erreurs

Consultant freelance : les erreurs qui pénalisent la croissance de votre activité

Travailler en tant que consultant freelance procure, certes, le grand avantage de gagner une certaine liberté. Toutefois, le moindre dérapage pourrait générer une lourde faille pour votre entreprise. Débutant ou professionnel, tâchez de ne plus commettre les erreurs suivantes afin de rester performant et compétitif dans votre domaine !

Oublier d’établir un « bon » planning

Saisi entre l’aspect juridique, les fiscalités, les missions,… il arrive parfois que le consultant freelance s’écarte totalement de son planning de départ. Pourtant, bien gérer son programme suivant un ordre de priorité bien établi est toujours indispensable afin d’éviter d’être débordé ou au contraire de gaspiller du temps. Pour y parvenir, ne vous focalisez pas seulement sur vos missions principales telles que les études ou les conseils. Incluez également la gestion de votre entreprise dans vos horaires. Ainsi, réservez un temps pour les tâches administratives comme le règlement des factures, la réclamation des impayés ou la révision des contrats. Suivant la tendance du marché, si vous avez plusieurs projets en cours, n’hésitez pas à refuser une offre au lieu de ternir votre image à cause d’un délai non respecté. De même, accepter une demande surréaliste reste à bannir ! Cela dit, il ne s’agit pas de limiter vos prestations. L’objectif est de concentrer vos efforts sur un axe qui est prioritaire et de bien répartir vos horaires de travail.

Se tromper sur le « juste » prix

La question de coût reste au cœur de la préoccupation pour la plupart des consultants indépendants. En effet, un prix trop bas risque de ruiner votre crédibilité, voire votre entreprise. À l’inverse, un tarif trop onéreux pourrait faire fuir vos clients. Pour arriver au « bon » prix, tenez compte de ce qui est appliqué sur le marché et essayez d’ajuster votre marge suivant cette évolution. Pour ce faire, vous pouvez, par exemple, envoyer une demande de devis anonyme. Toutefois, ne limitez pas vos références aux estimations de vos seuls concurrents. Pour pouvoir vivre « correctement » de votre activité, calculez votre revenu annuel en sachant que 50 % de vos apports seront affectés aux impôts et aux dépenses supplémentaires liées à votre profession. Ainsi, si au cours d’une prestation, vous obtenez 4000 euros, vous ne percevrez au mieux que la moitié de cette somme en guise de salaire.

Négliger l’importance des réseaux

Le succès d’un consultant freelance repose entièrement sur son réseau de communication, un véritable atout pour se faire connaître. L’erreur fatale est, par conséquent, de s’isoler du monde. Créez un blog, soyez actif sur les réseaux sociaux, suivez et commentez les actualités qui concernent votre secteur sur le web, partagez vos cartes de visite lors des séminaires ou les salons… Toutes les occasions sont bonnes afin d’agrandir votre cible. Même en mission, prenez toujours le temps de présenter vos prestations dans son ensemble. Élargissez régulièrement votre répertoire et surtout, entretenez une relation de qualité et de confiance avec vos clients potentiels. Une petite carte de vœux pour la nouvelle année, l’envoi d’un mail, d’une newsletter ou un coup de téléphone ne fera que renforcer cette politique de proximité.

Consultant freelance : les erreurs qui pénalisent la croissance de votre activité
Notez cet article

Paul Lefebvre

Paul Lefebvre

Webmaster du site Internet Le Portage Salarial . N’hésitez pas à me contacter si vous rencontrez une difficulté ou si vous avez la moindre question. Amicalement,

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X