Télétravail et portage salarial

Télétravail : le portage salarial comme solution

Le travail à distance s’est beaucoup développé ces dernières années et séduit de plus en plus de salariés.  Grâce au portage salarial, ils peuvent éviter les revers du statut de « télétravailleurs ». Explications.

En quoi consiste le télétravail ?

Le télétravailleur est une personne qui effectue, de manière volontaire, et avec l’accord de son employeur, son travail régulier hors des locaux de l’entreprise. Des outils informatiques et de télécommunication assurent la liaison avec son employeur : ordinateur connecté, imprimante, photocopieur, téléphone, fax, etc. Un véhicule s’avère même indispensable pour les déplacements nécessaires lors de la réalisation des missions.

Les métiers touchés par le télétravail

Hormis le secrétariat informatique,  on constate que ce sont les professions liées aux technologies de l’information et de la communication (TIC) qui compteraient le plus de télétravailleurs: traducteurs, programmeurs informatiques, graphistes PAO, rédacteurs et correcteurs de textes, etc. Mais actuellement, le télétravail s’étend vers d’autres secteurs d’activités, comme par exemple des téléjuristes.

Les catégories de télétravailleurs

Tout salarié peut décider d’être télétravailleur. Actuellement, beaucoup d’entreprises, pour minimiser les frais liés à l’occupation de bâtiments, acceptent que certains de leurs salariés effectuent leur travail à leur domicile. Mais les travailleurs indépendants, soit qu’ils montent une entreprise, soit qu’ils optent pour le portage salarial peuvent aussi être télétravailleurs.

Une forme de travail qui attire

Le télétravail séduit, car il évite au salarié de chercher un logement plus ou moins proche de son lieu de travail. Il lui permet également de réduire ses dépenses en frais de transport. Enfin, il lui accorde une relative liberté dans l’organisation du travail. Les entreprises acceptent le télétravail, car il augmenterait la productivité et réduirait l’absentéisme.

… mais qui a ses inconvénients

Le télétravail exige de se soumettre à une discipline rigoureuse sur les horaires de travail : parce qu’il est proche des membres de sa famille, le télétravailleur pourrait soit ne pas assez travailler, soit se surmener. Sans compter qu’au fil des jours, il pourrait se sentir oublié par son entreprise et aspirerait à avoir plus de mobilité. Le lien de subordination existe toujours et l’employeur garde un œil sur son personnel en télétravail.

…auxquels le portage salarial peut remédier

Le portage salarial est la meilleure voie pour ceux qui souhaitent éviter les tracas du télétravail. Cette nouvelle forme de travail, encouragée par les autorités, est faite pour ceux qui veulent se mettre à leur compte et ne souhaitent pas perdre les avantages donnés à un travailleur salarié : retraite, maladie, accidents du travail. Le télétravail peut être exercé en portage salarial, et c’est une alternative très intéressante pour diverses raisons.

Le portage salarial donne plus de marge d’action

Le télétravailleur est libre d’effectuer ou non des missions et est totalement autonome dans l’organisation de son travail. Pour qu’il puisse se consacrer pleinement à celles-ci, l’entreprise de portage se charge de tous les tracas administratifs. Il n’a donc pour soucis que de rechercher des missions et de les mener à bon terme.

Et évite l’isolement

Le télétravailleur en portage salarial peut évoluer dans les espaces coworking ou bien encore des cafés, ces endroits plus adaptés à sa situation lui permettent, entre autres, de rencontrer ses clients. L’entreprise de portage avec laquelle il a contracté peut l’inviter à participer à des réunions de rencontres et lui faire suivre des séances de formation pour qu’il reste « connecté » aux actualités.

Notez cet article

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X