Photo de Marie

Comment j’ai fait pour passer de coiffeuse à négociatrice en immobilier

Après avoir été coiffeuse, Marie est devenue… négociatrice en immobilier indépendante. Elle nous explique comment elle a géré cette reconversion et pourquoi elle a choisi le portage salarial pour l’accompagner dans sa nouvelle aventure professionnelle.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel, de coiffeuse à négociatrice en immobilier, et nous expliquer pourquoi vous avez effectué ce grand virage ?

Après avoir été coiffeuse pendant plus de 10 ans, j’ai décidé de faire une reconversion professionnelle il y a maintenant 2 ans, à 30 ans, pour devenir négociatrice en immobilier. Quand j’étais plus jeune, le système scolaire ne me convenait pas et je m’ennuyais à l’école. Je l’ai donc quitté assez vite pour devenir coiffeuse. J’ai exercé ce métier en tant que salariée mais j’ai fini par m’ennuyer. Rester dans un salon de coiffure toute la journée en répétant les mêmes gestes ne me convenait plus. Je souhaitais exercer un métier plus mobile qui me permette d’être en contact avec les gens. J’ai donc fait un bilan de compétences, ce qui m’a orienté vers le secteur de l’immobilier. Le foyer est une notion importante pour moi et l’idée d’aider les gens a trouver la maison ou l’appartement où ils se sentiront bien m’a tout de suite plu. Et comme j’ai une fibre commerciale assez développée, j’ai eu l’idée de devenir négociatrice en immobilier.

Comment avez-vous géré cette reconversion ?

C’est un métier que l’on peut apprendre sur le tas mais j’ai préféré suivre une formation pour être plus vite opérationnelle. Reprendre des études a été un sacré challenge à relever pour moi mais c’était aussi très motivant. Mon ancien employeur a accepté que je bénéficie d’un CIF (Congé Individuel de Formation) afin de suivre une formation professionnelle pour adulte qui m’a permis d’obtenir le diplôme de négociateur immobilier, de niveau bac+2. Cette formation m’a permis d’acquérir des bases solides pour exercer le métier de négociateur immobilier. C’est en effet un métier où il ne suffit pas d’être un bon commercial. Il faut aussi être à même de conseiller ses clients sur l’achat ou la vente de leurs biens immobiliers, ce qui fait appel à des compétences à la fois juridiques, fiscales et financières. Dans le cadre de ma formation, j’ai également effectué un stage qui m’a permis de conforter mon choix professionnel. C’était un tel changement pour moi que j’ai vraiment pris toutes les précautions pour ne pas me retrouver en échec. Après cette formation, je me suis installée en tant que négociatrice en immobilier indépendante en étant en portage salarial. Par l’intermédiaire de ma société de portage, j’ai pu suivre des ateliers qui m’ont permis de peaufiner mes techniques commerciales. Quand on devient travailleur indépendant après avoir été salarié, on a tout un tas de compétences à acquérir : savoir démarcher un client, se présenter, négocier un contrat… En suivant ces ateliers, je suis à même de vendre plus efficacement mes prestations. Là encore, j’aurais pu choisir de me former sur le tas mais suivre les conseils de professionnels m’a fait gagner un temps précieux.

Vous avez donc choisi le portage salarial, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Il faut tout d’abord savoir que le métier de négociateur en immobilier s’exerce de plus en plus en indépendant, même lorsque l’on travaille pour le compte d’une agence immobilière. Avec le développement d’internet, il est d’ailleurs maintenant facile de travailler de chez soi. De plus, je n’avais plus envie d’être salariée mais il était hors de question pour moi de prendre trop de risques, j’ai des enfants. J’ai découvert le portage salarial un peu par hasard mais j’ai rapidement été séduite par les avantages qu’il procure. En étant négociateur immobilier en portage salarial, je bénéficie tout d’abord des mêmes avantages que les salariés en terme de sécurité sociale et d’assurance chômage. Mais surtout, le portage salarial m’a permis de me lancer sans avoir à créer ma propre structure. C’est en effet la société de portage qui prend en charge toute la gestion administrative de mon activité. Quand vous démarrez une nouvelle activité professionnelle, vous avez bien suffisamment de choses à faire comme ça ! Entre se faire connaître, arpenter le terrain pour repérer des biens intéressants… Me retrouver seule à gérer mon activité après avoir été salariée me stressait aussi un peu. Là encore, la société de portage salarial qui m’accompagne est d’une aide précieuse. J’y trouve toujours une oreille attentive pour évoquer mes petits ou gros tracas.

Quel bilan tirez-vous de votre reconversion professionnelle ?

Je n’ai vraiment aucun regret ! Dans mon nouveau métier, je n’ai vraiment pas le temps de m’ennuyer. Être négociateur en immobilier est un métier très complet qui va du repérage des biens à vendre à la vente finale en passant par les négociations entre vendeurs et acheteurs. C’est aussi un métier où il faut toujours se tenir au courant des tendances du marché et des évolutions du cadre juridique et législatif, comme les aides à l’accession par exemple. Je pense aussi qu’en choisissant une société de portage salarial, j’ai trouvé la structure idéale pour m’accompagner dans ma reconversion. D’ailleurs, si j’ai un conseil à donner à toute personne souhaitant faire une reconversion professionnelle, c’est de ne pas hésiter à s’appuyer sur la structure capable de l’épauler. Pour ma part, je suis persuadée que le portage salarial est vraiment idéal pour démarrer une activité de freelance. C’est une solution qui permet de se concentrer sur son activité en toute liberté sans s’encombrer de tout le volet administratif. Et puis, ça permet de rompre l’isolement du freelance. La société de portage avec laquelle je travaille organise régulièrement des rencontres entre travailleurs indépendants. C’est l’occasion d’échanger des trucs et astuces, les stress et les succès de chacun mais aussi d’agrandir son réseau professionnel…

Comment j’ai fait pour passer de coiffeuse à négociatrice en immobilier
Notez cet article

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X