Consultant international

Consultant international

Un consultant est un prestataire de services en conseil indépendant. Les entreprises font appel à son service pour obtenir un avis sur une question précise ou son aide pour résoudre un problème particulier. Un consultant international est un consultant qui effectue des missions aux quatre coins de la planète.

Le portage salarial : une solution pour le consultant international

Le nombre de consultants en France a triplé en l’espace de dix ans. Selon l’INSEE ; il y a plus de 100 000 structures spécialisées dans le consulting en France. Pour trouver des missions, la plupart des consultants offrent désormais leur expertise aux organismes internationaux et sont même prêts à s’implanter à l’étranger, dans des pays où le métier de consulting est mieux valorisé qu’en France. Trouver des missions à l’étranger est relativement facile et accessible, ce sont surtout les démarches administratives à accomplir qui peuvent en décourager plus d’un. Pour exercer un métier de consultant à l’étranger, il est impératif de se conformer aux différentes formalités administratives exigées par le pays d’accueil. Les démarches peuvent être plus ou moins longues en fonction des pays. Il est aussi indispensable de s’adapter au mode de travail sur place, ce qui n’est pas une évidence pour une personne adaptée au système français. Le consultant qui souhaite exercer sur le marché international peut créer sa propre entreprise et s’attendre ainsi à des démarches administratives fastidieuses et à une législation différente de celle à laquelle il était jusqu’alors habitué. Il peut aussi se tourner vers le portage salarial et s’émanciper de toute contrainte administrative.

Le principe du portage salarial est relativement simple. Après avoir trouvé une mission et s’être assuré que les conditions de rémunération et d’activité sont acceptées par la législation française, le consultant international n’a plus qu’à adhérer à une société de portage. Ce faisant, il devient salarié de ladite société et signe un contrat de travail en CDD. Il peut ainsi démarrer immédiatement son activité et s’y consacrer entièrement. La société de portage se charge de toute la partie administrative. C’est elle qui présente la facturation des prestations auprès des firmes clientes et s’assure de l’encaissement des frais d’honoraires. Le porté, lui, perçoit un salaire mensuel, déterminé en fonction de ses heures de travail. La société de portage se charge également des déclarations et des versements des cotisations sociales.

Portage salarial, pour conserver un statut de salariat français

Le portage salarial permet au ressortissant français de continuer à exercer son métier sans être complètement dépaysé. Grâce à ce système, le consultant n’a pas à subir tous les désagréments de l’implantation à l’étranger puisqu’il conserve un statut de salarié français. En d’autres termes il est régi par le même régime que les autres salariés implantés en France : rémunération en euros, mêmes avantages et couverture sociale qu’un salarié du régime général français. En choisissant le portage salarial, le consultant international garde ainsi tous les privilèges d’un salarié français. Pendant toute la durée de sa mission à l’étranger, il continue ainsi à être affilié au régime général de la sécurité sociale française, l’un des systèmes de protection sociale les plus avantageux au monde. Conserver ses droits français est un atout considérable, surtout pour ceux qui s’implantent dans des pays où les conditions de vie sont souvent difficiles et les frais de santé assez élevés. En optant pour le portage salarial, le consultant peut aussi percevoir des indemnités de chômage entre les différentes missions.

En recourant au portage salarial, le consultant est aussi en mesure de suivre des formations pour parfaire ses connaissances. Tout comme les salariés et demandeurs d’emplois, il dispose d’un compte personnel d’activités, ce qui lui donne accès à des heures de formations gratuites tout au long de son parcours professionnel.

Consultant international : plus de sécurité grâce au portage salarial

Le portage salarial est aussi une manière pour le consultant international de sécuriser ses transactions. La société de portage protège également ses intérêts en lui proposant une assistance juridique en cas de besoin. S’il a quelques doutes sur les teneurs du contrat de prestation, il peut faire appel à la société de portage pour obtenir des conseils précieux. Si besoin, le contrat peut être traduit et adapté aux exigences du pays étranger. En devenant porté, le consultant international possède aussi une assurance responsabilité civile professionnelle. Il reste ainsi couvert en cas de préjudices causés dans l’exercice de sa fonction. Le consultant international porté a aussi l’assurance de percevoir une rémunération à la fin du mois. Le consultant bénéficie également de l’appui d’un réseau de consultants, ce qui lui permet de trouver rapidement des missions, même à l’étranger.

Olivier consultant internationalExpérience d’un consultant en marketing à l’étranger

Le domaine du marketing est le plus sollicité en matière de consultance à l’étranger. Après une carrière dans le privé, Olivier G. a décidé de devenir consultant et de goûter à toutes les potentialités du marché international. Le portage salarial lui a permis d’exercer sereinement son métier dans les différents pays du monde, sans pour autant perdre les avantages liés au statut de salarié français.

« Après avoir occupé un poste de cadre dans le service marketing d’une société de grande envergure, j’ai décidé de devenir consultant pour pouvoir associer plus aisément vie professionnelle et vie personnelle. Comme j’évolue dans le marketing, je collabore souvent avec de sociétés d’envergure internationale. Mes missions m’amènent donc souvent à l’étranger. Mon principal souci était alors de rester sous la législation française. Le portage salarial m’avait offert cette opportunité. En devenant porté, je gardais la liberté dans mon activité, tout en ayant l’assurance que je bénéficie d’une couverture professionnelle, peu importe le pays où j’aurai à effectuer des missions. J’avais aussi la garantie que je percevrais une rémunération. En effet, c’est la société de portage qui se charge du recouvrement de mes frais d’honoraires. Elle établit la facturation, relance le client au besoin et me verse à la fin du mois mon dû. Quand on évolue dans le marketing, et qui plus est, dans un pays étranger, il est aussi indispensable d’avoir une assurance professionnelle qui prenne en compte les contraintes du pays d’accueil. En devenant porté, je dispose d’une assurance responsabilité civile professionnelle, ce qui m’offre la garantie que si, au cours de ma mission, je commets des erreurs qui entrainent un préjudice à l’entreprise qui a fait appel à mes services, je n’aurai pas à m’acquitter personnellement des éventuels dédommagements. »

X