Retraité

Retraité

Retraité est le terme utilisé pour désigner toute personne qui se retire de la vie active. Compte tenu de l’augmentation de l’espérance de vie et surtout du coût toujours plus élevé de la vie, de plus en plus de retraités aspirent à reprendre la vie active. Mais où trouver de l’emploi quand la plupart des entreprises privilégient les candidatures jeunes ? Et le fait de travailler est-il compatible avec la retraite ? En quoi le portage salarial peut-il aider les retraités à la recherche d’emploi ?

Retraité, comment trouver du travail ?

Trouver un emploi pour un retraité n’est pas toujours facile. Bien qu’elles apprécient l’expertise des seniors, les entreprises restent frileuses quant à les recruter à temps plein. Pour un candidat à la retraite, il est rare de trouver un emploi au Pôle Emploi. Il serait plus simple de trouver des emplois en se rendant sur les sites destinés aux seniors. Les recruteurs s’y rendent généralement pour rechercher les profils qui les conviennent. Il existe plusieurs plateformes qui se spécialisent dans la mise en relation des retraités désireux de reprendre la vie active et les recruteurs. Le plus connu de ces plateformes est Senior à votre service. La plupart des emplois qui y sont proposés sont par contre des services à la personne (garde d’enfant, aide à domicile, jardinage, gardiennage, etc.), ce qui ne correspond pas toujours aux attentes des retraités qui ont passé leur carrière comme cadre dans une entreprise.

Pour trouver plus aisément du travail, les retraités, plus que tous les autres travailleurs doivent se constituer un réseau. Garder le contact avec son ancien réseau, l’élargir grâce aux réseaux sociaux professionnels, tous les moyens sont bons pour se faire vendre et attirer l’attention des recruteurs.

Cumul emploi-retraite, que dit la législation ?

La loi n’interdit pas la reprise d’une activité professionnelle chez les retraités. Elle y met juste des conditions. L’une de ces conditions est la liquidation totale des pensions de retraite. Ainsi, le retraité n’est pas autorisé à cumuler l’intégralité de ses pensions de retraite avec ses revenus que s’il atteint l’âge minimum de retraite. Cet âge de départ à la retraite varie en fonction de la date de naissance de l’assuré : 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955 et 60 ans pour ceux qui sont nés avant. Le senior qui souhaite retravailler doit également valider le nombre de trimestres de cotisation, soit attendre l’âge requis pour disposer automatiquement le taux plein prévu par le régime de retraite. Cet âge requis pour toucher le taux plein est initialement de 65 ans, avant d’être porté à 67 ans pour les personnes nées à partir de 1955.

Si la personne retraitée ne remplit pas toutes ces conditions, elle peut toujours retravailler, mais elle ne percevra ses pensions de retraite que dans la limite d’un plafond qui varie en fonction du régime auquel il est affilié. Quand ce plafond est dépassé, le versement des retraites est suspendu. Une loi sur la réforme des retraites, votée en janvier 2014 et mis en vigueur par le décret d’application sorti dans le journal officiel du 29 mars 2017 assouplit cette règle. Selon ce décret, les pensions versées par les régimes de base ne sont plus suspendues, mais réduites en concurrence du dépassement du plafond.

L’intérêt du portage salarial pour un retraité désireux de retravailler

Pour un retraité qui souhaite retravailler, le portage salarial est une solution avantageuse, car beaucoup plus simple à mettre en place que la création d’entreprises. Pour reprendre une activité, le senior n’a pas à effectuer de démarches administratives fastidieuses auxquelles les micro-entrepreneurs ne peuvent se déroger. Il lui suffit de trouver une mission, de s’adresser à la société de portage de son choix pour être immédiatement opérationnel. C’est la société de portage qui s’occupe de la partie administrative comme la facturation de la prestation et l’encaissement des frais d’honoraires.

 Grâce à ce système simple, il lui est possible de transiter en douceur de la vie active à la retraite totale. Le portage salarial permet au retraité de faire valoir son expertise, de le partager avec la jeunesse, et bénéficier d’un revenu complémentaire, sans pour autant renoncer à sa retraite. Le porté garde en effet un statut de salarié. C’est la société de portage qui est son employeur. Ses missions donnent ainsi lieu à des paiements de cotisation et de validation de trimestres. Cela lui permet d’acquérir des droits en termes de retraite.

Il existe trois formes de cumul de revenus qui peuvent être appliquées au portage salarial : le cumul intégral, inter-régime et partiel. Le cumul intégral s’adresse à tous les retraités dont la nouvelle activité relève du même régime de retraite qui lui délivre une pension. Comme il est dit plus haut, il est nécessaire de cesser toute activité et remplir les conditions exigées pour la loi pour pouvoir en bénéficier. Pour ceux qui ne remplissent pas ces conditions, il y a le cumul partiel. Les revenus seront limités en fonction d’un plafond préalablement déterminé. Si ce plafond est dépassé, la retraite peut être suspendue de façon temporaire ou revue à la baisse. La dernière forme de cumul de revenu autorisé pour un retraité est le cumul inter-régime. Il concerne les retraités dont la nouvelle activité relève d’un régime différent de celui qui délivre la pension. Dans ce cas, de nouveaux droits à la retraite sont ouverts et le retraité porté peut percevoir des revenus non plafonnés.

 

X