Témoignage de Lauren mon métier me permet de prendre des vacances quand je veux

Témoignage de Lauren : mon métier me permet de prendre des vacances quand je veux

La mondialisation et la transformation digitale permettent d’élargir son horizon professionnel et de réaliser ses rêves. Le portage salarial facilite grandement la mobilité. Même s’il faut quand même bien se renseigner avant de trouver un équilibre personnel et professionnel, il est tout à fait possible de devenir consultant « digital nomad ». Être digital nomad, c’est exercer un métier dans le digital qui permet de voyager tout en travaillant. Rencontre avec Lauren, une professionnelle du secteur…

Bonjour Lauren, qui êtes-vous et comment êtes-vous devenue digital nomade ?

Je suis Lauren, j’ai 40 ans, je suis fan de voyages et j’aime travailler dans le monde entier. Je suis ce que l’on nomme aujourd’hui une « digital nomade ». C’est-à-dire que mon métier, mon activité dans le digital me permet de travailler de n’importe où, tant que j’ai une bonne connexion internet ! J’ai plusieurs casquettes : consultante digitale, rédactrice web et conférencière marketing.

J’aime pouvoir, grâce à mon métier, prendre des vacances quand je le souhaite ! En effet, non seulement je peux travailler librement depuis n’importe où mais décider aussi, si je suis à jour de mon travail, de pouvoir déconnecter complètement.

Par exemple, lorsque je me déplace en Europe – généralement en train – comme il y a très peu de décalage horaire, je continue à travailler et à me rendre disponible pour mes clients la journée et je peux profiter le soir du plaisir de découvrir de nouveaux lieux. J’aime ne pas avoir d’attaches et pouvoir bouger. Cela renforce le dynamisme, l’inspiration et la productivité de mon activité. Surtout en termes de stratégie de contenu.

Mais je m’octroie aussi des voyages plus exotiques où je me force à vraiment vivre le moment présent.

Par exemple, j’apprécie tout particulièrement de partir dans des périodes « creuses », entre deux saisons. Non seulement, je privilégie les meilleurs moments pour chaque destination, mais en plus j’évite les foules et je bénéficie ainsi de prix attractifs. Pour moi, c’est même bien plus qu’un double avantage. Cette vie m’apporte énormément. Bien sûr, pour le vivre sereinement, cela doit être son propre choix, car cela nécessite une bonne organisation et il y a aussi quelques inconvénients et difficultés. Ce n’est pas parfait, mais je suis très épanouie ainsi, et d’autant plus que je reste dans un « certain cadre ».

Pouvez-vous nous parler de votre quotidien, du cadre de votre activité ?

Le portage salarial me permet de travailler dans le monde entier sereinement. Chaque jour, j’ai un peu la même routine depuis plusieurs années, même si certaines périodes sont plus actives que d’autres.

En fonction du décalage horaire, je me lève, je prends mon café, je connecte mon ordinateur, je commence ma journée selon une liste de priorités. Je fais des points réguliers avec mes clients et mes interlocuteurs administratifs par téléphone ou par visio-conférence.

J’écris beaucoup de contenu, j’interviens dans différents événements et je donne des conférences…

Moi qui n’affectionne pas la partie administrative, je me sens beaucoup mieux depuis que je suis portée et que des professionnels l’assument à ma place. Je préfère de loin me concentrer sur ma prospection et le cœur de mon activité.

Voici différents points essentiels à étudier lorsque l’on est rattaché à une société de portage française :

  • Statut du professionnel
  • Frais liés à l’expatriation
  • L’assurance
  • L’optimisation administrative et fiscale
  • La garantie de paiement

Ce dynamisme « encadré » me correspond. Ma société de portage m’aide beaucoup au quotidien et je peux être sereine dans mes voyages, quels qu’ils soient. C’est un choix mûrement réfléchi.

Bien sûr, pour prendre des vacances quand je le « souhaite », il est fondamental pour moi d’être bien organisée et de ne pas mélanger mes différents objectifs, plus professionnels et plus personnels. Par exemple, je profite de toute connexion WI-FI, j’automatise un maximum de tâches, je prépare beaucoup d’éléments en amont, j’anticipe les moments en déplacement et hors connexion…

Personnellement, j’y gagne un confort de vie et un épanouissement incomparable !

Que vous a apporté le portage salarial dans votre vie à l’international ?

Le portage salarial me permet de travailler à l’étranger ou pour un client étranger en France, tout en gardant les avantages sociaux des salariés français.

C’est une réalité, aujourd’hui les marchés s’ouvrent, les entreprises implantées à l’étranger n’hésitent plus à faire appel à des compétences de consultants, d’experts pour répondre à leurs demandes. Et notamment les compétences des français, comme moi !

Le portage salarial international se prête d’ailleurs aussi bien à des missions courtes, temporaires, qu’à des missions plus longues et durables, qui sont presque de l’expatriation.

Les avantages sont multiples : intérêts financiers, enrichissement personnel, découvrir d’autres cultures, s’ouvrir au monde… Et puis, on bénéficie de la protection sociale française : assurance maladie, prévoyance, cotisations retraites, chômage…

Enfin, cela autorise de nombreuses simplifications administratives – créer et gérer une entreprise à l’étranger est compliqué, avec des démarches à la fois chères et complexes – penser que malgré le contexte international, chaque pays a sa propre législation en la matière.

Pour moi, cela s’adresse à certains types de freelances :

  • Consultants expérimentés
  • Professionnels souhaitant travailler périodiquement à l’étranger et voyager
  • Un projet familial sécurisé – par exemple dans des pays où les conditions de travail sur place sont moins faciles qu’on ne le pense

Mais de multiples profils existent… Le portage salarial est idéal pour des personnes qui aiment bouger, des experts indépendants qui souhaitent donner une dimension internationale à leur carrière…

Voici quelques éléments que m’a apportée ma société de portage dans ma vie à l’international :

  • Par exemple, une société de portage qui travaille à l’international pourra aider le freelance porté à négocier un contrat de mission qui tient compte des spécificités de chaque pays. On accède ainsi à tous les facteurs nécessaires à une bonne rémunération et à l’optimisation de ses revenus… Car il y a souvent des pièges…
  • Intégrer un réseau professionnel international avec de belles opportunités de missions.
  • Sécurise les relations contractuelles avec le client étranger
  • Le retour en France est également facilité en cas de chômage par exemple.
  • Un freelance détaché en portage salarial peut avoir accès à des exonérations fiscales en France

En faisant le point sur mon parcours et ma vie professionnelle, je me rends compte que beaucoup de personnes m’envient. Pourtant ce mode de vie est accessible à tous. Il suffit de s’en donner les moyens et parfois d’accepter des petits coups de pouce de la part de ses pairs.

Témoignage de Lauren : mon métier me permet de prendre des vacances quand je veux
1 (20%) 2 vote[s]

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X