Portage salarial à l’étranger

Portage salarial à l’étranger

La France est encore loin derrière ses voisins européens ou encore, derrière les américains. Le Royaume-Uni recense déjà quelques 100 000 portés, l’Allemagne 80 000 et les États-Unis 400 000 .

Cette diffusion et donc cette transformation de l’emploi touche donc de nombreux pays occidentaux et de façon massive.

Compte tenu des différences existantes en termes de protection sociale des salariés suivant les pays, l’attrait du portage ne peut être uniquement expliqué par l’avantage que confère le statut de salarié. Celui-ci est en effet un facteur important du développement du portage mais il n’est pas suffisant. Le portage répond véritablement à une demande de plus en plus grande, de la part des travailleurs comme des entreprises, de flexibilité.

Le cas français ne peut donc être considéré individuellement puisque ce développement est véritablement international. La France semble même légèrement à la traîne par rapport à d’autres, ce qui confirme l’idée que le portage devrait encore poursuivre son ascension dans les prochaines années.

Comment expliquer le relatif retard de la France sur ce type d’activités ? On peut émettre l’hypothèse qu’une fois encore, le cadre juridique très strict a empêché pendant un temps le développement de cette nouvelle forme d’emploi. Ce manque d’inertie est également la conséquence de mentalités françaises pour qui la flexibilité est avant tout entendue comme un recul social.

Le portage salarial, dans son fonctionnement actuel, ne lèse personne. Pourtant, comme tout nouveau type d’emploi, il peut être mal perçu et considéré comme néfaste par les individus.

Le fonctionnement particulièrement normé du marché du travail français peut rendre suspicieux à l’égard de toute nouveauté dans ce domaine. C’est pourquoi ce type d’activité a mis plus de temps à s’implanter sur le territoire. Malgré cela, les chiffres actuels laissent à penser que le processus s’accélère.

Nous pouvons penser que nous entrons dans une véritable phase de croissance de cette forme d’emploi, correspondant à une demande réelle de la part des entreprises comme des individus.

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X