Traducteurs - Bonjour

Le portage salarial pour les traducteurs

Le métier de traducteur ne cesse d’évoluer. Aujourd’hui, il est possible de sortir de la traduction classique de manuscrits pour s’orienter vers l’audiovisuel ou travailler exclusivement sur internet. Choisir d’exercer en tant qu’indépendant présente ainsi de réels avantages, d’autant plus que les agences de traduction sont de plus en plus nombreuses. Si vous êtes traducteurs, grâce au portage salarial, vous pouvez désormais travailler en tant que consultant tout en profitant du régime du salarié.

Qu’est-ce que la société de portage apporte aux traducteurs ?

Si le métier de traducteur vous passionne, mais que vous trouvez contraignant de devoir suivre toutes les démarches administratives relatives à la facturation de vos prestations, le portage salarial vous sera d’une aide précieuse. Vous bénéficiez, en effet, d’un accompagnement sur mesure vous permettant d’évoluer dans votre métier et d’exercer en toute liberté. Dans ce concept, il vous suffit de trouver des missions de traduction et de confier tout l’aspect administratif à votre société de portage. Vous toucherez un salaire et bénéficierez de tous les avantages d’un employé tout en travaillant en autonomie comme un indépendant.

Le temps économisé dans la gestion de votre projet est énorme grâce au portage salarial, ce qui vous permet d’accroître votre volume de production. Vous pourrez réaliser vos missions en toute sérénité et dans le cas où vous n’avez pas de contrat de prestation en cours, vous n’avez pas à vous acquitter des frais de gestion destinés à votre société de portage. Cette souplesse conjuguée à la possibilité de pouvoir bénéficier des outils et accompagnements qui vous sont proposés, contribue à vous aider à réussir dans votre domaine et à mieux vous positionner sur le marché.

Un régime sécurisant et avantageux

En tant que salariés, les traducteurs affiliés à une société de portage ont accès à toutes les protections sociales auxquelles ils ont droit. Qu’il s’agisse de la sécurité sociale, de la retraite ou des allocations de chômage, rien ne les différencie des autres employés. Bien évidemment, il faudra verser les cotisations sociales afférentes. Malgré ce statut, vous conservez votre indépendance et percevez un salaire mensuel. Un frais de gestion, gravitant autour de 10 %, est prélevé pour assurer la gestion administrative de vos projets par la société de portage. Ces frais peuvent baisser selon le nombre de vos prestations, le montant de vos chiffres d’affaires et la régularité de vos projets.

Toutes les conditions relatives au paiement de votre salaire, aux frais de gestion et aux différentes modalités de votre contrat sont définies au préalable avec votre société de portage. Il s’agit plus d’une convention que d’un réel contrat de travail et si vous avez plusieurs missions de traduction en cours, il est tout à fait possible de signer différentes conventions. Vous aurez également l’occasion d’ajuster votre contrat à vos réels besoins et aux spécificités du métier de traducteur.

Notez cet article

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X