Comment construire un business plan ?

Business plan : comment le construire ?

Que vous exerciez le métier de consultant formateur, de conseiller ou de manager de transition, l’élaboration d’un business plan en portage salarial est indispensable si vous souhaitez développer votre activité. Quelles sont les différentes étapes pour construire un plan d’affaires et quels sont les intérêts de cet outil pour un consultant porté ?

Business plan en portage salarial : outil indispensable à la réussite d’un projet

Un business plan, dans le cadre du portage salarial, sert à définir les objectifs chiffrés d’une activité. C’est un instrument indispensable à la viabilité d’un projet dans tous les volets : financier, marketing, commercial et humain au cas où le consultant devra s’entourer de ressources pour l’appuyer dans le développement de son activité. L’étude des données incluses dans ce document permet, en outre, d’avoir une idée précise de la rentabilité du projet. Le plan d’affaires constitue un élément primordial pour convaincre les établissements bancaires ou de potentiels associés qui pourraient aider à financer le projet. Pour réussir, un consultant porté doit optimiser sa gestion par le biais de cet outil qui lui permet de connaître ses réserves financières et ses marges de manœuvre. Il peut ainsi déterminer jusqu’à quel point il peut investir dans l’activité qu’il ambitionne de réaliser sans toucher au budget alloué aux besoins quotidiens.

Business plan en portage salarial : la définition du projet et l’analyse du marché

Le business plan en portage salarial inclut tous les détails relatifs à un projet de lancement ou de développement d’une entreprise. Sont mentionnés dans ce document : les objectifs, les contraintes, les risques, les éléments à mobiliser pour la concrétisation du projet.

La première étape consiste à définir le projet. Quel est le cœur de métier, la prestation ou le produit à lancer ?  Quelle innovation apporte-t-il et qu’est-ce qui constitue son originalité ? Est-ce qu’il existe une niche de marché où il serait opportun de s’engager ?

Par la suite, il faut procéder au choix des stratégies à mettre en œuvre en se basant sur une analyse du marché, de la clientèle, de la concurrence, du positionnement de l’intéressé dans son secteur d’activité. Pour obtenir les données qui l’aideront à prendre les bonnes décisions dans ces options stratégiques, le porteur de projet en portage salarial doit au préalable effectuer une analyse du marché en réalisant un benchmarking. Quelles sont les raisons qui incitent les clients à recourir à ses services ? Pour percer le marché, une comparaison avec les leaders du secteur s’impose. Quels sont les « plus » et les « moins » du projet afin d’apporter des améliorations nécessaires ? En fonction des résultats de ces analyses, le porteur de projet choisira son type de marché, la taille de son entreprise et son volume de production prévisionnelle ainsi qu’une ébauche du taux de croissance. Ces données figureront dans son business plan.

Business plan en portage salarial : analyse de la clientèle et de la concurrence

Dans l’analyse de la clientèle, il faut tenir compte de celle déjà existante et prévoir une nouvelle marge à prospecter pour développer le portefeuille client parallèlement à la croissance de l’activité. Pour cela, il importe d’identifier les besoins et de connaître les habitudes de consommation des cibles.

L’analyse de la concurrence s’avère également indispensable à l’orientation vers le choix stratégique adéquat. Cette phase de la conception du business plan dans le cadre du portage salarial concerne une étude de l’offre de services des enseignes rivales. Le but est de déterminer un axe qui permettrait de faire la différence et d’assurer une meilleure visibilité de votre offre. Une étude de la politique commerciale des plus importants concurrents permet de connaître les catégories de clients qu’ils privilégient dans leurs prospects, leur stratégie tarifaire et commerciale.

Portage salarial et business plan : le SWOT, un outil performant

Pour réussir vos analyses, pensez à recourir à la méthode SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) qui aide à connaître les opportunités qui se présentent et à détecter les menaces exogènes. Tout consultant en portage salarial souhaitant étendre son activité doit employer cet outil qui l’orientera vers la meilleure solution au cas où il serait confronté à une situation délicate durant la concrétisation de son projet.

La première phase d’utilisation du SWOT consiste à faire un état des lieux sur le plan commercial, technologique, organisation et ressources humaines afin de déterminer les forces et les faiblesses du projet. La seconde étape porte sur une étude sur les environnements extérieurs, tels que la concurrence, le marché, la technologie et la législation. Les résultats devront paraître dans le business plan.

Business plan en portage salarial : les choix opérationnels

Après avoir effectué les différentes analyses utiles pour déterminer les stratégies, il faut passer aux choix opérationnels et définir les plans y afférents sur les volets : marketing, commercial, technique et industriel, logistique, administratif et ressources humaines. Le business plan en portage salarial comporte aussi un plan financier et un bilan prévisionnel incluant : l’investissement requis, les prévisions de retour sur investissement et de la rentabilité, une étude des risques. À partir de ces données, il faut établir un bilan, un compte de résultat et un plan de trésorerie prévisionnels. La dernière phase du montage du document consiste à déterminer les ressources nécessaires à la réalisation du projet : les compétences demandées, les acteurs clés, les investisseurs et les partenaires.

Business plan : les avantages de l’adhésion à une société de portage salarial

L’adhésion à une société de portage salarial représente une excellente alternative pour l’expansion de votre activité de consultant. Cette option simplifie considérablement la gestion de votre travail et de votre trésorerie. Vous êtes, en outre, épargné par les risques de contrôles fiscaux puisque vous œuvrez sous l’égide de votre entreprise porteuse. Ce concept vous permet de réaliser des économies non négligeables sur les frais bancaires, d’expertise comptable, d’assurances professionnelles et d’avocat.

Vous avez établi votre business plan, mais il faut du temps pour réussir. Le retour sur investissement n’est pas prévu sur le court terme. L’affiliation à une entreprise de portage vous offre l’opportunité d’investir en toute quiétude et de vous focaliser sur le développement de votre activité. Grâce aux avances qui vous seront régulièrement versées par la société de portage, vous êtes à l’abri de toute inquiétude sur le volet financier.

Enfin, lorsque votre projet entrera dans la phase pratique, le business plan vous servira à vous assurer que la réalité soit conforme aux prévisions initiales. Autrement, vous devriez l’adapter aux besoins économiques et à ceux de vos cibles.

 

Business plan : comment le construire ?
Notez cet article

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X