas ressentir la perte.

C’est le bon moment pour valoriser votre offre en insistant sur ses atouts. Profitez-en pour mettre en avant vos valeurs, vos points de différenciation, vos progrès…

N’oubliez pas que le client ne vous achète pas à un prix mais à une prestation. Il est donc important de bien « packager » son offre, pour que le client le perçoive aussi de cette façon. De même, évitez d’annoncer un moment trop sèchement sans apporter des arguments qui sauront séduire votre interlocuteur. Votre client recherche un bénéfice, ne l’oubliez jamais. Il ne faut pas hésiter à parler du retour sur investissement – ou ROI – de vos services. D’autant plus si votre offre est perçue comme chère. Jouez intelligemment sur la valeur apportée.

Vos concurrents feront pareil, ne vous inquiétez pas…

Voici quelques raisons qui soutiennent le fait que l’on a raison d’augmenter ses tarifs :

  • L’expérience dope notre confiance en nous
  • Être transparent et juste
  • Assumer son activité

Selon Yéza Lucas, une « entrepreneuse » spécialisée en personal branding : « prendre conscience de sa valeur, c’est oser augmenter ses tarifs ». Parler d’argent en étant freelance ne doit pas devenir tabou pour vous.

Se comparer ainsi aux prix du marché peut vous aider mais vous ne devez pas automatiquement vous aligner dessus. Vous devez fixer vous-même vos objectifs financiers, être pragmatique. L’idée n’est pas seulement de pouvoir gérer ses dépenses et ses factures mais aussi de pouvoir profiter de votre liberté de consultant freelance et de bien vivre.

Pour se faire, vous pouvez par exemple augmenter de 50 euros votre tarif journalier tous les six mois. De plus, vous devez négocier régulièrement avec vos prospects et clients afin d’optimiser votre activité et atteindre vos objectifs.

Comment négocier intelligemment avec ses clients

Pour faire face au prélèvement à la source et aux nouvelles charges chaque année de votre activité de freelance, nous vous donnons plusieurs conseils, méthodes de justification pour vos clients :

  • Apportez-leur des chiffres précis
  • Gardez votre rigueur et votre investissement
  • Envoyez des signaux pour éviter l’effet de surprise
  • Choisissez le bon timing pour l’annonce officielle
  • Montrez-vous ferme et sans complexes
  • Proposez des solutions, des retours, des évolutions sur le long terme
  • Informez vos clients de la situation actuelle

Cela peut s’expliciter intelligemment auprès de ses clients. Gardez à l’esprit d’utiliser notamment comme argument, le fait que vous leur coûtez globalement moins cher, général qu’un salarié classique.

S’ils sont contents de vous, de votre sérieux et de votre professionnalisme, ils ne devraient pas y voir trop d’inconvénients… !

N’oubliez pas également que si vous êtes consultant freelance en portage salarial, nous vous faisons bénéficier de notre expertise, de notre réseau et de notre offre de formations pour vous soutenir dans la revalorisation de vos prestations.

Quoi qu’il en soit, il est essentiel pour un freelance d’être au fait de la comptabilité de son entreprise afin de déterminer vos nouveaux objectifs et d’anticiper ce qui vous sera finalement prélevé. Chaque situation est personnelle et dans tous les cas, vous ne devez pas vous reposer sur vos acquis.

En somme, selon votre profil, il est judicieux de revaloir ses prestations en 2019, sans que cela soit nécessairement dû à l’application du prélèvement à la source.

Restez néanmoins alerte sur les nouvelles réglementations à venir.

 

Faut-il revaloir ses prestations avec le prélèvement à la source ?
1 (20%) 3 vote[s]

Caroline Worenbach

Caroline Worenbach

Chargé de communication au sein d’une société de Portage, je profite de ce site internet pour partager avec vous mes connaissances et l’actualité de ce secteur d’activité en plein développement.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X