Réseaux Sociaux

Réseaux : les bonnes pratiques à adopter lorsqu’on entreprend

Lorsque quelqu’un décide de créer un profil sur les réseaux sociaux, il ignore parfois les principes de base à entreprendre. Bien des règles sont pourtant à suivre pour créer une bonne image de soi, notamment si vous travaillez en tant que consultant.

Ne pas se mettre sous la lumière des médias si on n’en est pas préparé

Plus de 70% des comptes professionnels créés sur les réseaux sociaux ne servent à rien. Si vous n’êtes pas prêt, il faut éviter à tout prix d’être sous la lumière des médias sociaux. Et pour cause, une e-réputation n’a pas que des avantages. Cela signifie une exposition au grand public. Vous serez connu par des personnes que vous connaissez, mais aussi par celles que vous ne connaissez pas personnellement.

Beaucoup de consultants ont eu leur part de succès en n’étant visibles sur aucune plateforme, contrairement à d’autres qui ont étalé leur vie (et souvent leur débauche) sur tous les fronts. Si votre but est d’utiliser les réseaux sociaux pour vous faire connaitre, sachez que cela suppose un engagement de votre part. Pour garder votre réputation, vous devez entretenir votre statut à tout moment. Si vous décidez de parler de vous et de vos activités sur un compte Facebook par exemple, il est de votre devoir de le maintenir à jour et de le préserver des retours négatifs. Si vous oubliez d’entretenir votre statut, si vous publiez ou laissez publier un message qui n’a pas lieu d’être sur votre mur, ou encore si vous disparaissez soudainement de l’écran des médias, votre statut en tant que professionnel peut être impacté. Alors demandez-vous si vous êtes réellement disposé à entretenir un compte sur les médias sociaux avant de le créer.

S’informer sur le média pour lequel on compte communiquer

De nos jours, les médias sociaux sont nos ombres, que ce soit dans la vie courante comme professionnelle. Ce n’est pas parce qu’un de vos concurrents est inscrit sur tel ou tel média que vous deviez impérativement leur emboîter le pas. Avant de rejoindre un site communautaire ou un réseau social, une petite investigation sur le mode de fonctionnement de celui-ci, sur sa notoriété et sur son utilisabilité est de mise. Avant de créer un compte, demandez-vous de quel média social s’agit-il, est-ce qu’il est reconnu par beaucoup de personnes et quel est son domaine principal d’activités.

Les médias sociaux constituent un retour sur investissement majeur si vous vous y connaissez bien. Pour rester actif, il est de votre intérêt de les considérer comme étant des collaborateurs et non pas seulement comme de simples plateformes de communication. Sachant que chaque réseau social et site communautaire détient son propre code, prenez le temps de vous informer de son identité pour en tirer profit. Si vous décidez par exemple de vous inscrire sur LinkedIn, il sera avantageux pour vous dans votre intérêt de connaitre son mode de fonctionnement, ses avantages concurrentiels ainsi que sa notoriété en ligne.

Tester son message sur des proches

L’objectif d’un consultant est d’avoir des clients. L’idée n’est donc pas d’être connue par le maximum de personnes sur les médias sociaux. Avoir des centaines de followers sur Twitter ou des milliers d’amis sur Facebook n’a d’intérêt que si ces contacts sont potentiellement convertibles en prospects ou en clients. Pour attirer ces derniers, l’idéal est de poster un message qui suscite l’action : l’achat direct d’un produit ou la commande d’un service, le retweet d’un post, l’envoi d’une information utilisable dans une base de données clients, etc.

Un bon consultant doit être en mesure de trouver les bons clients. En pratique, cela se traduit par des contacts potentiels qui ont besoin ou qui peuvent avoir besoin des produits ou des services du prestataire. Pour tester votre campagne marketing, il n’y a rien de mieux que de demander l’avis de vos proches. N’ayant pas de jugement arbitraire en votre égard et n’étant pas nécessairement des professionnels de votre milieu, ces derniers peuvent vous aider à améliorer votre communication, comme l’auront souhaité vos prospects et clients.

Communiquer sur votre projet sans en dire trop

Sur les médias sociaux, on a tendance à vouloir trop appâter les contacts. Et pour cause, on souhaite autant que possible capter l’attention d’un maximum d’interlocuteurs. Sachant que les besoins diffèrent pour chaque cible, de nombreux prestataires finissent par donner le plus de détails possible dans l’espoir de capter l’intérêt de tous. Et pourtant, le meilleur moyen d’attirer l’attention et de faire languir son audience.

Un projet, c’est comme un film au cinéma. Apprenez alors à ne communiquer que la bande annonce, le côté attirant que tout le monde adorerait. Ne pas entrer dans les détails ne signifie pas pour autant se focaliser sur l’aspect général des choses, en n’y apportant aucune valeur ajoutée. Il est de votre intérêt de trouver les mots justes, lesquels susciteront vos interlocuteurs à en connaître davantage sur vos offres. Une seule mauvaise communication peut, en effet, pâlir indéfiniment une e-réputation.

Le Networking, l’outil de prédilection des consultants

Le réseautage n’est pas encore totalement intégré dans les pratiques courantes des consultants. Des études ont pourtant démontré qu’environ 20% des contrats nouvellement signés par les PME ont eu pour origine des clients connus grâce au networking. Pour trouver des missions captivantes et affirmer son expertise, un consultant doit mobiliser son réseau professionnel et personnel en nouant et en entretenant des relations durables avec son entourage. Le réseautage social est capital, car les entreprises, les prospects, les prestataires font une idée de votre expertise en fonction des avis postés sur vos réseaux.

Le réseautage social est une plateforme de partage de connaissances et d’expertise. Toutes les informations passent par ce moyen, comme les fils d’actualités, les articles qui se relaient, sans oublier les missions que l’on ne peut pas trouver dans les offres d’emploi traditionnelles. En vous figurant parmi les contacts de vos prospects et de vos clients grâce au networking, les relations de confiance s’établissent plus rapidement et plus facilement.

Paul Lefebvre

Paul Lefebvre

Webmaster du site Internet Le Portage Salarial . N’hésitez pas à me contacter si vous rencontrez une difficulté ou si vous avez la moindre question. Amicalement,

More Posts

1 comment

Get RSS Feed
  1. Pingback: Les outils de BIG DATA pour la prospection commerciale - Guide du portage salarial - Leportagesalarial.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X