Freelance

Freelance

 

Le monde du travail a considérablement évolué ces dernières années. Pour faire face à la réticence des entreprises à augmenter leur masse salariale, les professionnels sont de plus en plus nombreux à s’émanciper. Ainsi est né le freelance, un travailleur indépendant qui exerce son métier à son propre compte.

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Un freelance est un anglicisme utilisé pour désigner un travailleur indépendant. Il s’agit d’un professionnel qui travaille à son propre compte et qui effectue diverses prestations pour différents clients. La personne qui exerce le métier de freelance est son propre patron. Il est aussi le propriétaire de ses moyens de production. À la différence du salarié d’entreprise, le freelance n’a aucun lien de subordination vis-à-vis de son client. Il reste ainsi maître de ses décisions lors de l’exécution de ses missions, sans pour autant négliger les différentes demandes et exigences de sa clientèle. L’autre différence du freelance par rapport au salarié classique est qu’il n’a pas de contrat à long terme en CDD ou en CDI. Il exerce sa profession comme des missions qu’il facture ensuite à ses clients. La durée de ses contrats varie en fonction de l’importance de la mission qui lui est confiée. Il peut ainsi travailler quelques jours, une semaine, voire plusieurs mois pour une entreprise.

Quels sont les métiers les plus courants en freelance ?

A priori, la plupart des métiers peuvent être exercés en freelance. Il existe toutefois des secteurs d’activité où les freelances sont beaucoup plus sollicités que d’autres. D’une manière générale, tous les métiers qui peuvent se faire en télétravail sont faits pour un freelance, car ils lui permettent de travailler de chez lui. Parmi les métiers, figurent l’informatique.

Le secteur de la communication et de la création est un autre secteur connu pour attirer les freelances. Conseillers en communication, journalistes, rédacteurs, attachés de presse, traducteurs, illustrateurs en architecture… nombreux sont les professionnels de cette branche d’activité à exercer en tant que freelances.

L’autre domaine qui compte le plus de freelances est le secteur du commerce et du marketing. Les sociétés en quête de conseils marketing et d’équipe de vente sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers les freelances. Ils peuvent ainsi profiter des spécialistes en développement commercial, en  force de vente et en animation sans devoir restructurer leur organisation interne.

Comment trouver des missions en tant que freelance ?

Quel que soit le domaine d’activité, pour trouver des missions en tant que freelance, il est important d’avoir un réseau et d’être connecté. La plupart des missions pour freelance se trouvent en effet en ligne. Pour gagner du temps, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à faire leur recrutement en ligne, en consultant les profils des personnes inscrites sur les réseaux sociaux professionnels ou en se rendant directement sur les plateformes qui mettent en relation les freelances en quête de missions et les entrepreneurs à la recherche de collaborateurs. Air Job est l’une de ses plateformes.

Le fonctionnement d’Air Job est relativement simple. Les offres de missions peuvent être consultées sans qu’il soit nécessaire de s’inscrire sur le site. Une fois que le freelance a trouvé des missions qui l’intéressent, il lui suffit de s’inscrire gratuitement sur la plateforme pour obtenir des informations supplémentaires sur l’offre en question et postuler ensuite. Sur Air Job, chaque freelance inscrit est libre postuler à toutes les offres qu’il souhaite, ce qui multiplie ses chances de trouver des missions. Dès qu’une offre susceptible d’intéresser le professionnel se présente, Air Job lui envoie un mail. Ainsi, il est toujours tenu au courant des offres qui sont adaptées à son profil. Chaque freelance membre d’Air Job est libre de paramétrer les fréquences des alertes et des mails qui pourraient lui être envoyés.

Quel est l’intérêt du portage salarial pour un freelance ?

Le principal inconvénient du statut de freelance est l’incertitude quant à la pérennité des missions. Contrairement aux salariés d’entreprises, les freelances n’ont pas de contrats fixes. Le nombre des missions et leur durée varient considérablement au fil du temps, ce qui peut laisser des périodes d’inactivité. Pour assurer leurs arrières, sans pour autant renoncer à la liberté et l’indépendance que leur procure leur statut, de nombreux freelances ont recours au portage salarial. Ce faisant, ils conservent les privilèges des salariés d’entreprises tout en continuant à travailler de façon indépendante. Ainsi, quand une mission s’arrête et que le freelance n’a pas de nouvelle mission en cours, le contrat de travail qui le relie avec la société de portage s’arrête. Il obtient ainsi son solde de tout compte et un certificat de travail et l’attestation Pôle Emploi. Il lui est ainsi possible de toucher des indemnités de chômage en attendant de trouver de nouvelles missions.

Même s’il est en quelque sorte un salarié, il reste toujours maitre de son temps et de ses actions. Il est également libre de mettre en œuvre toutes les actions commerciales qui lui semblent nécessaires pour se faire connaitre de ses potentiels clients. S’il le souhaite, il peut aussi recourir aux équipes de la société de portage avec laquelle il a établi un contrat pour prospecter de nouveaux clients et ajuster sa stratégie de communication.

Le fonctionnement du portage salarial est simple. Toute la partie administrative incombe à la société de portage, ce qui permet au porté de se concentrer sur son cœur de métier. La société de portage s’occupe ainsi de la facturation des interventions du freelance, il encaisse les honoraires versés par les clients et se charge de faire les déclarations des charges sociales. Ainsi, le freelance, qui est déchargé de tout l’aspect administratif relatif à son activité, a plus de temps pour effectuer ses missions et augmenter ainsi son chiffre d’affaires.

 

X