Les frais en portage salarial

frais de gestion en portage salarial

Les frais de gestion correspondent au coût du service de la société de portage salarial. En d’autres termes, il s’agit d’une rémunération que l’entreprise prélève sur le chiffre d’affaires du consultant en contrepartie de la prestation du portage salarial. À quoi correspondent réellement ces frais et comment sont-ils calculés ? Voici des éléments de réponse qui vous aideront à mieux comprendre les frais en portage salarial

Les frais de gestion administrative

En portage salarial, le consultant n’a pas à s’occuper de tâches administratives. C’est la société de portage qui s’en occupe, de l’établissement du contrat de prestation à la facturation et au recouvrement des honoraires, sans oublier le suivi du déroulement de la mission, la transmission d’informations et de courriers au consultant. Toutes ces taches ont un coût qui pèse lourd sur le budget de la société de portage, sans une participation substantielle de la part du consultant porté.

Les frais de gestion du dossier du consultant

Les frais de gestion couvrent également les dépenses relatives à la gestion du dossier du consultant. Pour chaque porté qui devient alors salarié de son entreprise pendant la durée des missions, la société de portage doit effectuer une déclaration unique d’embauche auprès de l’Urssaf. Elle doit également établir un contrat de travail adapté à chaque mission et s’acquitter du versement des cotisations obligatoires auprès des différents organismes pour permettre aux salariés portés de bénéficier d’une couverture sociale pour la maladie, la vieillesse, le chômage et de percevoir des allocations familiales.

Les frais d’assurance et de garantie divers

Les frais en portage salarial couvrent également les frais liés aux différentes assurances et garanties dont le porté bénéficie tout au long de son contrat de travail auprès du portage salarial. L’assurance responsabilité civile professionnelle qui permet de couvrir les éventuels dommages que le porté peut causer dans l’exécution de sa mission, ainsi que la garantie de salaire, qui permet au consultant porté de toucher un revenu mensuel, même si le client n’a pas encore réglé sa facture, font partie de ces assurances et garanties dans le cadre du portage salarial. Les frais couvrent également l’assurance de prévoyance complémentaire et les épargnes salariales que la société de portage propose aux consultants portés.

Les frais liés aux services d’accompagnement

Le professionnel porté bénéficie d’un accompagnement permanent tout au long de son contrat auprès de la société de portage. À titre d’exemple, il peut participer à des journées de formations gratuites et autres évènements proposés par la société de portage comme les afterworks, les réunions réseau, par exemple. La société de portage lui propose également son aide dans la réponse aux appels d’offres, le prospect de clients, le réseautage, l’accès à un parcours de formation pour développer les compétences, etc. Elle propose également une assistance sociale et juridique qui règle les litiges en cas de conflit avec les clients.

Tout au long de son contrat auprès de la société de portage, le consultant porté bénéficie également d’un accompagnement personnalisé. Un conseiller dédié effectue une étude personnalisée de son projet professionnel et le guide en permanence. Il lui est aussi souvent attribué un gestionnaire qui sera son interlocuteur pour la gestion de son affaire. Ce dernier s’occupe du traitement des commandes des clients, la gestion des règlements clients, le remboursement des frais professionnels, le traitement des salaires, etc. Les frais de gestion prélevés par la société de portage visent également à couvrir les dépenses engendrées par la mise en place d’un tel service d’accompagnement.

Le calcul des frais en portage salarial

Les frais de gestion sont prélevés sur le chiffre d’affaires réalisé par le consultant. La plupart des sociétés de portage salarial appliquent le principe de dégressivité dans le calcul des frais de gestion. Concrètement, cela signifie que plus le chiffre d’affaires cumulé par le consultant est conséquent, moins le pourcentage prélevé par la société de portage sera élevé. D’une manière générale, les frais de gestion représentent entre 5 et 15 % du chiffre d’affaires du consultant. Il faut noter que le chiffre d’affaires pris en compte dans le calcul de ce taux correspond souvent au cumul des missions hébergées auprès de la société de portage depuis la signature de la convention d’adhésion. Ainsi, quand ce chiffre atteint un certain palier, le porté peut bénéficier d’un taux avantageux. Il peut garder ce privilège lié à son ancienneté pour les années à venir. Quel que soit le taux des frais de gestion, il est toujours clairement affiché dans le bulletin de paie que la société de portage présente au consultant à la fin du mois.

Qu’en est-il des frais de fonctionnement ?

En portage salarial, il y a aussi les frais de fonctionnement, c’est-à-dire les frais professionnels que le consultant doit engager pour exécuter ses missions. Ces frais sont restitués au consultant à la fin du mois, à condition que ce dernier présente des pièces justificatives et que leur montant n’excède pas les 30 % du salaire brut.

 

 

X