freelance heureux

Comment être heureux dans son travail d’indépendant ?

Bien trop souvent, vos journées professionnelles se résument au « métro, boulot, dodo » ? Face au travail qui s’accumule, le stress et les conflits divers, votre vie professionnelle est loin d’être toute en rose ? Les conseils qui suivent vous aideront certainement à être plus heureux dans votre travail.

Les éventuelles causes de votre mal-être au travail

Pour être heureux dans votre travail, identifier la raison du mal-être est essentiel. Parmi les principales causes figure la difficulté à gérer le stress et les émotions. En tant que consultant, l’accumulation du travail constitue une source importante de stress et de fatigue. Paradoxalement, la difficulté à trouver des missions ou les échecs durant les prospections sont également stressants et affectent la confiance en soi. Faire un travail qui plaît est la principale motivation. Dans ces cas, le freelance n’utilise pas suffisamment ses talents et ses ressources, alors qu’il travaille à son propre compte.

Le mal-être peut être aussi associé à un manque de sommeil, d’authenticité, de confiance en soi, suite à des conflits avec les clients, les collaborateurs ou les fournisseurs, à des problèmes personnels ou familiaux, à une mauvaise gestion du temps ou de l’organisation. Quoi qu’il en soit, de telles situations constituent un frein non négligeable à l’épanouissement professionnel et peut même avoir des impacts néfastes sur la santé.

Les bonnes attitudes à avoir pour être heureux au travail

Etre en bonne santé au travail et trouver le bonheur dans sa vie professionnelle sont de véritables challenges. Les salariés ne sont pas, en effet, les seuls qui ne se plaisent pas dans leur profession. Si les professionnels se tournent vers la liberté et la flexibilité du travail indépendant, nombreux sont qui ne se sentent pas épanouis pour autant. Et pourtant, il suffit parfois de quelques changements pour travailler différemment et connaitre le bonheur.

Pour être heureux professionnellement parlant, il suffit souvent d’améliorer l’environnement de travail. Mettre de l’ordre dans le bureau, s’équiper des bons matériels, prendre le temps d’entretenir les équipements, aérer et nettoyer l’espace de travail… sont les bons gestes pour trouver l’environnement de travail idéal. Pour gérer le stress au travail, une bonne planification est aussi de mise. La flexibilité horaire du travail indépendant est un atout non négligeable. Toutefois, il est nécessaire de bien la gérer afin d’éviter l’accumulation des tâches, le travail qui s’accumule au dernier moment et la difficulté à honorer les échéances. Gérer votre temps et travailler de manière efficace sont les bonnes habitudes à avoir.

Le travail indépendant est souvent la concrétisation d’un rêve personnel. Par conséquent, il est de votre intérêt d’assumer votre différence et de rester fidèle à vous-même. Le consultant a l’avantage de faire un travail qui correspond à ses talents et à ses compétences, sans devoir continuellement rendre compte à un supérieur. La confiance en soi est alors la clé du bonheur professionnel. Les consultants ont souvent tendance à vouloir tout accepter. Et pourtant, même les plus grands professionnels ont leur limite. Pour être heureux, il suffit également de reconnaître vos points forts, mais aussi vos faiblesses. En osant exprimer vos limites, auprès de vos collaborateurs comme vos clients, vous vous libérez de la lourde charge de la perfection et exercerez un travail qui vous convient, aligné avec votre talent naturel et avec votre potentiel.

Les techniques pour s’épanouir dans son travail

C’est un fait, les travailleurs indépendants se disent plus satisfaits que les employés classiques. Et pour cause, ils exercent un travail qui leur correspond beaucoup plus. Pour vous épanouir au travail, envisagez alors un changement de management. Vous pouvez d’ailleurs vous émanciper plus rapidement et plus efficacement grâce à des nouveaux statuts comme le portage salarial.

Si vous êtes freelance depuis assez longtemps mais que vous commencez à trouver ça monotone, vous pouvez envisager un break pour expérimenter d’autres métiers. Pour trouver votre voie, réfléchissez à ce dont vous avez vraiment besoin et si les conditions vous le permettent, essayez d’autres activités qui pourront vous plaire. N’hésitez pas à tester un métier le temps d’une journée, en bénévolat par exemple. Durant ce break, pensez à réaliser une partie de vos rêves. Cette expérience enrichissante vous permettra, peut-être, de vous réorienter vers des activités qui vous plairont davantage.

La plus grande erreur des travailleurs est de penser, d’étudier, de planifier et d’anticiper le futur. S’il est vrai qu’une carrière professionnelle ne se choisit pas à la légère, la peur d’agir constitue, en revanche, le pire des obstacles pour s’émanciper professionnellement. Si le passage à l’action n’est pas évident pour vous, prenez le temps de peser le pour et le contre et évitez de vous bloquer à l’étape « Et si » une fois votre décision prise. Agissez immédiatement si vous estimez que c’est la solution pour trouver votre bonheur.

Pour être heureux, effectuer un travail plus simple a souvent plus de sens. En choisissant de travailler pour votre compte, vous souhaitez certainement prendre le temps de vivre, d’être avec votre famille et vos proches. Prenez donc le temps d’apprécier les moments simples de la vie au lieu de vous tuer à la tâche. Au lieu de fixer vos objectifs au-delà de vos possibilités et de vos facultés, reconnaissez vos limites et faites-vous plaisir. Pour donner du sens à votre travail, prenez enfin le temps de vous défouler. Pensez à inclure le sport dans votre planning hebdomadaire et privilégiez le repos.

Paul Lefebvre

Paul Lefebvre

Webmaster du site Internet Le Portage Salarial . N’hésitez pas à me contacter si vous rencontrez une difficulté ou si vous avez la moindre question. Amicalement,

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X