Le portage salarial pour les retraités

Le portage salarial pour les retraités

Le départ à la retraite ne signifie pas souvent la fin des activités professionnelles pour les séniors. Les contraintes économiques autant que le désir de partager leur savoir-faire et leur longue expérience les poussent de plus en plus à choisir le portage salarial. Cette solution permet de cumuler les avantages du statut de salarié tout en continuant de bénéficier de ses droits à la retraite.

Une activité légale et encadrée

Concept récent puisqu’apparu en France seulement dans les années 1980, le portage salarial connait un succès croissant grâce à sa souplesse et les bénéfices qu’il offre aux différents acteurs. Le porté est considéré comme un salarié de la société de portage. Dans ce cadre, la réglementation sociale sur la retraite s’applique à son statut. La publication d’un décret au journal officiel du 22 octobre 2004 et qui est entré en vigueur le 1er janvier 2005 légalise le cumul de la perception d’une retraite avec l’exercice d’une activité professionnelle dans le cadre du portage salarial.

L’accord du 24 juin 2010 entre les partenaires sociaux prévoit de mettre en place un régime de retraite complémentaire adapté spécifiquement au portage salarial. Compte tenu de la mobilité professionnelle des portés, de l’alternance entre les périodes travaillées et celles non travaillées, ainsi que la diversité des lieux de travail, des pertes de droit sont constatés dans certains cas. Par ailleurs, il a été convenu que la durée d’une prestation chez un client ne doit pas dépasser trois ans, à moins que le maintien de la prestation ne permette au porté d’obtenir le nombre de trimestres d’assurances indispensables pour percevoir une retraite à taux plein.

Les droits à la retraite

C’est la société de portage qui se charge d’affilier le porté à une caisse de retraite. Elle calcule également les cotisations de retraite sur les rémunérations du porté. Elle en effectue le prélèvement et le versement auprès des caisses concernées. Cependant, l’exercice d’une activité de portage ne doit entraîner le dépassement du seuil de revenus cumulés autorisé. Ainsi, si le sénior bénéficie d’une retraite du régime général, le cumul de ses pensions avec ses revenus de portage ne peut en aucun cas être supérieur aux salaires qu’il a perçus pendant les 3 derniers mois de son ultime activité salariée avant son départ à la retraite ou à 160 % du SMIC.

Il en est de même pour les retraites complémentaires, sauf que la proportion de 160 % du SMIC est calculée sur une base de 1 820 heures par an et que le plafond ne doit pas excéder le dernier salaire d’activité revalorisé. En cas de dépassement de ce seuil, la société de portage continue de verser les cotisations, mais celles-ci ne permettent pas de valider de nouveaux droits. Par ailleurs, le versement des pensions est suspendu pendant la mission de portage.

Un complément de revenu

Le départ à la retraite entraine souvent une baisse de revenu pour le sénior. Grâce au portage salarial, celui-ci peut améliorer son train de vie. Outre le fait de travailler et de partager son savoir-faire, ce système permet de retrouver un parfait équilibre physique et intellectuel, et garder un pied dans la vie active. Par ailleurs, la compétence pointue du jeune retraité est particulièrement appréciée des entreprises.

Caroline Worenbach

Caroline Worenbach

Chargé de communication au sein d’une société de Portage, je profite de ce site internet pour partager avec vous mes connaissances et l’actualité de ce secteur d’activité en plein développement.

More Posts

2 commentaires

Get RSS Feed
  1. Avatar

    BALL

    Art-Thérapeute à la retraite, 65 ans, je continue d’intervenir dans 3 différentes structures (ESAT, CITL, Association Ellipse).
    Pour le moment je travaille 3 heures par semaines, 52 euros de l’heure, plus des heures supplémentaires qui peuvent varier en fonction de la demande. Je peux être amener à intervenir dans d’autres structures.
    Je quitte une association qui me salariait.
    Je suis très intéressée par le portage salarial.
    Merci pour vos conseils

  2. Avatar

    JPduNord

    Bonjour,
    Les restrictions que vous évoquez dans votre article pour le cumul Emploi-Retraite ne s’appliquent que lorsque les conditions de taux plein ne sont pas remplies !!
    Si vous percevez une retraite à taux plein, c’est-à-dire si vous l’avez liquidée en ayant atteint l’âge minimum et validé tous vos trimestres, ou si vous avez atteint l’âge d’annulation de la décote (entre 65 et 67 ans suivant votre année de naissance), vous pouvez reprendre une activité dépendant de n’importe quel régime, y compris celui qui vous verse votre pension, et cumuler vos revenus avec votre pension de retraite sans aucune restriction.
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X