salarie-demissionent-lancent-business-portage-salarial

Les raisons pour lesquelles les salariés démissionnent et lancent un business

La démission est devenue de plus en plus courante dans le monde des entreprises. En dépit des explications fournies par leurs anciens employés démissionnaires, de nombreux dirigeants ont toujours du mal à comprendre et à admettre une telle décision. La meilleure manière est donc de leur donner, sans attendre, les principales raisons de cette décision.

Raison 1 : Des charges de travail trop importantes

Une bonne partie des employés qui démissionnent ont été recrutés pour leurs compétences. Leurs anciens dirigeants se demandaient dès lors « Pourquoi se sont-ils décidés à quitter leur emploi ? ». Certaines personnes choisissent de rejoindre une autre entreprise de manière à disposer de plus de temps pour leurs activités extra-professionnelles, le volume des tâches qui leur avaient été confiées durant leur ancien emploi étant trop important.

Cependant, le nouvel employeur à souvent tendance à augmenter la charge de travail sur ces nouvelles recrues car il considère que ces personnes disposent d’un important savoir-faire. L’employé se retrouve donc petit à petit dans le même processus de surcharge.  D’où le nombre de plus en plus croissant des travailleurs indépendants, des auto-entrepreneurs et des consultants portés. Il faudrait sans doute transmettre aux chefs d’entreprise le message suivant : « ne pensez pas toujours à augmenter la quantité de travail de vos employés les plus compétents… ».

Raison 2 : Absence de reconnaissance du travail fourni

Certains chefs d’entreprise ou managers sont qualifiés « d’ingrats » par leurs employés qui ont contribué fortement à la réussite d’un projet. D’autres considèrent même cette réussite comme seulement le fruit de leur capacité de manager, oubliant que sans une équipe d’experts, aucun de leurs objectifs ne pouvait être atteint. Ce qui provoque, évidemment, chez les employés, un sentiment de mal-être, une sensation d’ingratitude pour les efforts qu’ils avaient concédés. La reconnaissance tant attendue n’est pas toujours verbale. Les employés s’attendent généralement à une récompense pécuniaire. C’est la raison pour laquelle les chefs d’entreprise sont encouragés à attribuer une prime à leurs salariés performants dans le développement de leurs activités.

La reconnaissance peut concerner la durée d’exercice au sein de l’entreprise. Le fait de voir un collègue plus récent obtenir une promotion engendre parfois un sentiment de trahison chez un employé plus ancien. Un fait susceptible de déclencher chez ce dernier une initiative d’abandon. D’ailleurs, après ce genre de rupture, il leur sera difficile d’envisager de postuler ailleurs. Cette raison est donc la seconde source d’augmentation en nombre des indépendants, des auto-entrepreneurs et des consultants.

Raison 3 : L’impossibilité ou la difficulté d’exprimer ses passions

Pour certains managers ou dirigeants d’entreprise, la rigueur est la clé de réussite. Ce concept n’est valable que vis-à-vis des membres passionnés, de ceux qui ont besoin d’être canalisés et orientés pour atteindre les objectifs fixés. Face aux employés passionnés, la souplesse est recommandée. Elle permet en effet à ceux-ci de mieux exprimer leur passion. Ce qui permet de gagner en productivité et en rendement. Ce détail échappe à la plupart des managers de notre époque. Ceux-ci considèrent que seul, un cadre rigide contribue à la meilleure exploitation du potentiel de chacun. Bien souvent, ils ne songent pas à revoir leur position après des discussions avec ces employés passionnés. Las de ne pas être écoutés, ces derniers pourront décider de quitter le navire pour être à la fois propriétaire et capitaine de leur nouvelle embarcation… En exerçant pour leur propre compte, en qualité d’indépendant, ils pourront exprimer librement leurs passions et donner l’opportunité à leurs nouveaux collaborateurs d’en faire de même.

Raison 4 : L’absence de challenge intellectuel

Lorsqu’on est un passionné, on veut toujours avancer et découvrir de nouvelles choses. Cependant, dans certaines entreprises, on peut occuper un poste basé sur des tâches répétitives. A première vue, un tel emploi semble convenir à tout le monde, ne nécessitant pas de « trop creuser ». Mais au fil des mois, un passionné finira par  s’ennuyer. Ce qui portera atteinte à sa productivité et à celle de l’entreprise. Conscientes de ce fait, certaines entreprises proposent des séances de formation pour permettre à ces employés d’avancer et de réussir. Ce qui enlève à ces derniers le sentiment de tourner en rond en s’occupant de la même chose depuis déjà une dizaine, voire, une vingtaine d’années. D’autres vont même plus loin en proposant à ceux qui font preuve de sérieux et de rigueur des promotions leur permettant de challenger intellectuellement à travers des projets ambitieux et innovants.

Notons par ailleurs que l’absence de challenge intellectuel cause une dépression profonde qui peut être la source d’un épuisement professionnel, ou d’un départ de l’organisation de travail classique vers de nouveaux concepts, de type portage salarial.

Raison 5 : De nouvelles formes de travail

Quel est le plus grand rêve de la majorité des jeunes entrant à l’université ? Devenir patron de leur propre entreprise. Auparavant, ils en doutaient à cause de la complexité de l’accès aux statuts classiques du monde de l’entrepreneuriat. Mais aujourd’hui, tout devient facile grâce à de nouvelles formes d’organisation de travail. Parmi celles-ci, on peut notamment citer le portage salarial. Ce dernier permet à tout le monde d’exercer pour son propre compte tout en bénéficiant des avantages liés au statut de salarié : prévoyance et sécurité sociale, retraite, assurance chômage. Il épargne les personnes qui s‘y engagent des fastidieuses démarches administratives, juridiques, financières et fiscales requises par un emploi dans l’administration. Dans le portage salarial, c’est en effet la société de portage qui se charge de toutes ces procédures administratives. Cette société ne pourra pas pour autant exercer de pression sur ses portés. Ces derniers sont libres de choisir avec qui travailler. Leur seule « obligation » vis-à-vis de cette société, est le paiement des frais de gestion.

 

 

Notez cet article

Pierre DE LA CROIX

Pierre DE LA CROIX

Passionné par le digital, je suis responsable marketing au sein d'un entreprise de portage salarial. Partageons nos connaissances respectives afin de faire avancer cette nouvelle forme de travail prometteuse !

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X