Cadre ou salarié

Salarié et Cadres

Un cadre et un salarié sont tous les deux des employés d’une entreprise. La différence entre ces deux statuts réside dans le fait que le cadre a plus de responsabilités qu’un simple salarié. Pendant des années, être salarié ou cadre dans une société est le parcours professionnel idéal. Aujourd’hui,  pourtant, ce n’est plus le cas. La génération actuelle aspire à plus de liberté et les sociétés souhaitent alléger au maximum leur masse salariale, d’où le nombre toujours croissant d’anciens cadres et salariés à se convertir au statut de freelance.

Qu’est-ce qu’un cadre ou salarié ?

Un salarié est une personne qui, moyennant une rémunération, effectue un travail sous l’autorité d’une autre personne physique ou morale, privée ou publique. Cette personne a ainsi le droit de lui donner des ordres et des directives. Elle peut également contrôler l’exécution de son travail et le sanctionner s’il y a des manquements à son engagement. Le cadre est aussi un salarié d’entreprise. La différence réside dans le fait que le cadre possède généralement une formation technique, juridique, administrative, commerciale ou financière spécifique. Un cadre peut être une personne qui possède un diplôme de l’enseignement supérieur ou une autre qui possède une expérience professionnelle étendue. Contrairement au simple salarié, le cadre a des pouvoirs de décision, de contrôle et d’autorité sur les différents collaborateurs.

Quelle différence avec un freelance ?

Le quotidien professionnel d’un salarié ou cadre d’une entreprise et d’un freelance diffèrent sur différents points. Chaque statut présente des avantages et des inconvénients. En ce qui concerne la liberté de travail, par exemple, le freelance est plus avantagé qu’un salarié ou un cadre. Il est maitre de son temps et peut organiser son emploi du temps au gré de ses envies. Il n’est pas soumis à une subordination et n’a pas des jours et des horaires de travail fixes à respecter. Un freelance peut s’octroyer des jours de congés en fonction de ses envies et optimiser sa productivité en travaillant à des horaires décalés, par exemple. Néanmoins, tout comme le salarié et le cadre, il a des objectifs à atteindre et des délais à respecter pour satisfaire sa clientèle et répondre à leurs demandes.

L’autre différence entre le freelance et le salarié ou le cadre touche la sécurité de l’emploi et l’assurance de la rémunération. Contrairement au freelance qui doit constamment rechercher des clients et trouver de nouvelles missions, le salarié, lui, est certain de toucher une rémunération à la fin du mois, et ce, peu importe sa productivité. Le freelance n’a pas non plus de congés payés. Il est, certes, libre de prendre autant de vacances qu’il le souhaite, mais quand il ne travaille pas, il ne reçoit pas rémunération.

Pourquoi le freelancing intéresse de plus en plus de salariés et de cadres ?

Ces dernières années, le nombre de salariés et de cadres qui se convertissent en freelance ne cesse d’augmenter. En 2014, il y avait déjà plus de 700 000 freelances en France, et ce chiffre ne cesse d’augmenter puisqu’une étude récente publiée par le spécialiste de la paie, ADP, a révélé que plus de la moitié des salariés français, environ 53% pour être plus précis, aspirent à devenir indépendants. Cet engouement s’explique en grande partie par le fait que la majorité des français (66% selon l’étude menée en janvier 2016 par OpinionWork) pensent que le statut de travailleur indépendant est la forme d’emploi du futur.

Les raisons qui poussent les cadres et autres employés d’entreprise à sortir du confort du salariat pour le freelancing sont multiples. Il y a d’abord le besoin toujours croissant d’épanouissement personnel et d’indépendance des professionnels. Selon une étude publiée par l’ADP, 28% des salariés français estiment que leurs entreprises ne tiennent pas toujours compte de leur développement professionnel et personnel. En devenant indépendant, ils ont l’opportunité de travailler avec beaucoup plus de sérénité, grâce à la souplesse de l’emploi du temps et la flexibilité des horaires de travail.

Si la plupart des travailleurs actuels souhaitent devenir freelance, c’est surtout parce qu’ils font partie de la génération Z, une génération assoiffée d’indépendance et soucieuse de réussir par ses propres moyens. Ayant grandi avec la nouvelle technologie et ses potentialités, mais aussi les diverses crises économiques et la précarité de l’emploi, cette nouvelle génération de travailleurs pense que pour réussir sa carrière, elle ne doit compter que sur ses efforts et ses potentialités, et qu’elle dispose de tous les moyens pour y arriver. Pour ces nouveaux travailleurs, la réussite professionnelle ne se résume plus à monter les échelons au sein d’une société. Il s’agit plutôt de monter leur propre affaire, avec peu de moyens, comme l’ont fait la plupart des grands noms d’internet et les multiples start-ups qui ont tous commencé seuls, sans le concours d’un bureau d’études ni de cabinet de recherche et développement !

La portage salarial, un premier pas vers l’indépendance

Le portage salarial est une alternative intéressante qui permet de profiter de la liberté que procure le statut de freelance sans pour autant renoncer aux privilèges du salariat. En choisissant d’être porté, le cadre ou salarié qui souhaite prendre un nouveau départ professionnel expérimente l’univers du travailleur indépendant, sans pour autant en subir toutes les contraintes. Même en étant porté, il continue à être son propre patron et peu gérer son emploi du temps selon ses envies. Par contre, il n’a pas à se soucier de toute la partie administrative. Cette tâche incombe à la société de portage à laquelle il s’adresse. La société de portage agit comme un intermédiaire entre le freelance et ses clients. Elle se charge de facturer les missions aux clients et d’éditer une fiche de salaire pour le freelance. Le temps d’une mission, le freelance est ainsi un salarié de la société de partage. Ainsi, quand la mission en cours se termine, le freelance obtient un certificat de travail en bon et due forme, ce qui lui permet de faire valoir ses droits auprès du Pôle Emploi.

X