Comment faire de sa passion son métier ?

Comment faire de sa passion son métier ?

Une passion vous inspire depuis votre plus jeune âge, mais vous n’en avez pas fait votre métier ? Il existe une solution idéale si vous voulez changer de parcours et faire de cette passion votre activité principale : le portage salarial. Quelques étapes s’imposent avant de vous y lancer.

Testez votre idée auprès de votre entourage

Bien sûr, la passion procure une force de travail remarquable et une joie de vivre. Cependant, ne vous en contentez pas. Sachez qu’un business ne repose pas uniquement sur le plaisir. À part le travail à faire, il faut être patient, endurant, performant, se doter d’une grande force d’organisation et être en mesure de se remettre en question. Si vous comptez vraiment faire de votre passion votre métier, faites d’abord, au préalable, un travail d’introspection. Prenez conscience de votre spécificité en listant vos points forts et vos faiblesses. Connaître et admettre vos qualités et défauts vous aidera dans toutes les démarches qui vont suivre. Et si vos idées restent encore vagues pour le projet, demandez conseil auprès d’un ami de confiance ou un proche qui n’hésitera pas à vous dire ce qu’il en pense. Faites bien attention, car si on reste figé dans sa passion, on risque d’oublier tout le reste… D’ailleurs, la passion reste toujours une passion puisqu’elle ne peut générer un chiffre d’affaires substantiel. Pour ces raisons, il est essentiel de sonder votre entourage. Choisissez des questions pertinentes et en mesure de vous faire avancer dans le projet. Demandez ce qu’il pense de votre offre. Posez également des questions à des professionnels pour savoir si le produit ou service pourrait les intéresser. Pour ce faire, vous pensez à vous adresser à des entrepreneurs, financiers, CCI… Par ailleurs, essayez d’obtenir un rendez-vous avec un client potentiel. À chaque rencontre avec un professionnel, expliquez votre démarche et partagez avec lui l’intérêt de votre activité. Ces feedbacks seront essentiels à la validation de votre projet d’entreprise.

Se lancer en se dotant d’une véritable stratégie commerciale

Comme pour tout projet d’entreprise, les enjeux commerciaux de votre nouveau projet sont essentiels pour développer votre clientèle. Une fois les prospects identifiés, place à la stratégie commerciale. Mais vous devez, d’abord, être clair dans vos prestations et vos cibles potentielles. La mise en valeur de votre formation, vos expériences et vos réalisations dans un document commercial crédibilisera également votre intervention. Il s’agit d’une étape décisive que les passionnés tendent à négliger bien souvent. Certains d’entre eux raisonnent de manière erronée. Tant qu’ils disposent de clients, ils ne pensent pas avoir besoin d’un business plan.

Pourtant, la compétence tout court ne suffit pas. Tout business a besoin d’une vision à long terme pour survivre aux différentes pressions du marché et aux épreuves du temps. Il est important de formaliser le fonctionnement de votre affaire afin de savoir précisément où vous comptez et pourrez aller. Quel financement et quel chiffre d’affaires pour être rentable ? Quels sont les charges et les investissements ? Tout cela pour dire que votre nouveau projet est indissociable d’une stratégie commerciale claire. Certes, établir cette stratégie ne vous permettra pas d’éliminer les risques économiques, mais vous donnera la possibilité de mieux les contrôler et les réduire.

Entourez-vous de personnes de confiance

Dans une activité qui vous passionne, il faut savoir prendre un peu de recul par rapport à vos sentiments. C’est pourquoi un bon freelance s’entoure toujours de personnalités complémentaires. Vous pouvez solliciter les conseils d’un proche, d’un collègue ou d’un associé qui connaît parfaitement le domaine dans lequel vous comptez vous lancer. Saisissez toutes les occasions d’avoir un autre avis. Parfois, un projet intéressant n’arrive pas à « décoller » car le budget ne correspond pas à la prestation requise. Ce détail ne peut être connu sans contacter des connaisseurs. En tout cas, on constate actuellement que de nombreux freelances se lancent dans leur passion sans vraiment penser aux conséquences financières. Au début, un ami ou associé de confiance peut donc vous accompagner pour ne pas travailler à perte.

 L’autre clé essentielle pour démarrer votre projet et multiplier les contacts, c’est votre présence sur les réseaux sociaux professionnels comme Viadeo, LinkedIn… La création d’un profil professionnel bien soigné sur ces réseaux prend souvent du temps puisque vous devez valoriser votre présentation pour qu’elle soit originale. Et comme tout outil interactif donc, vous devez consacrer du temps à faire vivre ces profils en développant vos contacts. Encore dans cette démarche, identifiez les forums professionnels sur lesquels vous allez vous exprimer et ainsi augmenter votre audience. Après avoir franchi toutes ces étapes, vous aurez la possibilité d’aboutir à l’aspiration de tout entrepreneur : faire de votre passion votre métier.

Le portage salarial, un statut approprié pour démarrer

Il existe aujourd’hui plusieurs statuts, mais celui de portage salarial offre les conditions favorables pour débuter dans une activité. Il fournit en effet des conditions favorables pour tester un nouveau projet, sans être pressées par le temps. Ce mode de travail permet de notamment tester de façon très concrète si les clients sont intéressés par votre projet. Si ceux-ci répondent de manière positive à vos appels, vous pourrez augmenter votre « confiance en soi » et même envisager d’aller encore plus loin…  Vous n’êtes pas obligés de dépendre d’autrui pour tout le reste de votre vie. À vous donc de prendre en main votre devenir. Il vous faut créer une atmosphère favorable à cette reconversion… Le portage salarial permet au porté d’exercer son activité de manière autonome, sans être soumis à aucun lien de subordination. Vous allez trouver seul vos propres clients, négocier les conditions du contrat, y compris les conditions financières. Pour la société cliente, cela lui épargnera des charges associées à l’embauche d’un salarié.

De plus, vous n’aurez pas à vous préoccuper de la partie administrative de votre nouvelle activité. Toutes les formalités, comme la comptabilité ou facturation, sont en effet gérées par la société de portage. Considéré comme un véritable salarié, vous bénéficierez également du régime général avec l’assurance chômage. Ce qui n’est pas le cas de l’auto-entrepreneur. De plus, vous disposerez d’une assurance responsabilité civile.

Pour toutes ces raisons, le portage salarial vous offre la sécurité pour démarrer votre activité avec un maximum de garanties. Voilà une situation idéale lorsque l’on veut tester une idée.

Notez cet article

Valérie Bauban

Valérie Bauban

Après avoir appris sur Internet quoi de plus normal que de partager à son tour. Freelance depuis une quinzaine d’année et passionné par l'entrepreneuriat j’aime partager mes opinions et conseils.

More Posts

1 comment

Get RSS Feed
  1. Pingback: Comment être heureux dans son travail d’indépendant ? - Guide du portage salarial - Leportagesalarial.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X