Brief mktg

Rédiger un brief marketing précis : 8 questions à se poser !

Trouver des clients a été ces derniers temps au cœur de vos impératifs ? Maintenant que vos efforts ont été récompensés, il est normal que vous vouliez démontrer vos valeurs. Mais avant de vous lancer et de vous mettre au travail, il est essentiel d’établir un brief marketing détaillé. Il s’agit d’un document qui définit les grandes lignes de votre stratégie marketing ainsi que les moyens pour y parvenir. En tant que balise de vos opérations de communication, il vous permet de déterminer les besoins de votre client et de guider vos éventuels collaborateurs pour mener à bien votre projet. Pour être efficace, votre brief marketing devra répondre aux 8 interrogations suivantes.

Question 1 : Quel est le problème ?

Le consultant a pour mission d’aider un client à résoudre un problème. L’identification de la problématique est alors à la base d’un brief marketing efficace. Estimant que le problème du client est si évident, de nombreux consultants font l’erreur d’entamer un projet sans effectuer une analyse détaillée de la problématique. En intégrant, en revanche, le problème dans votre brief marketing, il vous sera plus facile d’éliminer tous les malentendus et de définir de manière précise vos besoins et vos objectifs. Et surtout, cela constitue une confirmation pour votre client que vous compreniez précisément son problème et ses attentes.

A noter toutefois qu’il peut y avoir une différence notoire entre le problème véritable et celui évoqué par vos clients. En effet, il se peut qu’une problématique en cache une autre, plus profonde et plus complexe. Ne vous contentez donc pas de retranscrire les informations relatées par vos clients dans votre brief. Prenez plutôt le temps d’analyser le vrai du fond problème et n’arrêtez pas de questionner votre interlocuteur jusqu’à ce que vous soyez en mesure d’expliquer clairement la cause principale de la problématique.

Question 2 : Quel est le profil du consommateur ?

Un brief marketing est un document personnalisé. Chaque cas étant unique, votre stratégie de communication doit prendre en compte le profil de vos consommateurs pour être efficiente. N’hésitez donc pas à noter les données démographiques, sociologiques et professionnelles de votre cible. Dans le cas où il s’agit d’un groupe de consommateurs, pensez à bien segmenter votre cible pour vous garantir plus de précisions dans les solutions proposées. De plus, votre brief doit intégrer l’évolution dans le temps et le changement de comportement de l’audience cible.

Question 3 : Quelles sont les alternatives possibles ?

Le consultant a pour mission de réussir là où son client a échoué. En pratique, il doit aider ce dernier à trouver la(les) solution(s) d’un problème qui, à l’origine, n’est pas le sien. Le brief marketing est alors conçu pour aborder les possibilités qui aideront le consultant, ses collaborateurs et son client à résoudre la problématique dans les meilleures conditions. A cette étape du brief, le consultant peut d’ores et déjà évoquer les pistes de réflexion à prendre en compte. Etant un document vivant, le brief marketing est toutefois à améliorer avec le temps, soit en greffant de nouvelles alternatives, soit en enlevant des données qui ne sont plus d’actualité. Pour que le brief soit clair et concis, l’idée est de l’adapter aux impératifs et au développement du projet.

Pour faciliter la résolution du problème, le consultant peut également inscrire son point de vue de manière convenable et stratégique à cette phase de la conception du brief. En effet, les prospects ont besoin de connaître l’opinion de leur interlocuteur, au même titre que la perspicacité et l’expertise de celui-ci. En exprimant des arguments bien arrêtés du problème sans pour autant décider à la place de son client, le consultant peut alors affirmer son professionnalisme, même en début de la mission.

Question 4 : Quels sont les arguments rationnels et émotionnels qui motivent l’achat ?

Chaque stratégie de communication a pour but d’inciter le client à agir. Lors de l’établissement d’un brief marketing, il est impératif de vous mettre à la place du prospect. Par conséquent, demandez-vous si, à sa place, vous serez convaincu par la même solution que vous êtes en train de lui proposer. En imaginant vos réactions, vos sentiments, vos doutes et vos appréhensions, il vous sera plus facile d’axer votre message selon les attentes de vos prospects. L’analyse des arguments qui ont déjà porté le fruit auprès de vos autres clients est aussi une piste à exploiter. N’hésitez donc pas à les retravailler pour vos futures opérations. Mais qu’importe le moyen de communication choisi, celui-ci doit aboutir à une prise de décision de la part de votre client. Par conséquent, n’hésitez pas à reposer votre Call To Action sur une base émotionnelle d’un côté et sur des preuves rationnelles de l’autre.

Question 5 : Quels sont les éventuels freins au projet ?

C’est un fait : les obstacles sont indissociables de tout projet. Outre la limitation du budget – d’ailleurs très souvent évoquée par les prospects – on notera également les délais, les restrictions administratives, les freins liés au marché ainsi que la précarité de l’environnement professionnel ou marketing de la cible. A cela s’ajoutent d’autres éléments incontournables comme les conditions non négociables du contrat liées au processus de validation des étapes du projet ainsi que les exigences personnelles du client (le respect d’un slogan, d’un logo et d’autres éléments caractéristiques) par exemple. Par conséquent, tous ces éléments doivent être mentionnés dans le brief et sont à considérer tout au long du projet.

Question 6 : Qui sont et que font les concurrents ?

Une stratégie marketing efficace prend en compte l’aspect concurrentiel du projet. En effet, il est essentiel de déterminer les concurrents et d’apprendre de leurs pratiques et de leurs techniques pour assurer la pertinence de sa propre stratégie de développement. L’idée n’est pas d’espionner la concurrence, mais plutôt de s’offrir une meilleure compréhension du marché, puis de se concentrer sur les éléments différenciateurs afin d’améliorer son propre positionnement. En effectuant une liste des concurrents et en effectuant un mapping concurrentiel, il sera plus facile pour le consultant d’avoir une vision d’ensemble du marché et d’offrir une valeur ajoutée à son offre.

Question 7 : Quels sont les canaux de diffusion à utiliser ?

Un brief marketing pertinent prend en compte les habitudes d’information de la cible. Le succès d’un consultant étant basé sur ses facultés de communication, il doit maîtriser les canaux de diffusion les plus plébiscités par ses prospects. Entre les réseaux sociaux, les publicités papier (presse et magazine), les sites communautaires, les blogs et forums, les salons et colloques professionnels… le consultant doit être en mesure d’identifier et d’exploiter le meilleur moyen pour atteindre son audience et ses objectifs de diffusion.

Question 8 : Comment mesurer les retombées ?

Être professionnel, c’est être capable de mesurer le succès de ses efforts. Le brief marketing doit alors prendre en compte la stratégie d’analyse des résultats et énumérer les indicateurs à surveiller pour mesurer le retour sur investissement. Autrement, il sera difficile d’évaluer et de quantifier les objectifs, des données pourtant essentielles pour pouvoir s’améliorer.

Notez cet article

Valérie Bauban

Valérie Bauban

Après avoir appris sur Internet quoi de plus normal que de partager à son tour. Freelance depuis une quinzaine d’année et passionné par l'entrepreneuriat j’aime partager mes opinions et conseils.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X