qualité competences

Les compétences et les qualités les plus recherchées en tant que consultant

Le métier de consultant offre de nombreux avantages. En tête de liste figure la capacité de travailler à son rythme et à sa guise. Pour autant, tout le monde ne peut pas se prévaloir le titre de consultant. Des compétences et des qualités sont, en effet, requises pour réussir dans le milieu, et ce, indépendamment de l’expertise du professionnel.

Les compétences du consultant

On entend souvent dire qu’un bon consultant se reconnaît dès les premiers échanges. Et pour cause, les prospects ont tendance à guetter certaines compétences lors des entretiens. Parmi ces aptitudes incontournables du consultant figure le Problem Solving.

Le consultant a pour mission de répondre aux problématiques de ses clients. La résolution de problèmes étant au cœur de ses activités, il doit être en mesure d’accompagner ces derniers dans la recherche de solutions réalisables et performantes. Cela étant, il s’agit d’un travail collaboratif. Le Problem Solving est basé sur l’écoute et sur l’analyse. Il allie la curiosité, la réflexion et la créativité. L’aboutissement de la résolution de problèmes n’est pas celui de trouver la solution par le seul savoir-faire du consultant, mais plutôt celui de faciliter l’identification des meilleures alternatives pour le client. Pour ce faire, le consultant doit s’assurer que le souci évoqué est bien le véritable problème et non la conséquence d’autres problématiques majeures. Comme une bonne compréhension du problème permet d’identifier plus clairement les solutions, le Problem Solving consiste à utiliser des méthodes d’interrogation simples comme le 5W (Pourquoi, qui, quand, où et comment) ou le brainstorming d’une part et d’autre part, à effectuer des tests d’hypothèse et des analyses de faits.

La gestion de projet est une autre compétence majeure du consultant. Basée sur l’expérience, la maîtrise de cette compétence est associée à la gestion du timing, à l’organisation des tâches et à l’aptitude à apporter un regard extérieur sur la problématique du client. Les capacités analytiques du consultant font également la différence. Pour répondre efficacement et rapidement aux attentes de son interlocuteur, le consultant doit faire appel à la logique, suivie d’un examen structuré et en profondeur du projet.

On ne peut pas évoquer les compétences du consultant sans parler de la relation client. Les expériences, le savoir-faire, le professionnalisme ne signifient rien pour un consultant s’il est incapable d’établir une communication et une relation de confiance avec ses clients. Pour exceller à ce niveau, le consultant peut, notamment, se référer auprès des sciences comportementales de type programmation neurolinguistique (PNL), neurosciences, PAE, ou systémique des organisations. Mais il pourra également faire plus simple pour développer une relation professionnelle réussie avec ses clients en étant réactif, flexible et rigoureux. Pour instaurer la confiance, il devra notamment s’engager à respecter toutes les dispositions de son contrat, mais aussi ses promesses verbales.

Outre ces compétences clés, certains secteurs peuvent requérir un savoir-faire plus précis. Etant donné que les opérations dans le web sont de plus en plus demandées, le consultant peut être amené à s’améliorer dans la création de contenus ou à avoir une bonne connaissance de tout ce qui se fait sur ordinateur comme le cloud computing, le traitement de données, etc.

Les qualités du consultant

Les clients et les recruteurs misent sur les consultants qui répondent à leurs critères de recherche en matière de qualité humaine. Au-delà de ses compétences professionnelles, le consultant se doit de mettre en avant certaines de ces qualités pour se différencier de la concurrence.

Le métier de consultant requiert une écoute attentive afin de répondre pleinement aux attentes de la clientèle. Non seulement le sens de l’écoute permet de mieux cerner le problème, mais il offre au consultant le privilège de fournir une prestation personnalisée. Ce sentiment de ne pas être un cas « déjà vu et entendu » a le don de conforter l’image du consultant auprès de son interlocuteur. Bien entendu, le consultant ne fait pas qu’écouter. Le dialogue étant à la base du métier, il doit avoir d’excellentes capacités de communication. Cela se traduit par le sens du questionnement, nécessaire pour pouvoir étudier le problème sous différents angles, mais aussi pour instaurer un climat de confiance avec le client. Une bonne communication suppose aussi la capacité de se faire comprendre par les autres. Cette aisance relationnelle est une qualité importante du fait que la finalité du métier du consultant n’est pas celle d’agir « à la place » des acteurs de l’entreprise, mais plutôt de leur « suggérer » les bonnes alternatives.

Le consultant se doit également d’être sociable. Bien qu’il travaille en tant qu’indépendant et que, par conséquent, il doit être autonome et professionnel, il est constamment amené à travailler avec de nouveaux clients et collaborateurs. Ces derniers n’ayant pas nécessairement les mêmes points de vue ni les mêmes facultés d’analyse, voire les mêmes capacités de compréhension, le consultant doit être en mesure de s’adapter avec n’importe quel environnement de travail et doit pouvoir capter les réalités de son interlocuteur.

Cette forte capacité d’adaptation est à associer automatiquement avec de la motivation, du dynamisme, de l’énergie et de l’enthousiasme. Sans « drive », le consultant ne peut pas progresser. Bien que le métier soit laborieux, il doit démontrer la passion d’exercer à chaque étape de son avancement. Pour préserver l’intérêt du client, il doit toujours faire mieux que précédemment, plus rapidement et avec une meilleure valeur ajoutée. C’est pourquoi la curiosité est aussi une qualité indissociable du consultant. Une mise à niveau du savoir-faire est requise pour ne pas être pris de court par l’évolution du marché.

Pour se distinguer de la concurrence, le consultant doit être efficace, expérimenté et organisé. L’erreur est de chercher à impressionner le client en faisant étalage de ses connaissances, de ses compétences et de ses acquis. Pour prendre soin de son image de professionnel, le consultant a plutôt intérêt à démontrer sa volonté de faire avancer les projets de ses clients et à les aider à trouver les solutions adaptées à leurs problèmes. Cette empathie est enfin à cumuler avec de l’intégrité et un sens de l’éthique.

Les compétences et les qualités les plus recherchées en tant que consultant
5 (100%) 2 votes

Paul Lefebvre

Paul Lefebvre

Webmaster du site Internet Le Portage Salarial . N’hésitez pas à me contacter si vous rencontrez une difficulté ou si vous avez la moindre question. Amicalement,

More Posts

1 comment

Get RSS Feed
  1. En effet, le portage salarial est une super opportunité pour assurer des missions de conseil sans être noyer dans la lourdeur administrative des société unipersonnelle !
    De bonnes opportunités s’ouvre grâce au portage salarial pour les consultants indépendants sous ce statut. De plus, vous êtes plus disponible qu’en société unipersonnelle…

    Si vous êtes intéressé pour mener des missions de conseil qualité sécurité et environnement, vous pouvez nous rejoindre : https://www.certification-qse.com/certification-qualite-et-iso/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X