Portrait de Zayed

Portrait de ZAYED, consultant web analytics en portage salarial

Zayed est ce qu’on peut qualifier « d’électron libre », cet ancien chauffeur de bus s’est reconverti dans l’analyse des données web après son licenciement suite au rachat de sa société par un concurrent. Il a dû chercher une autre voie pour sa reconversion. Aujourd’hui, il ne regrette rien et il témoigne.

Bonjour Zayed, est-ce que tu peux te présenter ?

Oui, bien entendu, donc je m’appelle Zayed, j’ai 35 ans. Après mon Bac au lycée Camille Guérin à Poitiers, j’ai arrêté mes études et je me suis parti à l’armée. 10 mois plus tard, à mon retour, je me suis mis à chercher du travail. Après quelques missions d’intérim, j’ai passé un entretien chez Vernet Transports et j’ai été embauché en tant que chauffeur de bus. Tout s’est bien passé jusqu’en 2014, mais après 12 ans de bons et loyaux services dans cette entreprise, il y’a eu une compression de personnel suite au rachat de la société par un concurrent et j’ai été licencié. C’était la première fois que je me retrouvais au chômage et j’étais désespéré. Mais la cellule de reclassement mis en place suite au plan social m’a aidé à préparer ma reconversion.

Qu’est-ce qu’il s’est passé ensuite ?

À vrai dire, le métier de chauffeur de bus ne me faisait plus rêver, les salaires sont relativement bas et les contraintes importantes avec les horaires décalés, le travail les week-ends et jours fériés. J’aspirais tout simplement à autre chose, et surtout à gagner mon indépendance financière. Depuis l’âge de 20 ans, environ, j’étais passionné par le web et je gardais dans un coin de ma tête l’idée de créer mon entreprise un jour, sans être passé de l’idée abstraite à l’action jusqu’à présent.

Comment en es-tu venu à créer ton activité ?

C’est alors que la cellule de reclassement mise en place dans le cadre du plan social d’entreprise m’a proposé de réaliser un bilan de compétences. Je l’ai fait, et je me suis rendu compte qu’il fallait que je crée mon entreprise, c’était le seul moyen de parvenir à mon objectif d’indépendance financière. Mais comment faire ? Je n’avais reçu que 10.000 € d’indemnités de licenciement, très insuffisant pour pouvoir créer une entreprise physique. Mais comme j’avais une passion depuis mes 20 ans pour les blogs et que j’avais souvent le nez plongé dans mes statistiques pour voir si mon blog high-tech que j’avais ouvert en 2009 décollait, je me suis intéressé au métier de consultant web analytics.

J’ai fait des recherches sur internet, et je suis tombé sur des témoignages de personnes qui exerçaient ce métier de consultant web analytics en portage salarial, et ils étaient très enthousiastes. J’ai réfléchi à cette opportunité a ça m’a semblé intéressant. J’avais gardé contact avec un ancien chauffeur de chez Vernet transports, un féru du web qui m’a donné pas mal de conseils pour créer mon activité et choisir le bon statut. Mais surtout, il m’a ouvert les portes de son réseau et m’a présenté à certains de ses clients que j’ai ensuite recontactés après avoir créé mon activité. Comme Sébastien m’avait mis le pied à l’étrier, j’ai eu la chance incroyable de pouvoir débuter mon activité en ayant déjà mes premiers clients et donc de pouvoir commencer à encaisser rapidement mes premiers gains.

Pourquoi avoir choisi le portage salarial ?

Sébastien, mon ancien collègue, s’était d’abord lancé comme micro-entrepreneur, mais ayant rapidement dépassé les plafonds de la micro-entreprise signe que son business avait vraiment décollé, il a choisi le statut du portage salarial pour exercer, pour ses nombreux avantages et surtout, il n’avait plus à se soucier des plafonds de chiffre d’affaires, qui n’existent pas en portage salarial !

J’ai donc décidé, au vu des témoignages que j’avais regardé sur le web, et des conseils de Sébastien, d’opter directement pour le portage salarial.

Qu’est-ce qui t’a séduit le plus avec le portage salarial ?

La sécurité ! Quand on vient du salariat, il n’est pas facile de sortir de sa zone de confort et de se mettre dans un autre mode de fonctionnement, celui de l’Entrepreneur. Alors, si en plus, on a toutes les contraintes administratives, comptables, juridiques sur le dos et les sanctions de l’administration en cas d’oubli, qui tombent sans aucune considération pour la situation personnelle du travailleur indépendant, cela peut rapidement mettre une jeune entreprise en danger ! Il se trouve que j’ai dans ma belle-famille, quelqu’un qui a eu maille à partir avec le RSI et l’URSSAF, je sais dans quelle situation ces organismes peuvent vous mettre pour un retard de paiement de 8 jours à cause de problèmes de trésorerie…

Et donc cela a fortement contribué à orienter mon choix vers le portage salarial, puisqu’avec ce statut, c’est l’entreprise de portage qui calcule et verse les cotisations aux différents organismes, c’est le chargé de compte R.H. qui s’occupe des relations avec l’administration, pas de RSI mais le régime général de la sécurité sociale comme n’importe quel salarié, et ça c’est un vrai plus !

Pourquoi avoir choisi ce statut et pas un autre ?

Les autres statuts sont loin d’apporter les mêmes garanties que le portage salarial : en micro-entreprise on est limité dans son chiffre d’affaires, et en ce qui concerne les statuts en société, on paie beaucoup d’impôts et il y’a beaucoup trop de lourdeurs administratives et de contraintes financière ( Capital minimum, associés, etc. ) et puis, quand j’ai appris que je pourrais toucher le chômage en cas d’arrêt de mon activité, ça m’a vraiment rassuré !

Le portage salarial est vraiment le statut idéal pour débuter !

Portrait de ZAYED, consultant web analytics en portage salarial
Notez cet article

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X