Reconversion professionnelle

 

Reconversion professionnelle

Le temps d’une carrière linéaire au sein d’une seule et même entreprise est révolu. Avec une conjoncture économique instable, la précarité de l’emploi et la grande mobilité de la nouvelle génération, garder un seul emploi tout au long de sa vie professionnelle est assez difficile. C’est pour cela que la reconversion professionnelle devient une pratique courante.

Qu’est-ce que la reconversion professionnelle ?

La reconversion professionnelle est la démarche qui vise à changer de métier au cours de sa carrière. Une telle démarche est souvent le fruit d’une mure réflexion. La reconversion peut être volontaire ou s’imposer au travailleur. Si elle est volontaire, elle résulte souvent d’une volonté pour le salarié de quitter son travail actuel pour se lancer dans une nouvelle passion ou une activité qui lui offre une meilleure opportunité professionnelle. Quand la reconversion est forcée, elle résulte souvent de l’incapacité pour le travailleur de continuer son ancienne activité. Les raisons qui peuvent pousser à la reconversion professionnelle forcée sont multiples : accident ou maladie handicapant le travailleur, délocalisation ou faillite de l’employeur ou encore évolution ou disparition totale du métier. Quelles que soient les raisons qui poussent le travailleur à se reconvertir, cette décision ne se prend pas à la légère. Avant de prendre une décision aussi délicate, il est important de bien réfléchir sur ses réelles motivations et étudier la meilleure manière de mettre en œuvre ce changement de cap pour qu’il soit couronné de succès.

La formation : indispensable pour une reconversion professionnelle réussie

Toute personne qui envisage une reconversion professionnelle passe immanquablement par la case formation. Pour réussir ce revirement de carrière, il est en effet important de mettre à jour ses compétences. Il est possible de demander un bilan de compétences auprès du Pôle Emploi. Si la reconversion s’effectue au sein d’une même entreprise, celle-ci peut aussi fournir ce bilan. Une fois que les lacunes sont définies, il ne reste plus qu’à suivre la formation adéquate. Celle-ci peut être suivie au sein même de l’entreprise ou au sein d’un organisme qui lui est indépendant. Le travailleur qui souhaite poursuivre une formation en vue d’une reconversion professionnelle peut le faire en capitalisant le temps de formation ou en passant par la formation pour adulte. Différents organismes reconnus comme l’AFPA et le GRETA proposent des formations en vue d’une réorientation professionnelle.

5 étapes pour réussir sa reconversion professionnelle

Toute reconversion professionnelle doit être le fruit d’une mure réflexion. Quelle que soit la raison qui pousse à prendre ce nouveau départ professionnel, il convient d’analyser ses motivations et ses aspirations avant de se lancer. Il faut évaluer les véritables enjeux de ce revirement de carrière. Vais-je changer de travail pour avoir du temps pour moi ? Pour avoir un nouveau cadre de vie ou pour bénéfice d’une plus importante autonomie ? Les réponses à ces questions permettent de déterminer si le désir de changement est un simple désir passager ou s’il est motivé par un désir profond de changer de cap. Si l’ambiance de travail ne me convient pas, ne serait-il pas plus simple de trouver un emploi dans une autre entreprise plutôt que démarrer une nouvelle carrière, dans un tout nouveau métier ?

Une fois ce constat effectué et que vous avez déterminé que vous avez réellement besoin de changement, il faut encore déterminer le type de changement qu’il vous faut. Tout dépend de vos aspirations et de vos envies. Parfois un léger ajustement suffit pour que la reconversion soit réussie, alors que dans certains cas, un revirement total s’impose. Il convient alors de bien définir votre projet. Pour cela, commencez par déterminer le métier idéal pour vous et les conditions de travail que vous recherchez : horaire, statut, rémunération, etc. Évaluez les solutions qui se présentent à vous et choisissez celle qui vous semble la plus pertinente. Pour être sûr de faire le bon choix, pensez à faire un test MBTI (Myers Briggs type indicator) qui permet de déterminer quel type de métier convient le mieux à votre personnalité. Ce test psychologique d’auto-diagnostic est le plus utilisé au monde et permet de déterminer la personnalité d’un individu. Le principe est simple : il suffit de répondre de manière spontanée à quatre questions qui définissent les 4 « processus mentaux » de l’individu. Des propositions de réponse vous sont déjà proposées, à vous de choisir celle qui vous correspond le mieux. A chaque réponse correspond une lettre. A la fin du test, vous obtenez ainsi une suite de quatre lettres qui détermine votre personnalité.

Une fois que vous avez défini votre nouveau projet professionnel, vous devez prendre une décision et passer à l’action. Pour vous assurer de prendre la bonne décision, il convient d’échanger avec les professionnels du secteur qui vous intéressent, à tester sur le terrain le métier qui vous attire. Une fois que vous vous êtes assuré que le métier vous convient vraiment, vous pouvez passer à l’action en suivant la formation qui vous permettra d’acquérir les compétences qui vous seront indispensables pour mener à bien votre reconversion.

Après avoir effectué un bilan des compétences et suivi les formations adéquates, il est temps de concrétiser la reconversion en s’occupant d’un ensemble de détails pratiques indispensables. Devriez-vous déposer votre démission ou prendre un congé sabbatique ? Si vous devez déménager dans une autre ville, région ou pays, pensez aux nouvelles réorganisations que vous devez effectuer pour concilier vie professionnelle et vie familiale.

Pour finaliser votre reconversion professionnelle, vous devez trouver un moyen de financer votre projet. Se former, déménager, trouver un nouvel emploi ou démarrer une nouvelle activité engendre des frais qu’il est préférable d’anticiper. Les personnes en pleine reconversion professionnelle peuvent parfois obtenir des aides financières à l’implantation ou à l’embauche de la part des autorités régionales et départementales. Renseignez-vous sur vos droits auprès de votre région et de votre département.

Le portage salarial, une manière plus simple d’aborder la reconversion professionnelle

Le portage salarial est la manière la plus simple de démarrer une reconversion professionnelle en toute sérénité. Ce système accessible à tous vous offre l’opportunité de tester la solidité de votre projet de reconversion professionnelle en toute sécurité, ce qui est d’autant plus intéressant si vous envisagez de monter votre propre entreprise ultérieurement. Grâce au portage salarial, vous faites vos premiers pas dans votre nouveau métier avec une sorte de filet de sécurité. Vous travaillez en toute indépendance et prospectez vous-même vos clients. Néanmoins, vous gardez toujours un statut de salarié et percevez tous les avantages qui y sont liés. Vous obtenez ainsi une assurance responsabilité civile professionnelle et cotisez aux caisses de la Sécurité sociale, comme tous les salariés d’entreprise.

 

X