Jeune diplômé

Jeune diplomé

Un jeune diplômé est une personne qui vient de terminer ses études et qui est en train de faire ses premiers pas dans la vie active. Ce passage de la vie d’étudiant à la vie professionnelle n’est pas toujours évident. Trouver un premier emploi et établir un plan de carrière sont autant de défis que tout jeune diplômé doit relever pour avoir une vie professionnelle épanouie. Le portage salarial est une solution simple qui permet au jeune diplômé de démarrer sa carrière en toute sérénité.

Un plan de carrière, une balise pour bien démarrer

Pour débuter sereinement dans le monde du travail, il est conseillé d’établir un plan de carrière dès la fin de ses études. Ce projet de vie personnel et professionnel servira de guide au jeune diplômé tout au long de sa carrière. Il s’agit en quelque sorte d’un GPS qui déterminera l’orientation à suivre et les postes à privilégier pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé. Pour établir un plan de carrière, il est indispensable d’évaluer ses réelles compétences, cela permet de déterminer quelles sont les opportunités qui s’ouvrent à soi et l’orientation de carrière qui convient le mieux. Certes, le plan de carrière établi à la fin des études ne sera pas suivi à la lettre et les objectifs fixés peuvent évoluer au fil du temps, en fonction de la réussite et des capacités nouvellement acquises, mais il permet d’ores et déjà d’avoir une idée sur la voie à prendre. Un plan de carrière permet d’éviter de se laisser porter par les événements et de se contenter de ce qui se présente, bon gré, mal gré.

Avec un plan de carrière, le jeune diplômé provoque en quelque sorte les opportunités puisqu’il « programme » l’évolution de sa carrière en poursuivant des objectifs prédéfinis. Pour éviter les déconvenues, il faut rester réaliste dans l’élaboration des buts à atteindre. Le plan de carrière aide aussi le jeune diplômé à progresser sereinement. Il possède un fil conducteur qui le guide dans l’acquisition de nouvelles compétences qui lui permettent de se faire valoir dans le monde professionnel. Avoir un objectif à atteindre garde également la motivation intacte, ce qui est indispensable pour évoluer dans sa carrière.

Comment bien démarrer dans le monde du travail ?

La première expérience est souvent déterminante sur le marché du travail. Pour bien démarrer, il est important de choisir une voie, une orientation de carrière bien définie, d’où l’importance d’établir un plan de carrière. En effet, même si la formation qu’il a suivie détermine en quelque sorte le secteur dans lequel le nouveau diplômé va travailler et les fonctions qu’il sera amené à occuper, les opportunités de carrières sont nombreuses sur le marché de travail. Les diplômés d’une école de commerce, par exemple, auront chacun une carrière différente. Certains seront attirés par la banque tandis que d’autres souhaiteront faire carrière dans la grande distribution. D’autres encore aspireront à être indépendants ou à créer leur microentreprise. Avant de se lancer dans la recherche d’emploi, il est important de prendre du temps pour réfléchir sur le projet professionnel qui correspond au mieux à ses compétences et à sa personnalité.

Après avoir déterminé son objectif professionnel, il ne reste plus qu’à trouver l’emploi qui permet de l’atteindre. C’est là que les choses se compliquent pour le jeune diplômé. Les entreprises rechignent souvent à embaucher les candidats fraichement sortis des bancs de l’école, du fait de leur manque d’expérience. Pour attirer l’attention des recruteurs et obtenir un premier emploi, le jeune diplômé doit savoir « se vendre », et pour y arriver, il faut non seulement se mettre en valeur, mais aussi se constituer un réseau.

Le portage salarial, pour trouver facilement un travail à la fin de ses études

Se constituer un réseau prend pourtant du temps et il peut se passer plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant que le jeune diplômé décroche enfin son premier poste, et les chances pour que celui-ci corresponde d’emblée à l’emploi de ses rêves sont minimes. Pour avoir la chance d’effectuer un travail qui lui plait vraiment et qui est en raccord avec son objectif professionnel, le jeune diplômé peut créer son propre emploi, avec les risques et les contraintes que la création d’une entreprise présente. Pour travailler à son propre compte et profiter par la même occasion un statut de salarié, il y a le portage salarial, un système simple et facile d’accès.

Jean R Jeune diploméJean R., un jeune diplômé d’une prestigieuse école du commerce a décidé d’expérimenter le portage salarial dès la fin de ses études. Un choix qu’il n’a pas regretté depuis :

« J’ai fait des études de commerce dans le but de monter ma propre entreprise et devenir mon propre patron. Mais pour un jeune diplômé, la tâche s’annonce trop ardue. Sans expérience probante, comment convaincre les investisseurs que le concept que je leur présente est porteur et qu’ils ne perdront pas leur argent en me finançant ? À cela s’ajoutent les démarches administratives souvent fastidieuses. La procédure est longue et l’issue souvent incertaine… Mais est-ce vraiment une raison pour que je renonce à mes rêves ? Là, quelqu’un m’a parlé du portage salarial. J’en ai déjà entendu parler, mais je pensais qu’il ne s’adressait qu’à des personnes expérimentées qui souhaitent devenir indépendantes, sans pour autant renoncer aux privilèges liés au statut de salarié. On m’explique alors que le portage salarial est ouvert à tous, y compris au jeune diplômé. Je me suis renseigné et le principe du concept m’a fortement séduit.

Grâce au portage salarial, j’ai pu faire mes premiers pas dans le monde du travail en profitant d’emblée de la liberté d’être indépendant et de la sécurité du salariat. En devenant porté, je crée mon propre emploi, sans avoir à m’astreindre à de longues démarches administratives. En devenant porté, je profite aussi par la même occasion des mêmes avantages qu’un salarié d’entreprise. Je bénéficie d’une protection sociale et commence déjà à cotiser en vue de ma retraite (c’est encore loin, certes, mais mieux vaut prévenir que guérir).

Mais au-delà de tous ces avantages non négligeables, ce qui m’a le plus plu dans le concept est la faculté pour moi de me consacrer exclusivement à mon activité pour affiner mes compétences et me constituer un réseau. Même si je suis salarié, je reste autonome et dois prendre des décisions importantes, comme si je dirigeais vraiment ma propre entreprise. En effet, je me charge de la prospection de clients et de ma communication pour me faire connaitre de mes potentiels clients. Au fil des missions, j’ai pu développer mes compétences de communicant, de manager et de gestionnaire de manière plus rapide que si j’avais suivi un stage professionnel. Ces compétences m’ont été d’une grande utilité lorsque je me suis senti suffisamment prêt pour monter ma propre affaire. Cerise sur le gâteau, même si j’ai quitté le portage, je continue à profiter de ses avantages, puisque je garde tous les contacts et la clientèle que j’avais du temps où j’étais porté ! »

 

X