bore out

Quelques techniques pour échapper au bore-out

La mission que vous êtes en train d’accomplir ne remplit pas toutes ses promesses et vous voilà menacé par le bore-out. L’indépendance du freelance vous donne cependant des armes pour échapper à l’ennui au travail. Nous vous proposons quelques pistes à suivre.

Bore-out et freelance

Le bore-out se définit comme le syndrome de l’ennui au travail. Cet ennui peut avoir plusieurs causes. La première d’entre elles est le fait de se retrouver en sous activité ou sans activité sur son lieu de travail, phénomène connu et souvent appelé mise au placard. Mais l’ennui au travail peut aussi être causé par le manque d’adéquation entre les tâches que vous avez à accomplir, votre niveau de compétences et vos aspirations. C’est le cas par exemple quand vous êtes surqualifié par rapport au travail que vous devez accomplir. Quand on sait que l’on passe 8h par jour au travail, s’ennuyer peut avoir des effets dévastateurs. Le travailleur qui est touché par le bore-out a le sentiment de ne pas être à sa place et se sent dévalorisé. A long terme, la tentation est alors grande de baisser les bras. Le bore-out peut ainsi se traduire par une grande lassitude, une extrême fatigue et peut conduire à une dépression sévère. Le bore-out, qui commence à être connu et reconnu dans le monde du salariat, peut également affecter les freelances. Quand on est travailleur indépendant, il arrive en effet que l’on accepte des missions qui ne nous conviennent pas, tout simplement par nécessité de gagner sa vie. Il peut aussi y avoir un très grand écart entre le premier contact avec un prospect et l’ambiance de travail dans l’entreprise, ou encore entre le contenu de la mission tel qu’il a été défini et la réalité des tâches à réaliser au quotidien. Cet écart peut être d’autant plus difficile à vivre si vous vous êtes engagé sur une mission au long cours.

Freelance, projetez-vous vers l’avenir

Même si vous êtes en train de réaliser une mission très éloignée de vos aspirations, gardez en tête qu’être freelance vous donne bien plus d’avantages qu’un salarié en cas d’ennui au travail. Vous savez par exemple que votre mission ne va durer qu’un temps, contrairement à un salarié classique qui se verra contraint de changer d’entreprise en cas de bore-out. Pour vous motiver au quotidien dans votre travail, vous disposez de deux atouts en poche : vous remémorez les avantages liés à votre mission et compenser votre ennui en préparant ou en effectuant d’autres missions. Certes, votre mission n’est pas des plus palpitantes, mais songez aux quelques avantages qu’elle vous apporte : elle vous permet de gagner de l’argent, elle vous ouvre les portes d’un nouveau carnet d’adresse, elle vous permet de mettre le pied dans un nouveau secteur d’activité… Et elle vous laisse le temps de préparer vos futures missions. Pour ne pas sombrer dans le bore-out lorsqu’une mission se passe mal, il est en effet essentiel de toujours se projeter vers l’avenir et de garder en tête que votre ennui au travail n’est que ponctuel. Qu’elles que soient les conditions de réalisation de votre mission, il est ainsi important de ne pas critiquer votre client. Même une mauvaise expérience peut vous servir de tremplin pour de futures missions plus intéressantes. Efforcez-vous également de toujours avoir sous la main de nouvelles missions et de nouveaux clients pour mieux rebondir. Si votre mission actuelle se traduit par une sous-activité néfaste pour votre moral, profitez-en pour vous investir pour d’autres clients ou pour mener une prospection active. Vous pouvez également mettre l’accent sur l’animation de votre site internet ou de votre blog. Vous investir dans de nouvelles missions ou dans des tâches qui vous intéressent et préparer l’avenir vous permettra ainsi de mieux vivre votre mission actuelle. Et vous verrez que celle-ci ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Des projets, même par temps calme

Autre situation qui peut générer du bore-out chez un freelance : le manque d’activité, surtout si vous êtes un travailleur indépendant qui ne supporte pas de rester inactif et si votre inactivité se prolonge. Comme pour une mission qui ne se déroule pas comme prévu, le réflexe à avoir en cas d’inactivité prolongée est de mettre l’accent sur la prospection et la recherche de nouvelles missions. Vous avez du temps libre, profitez-en pour mettre de l’ordre dans votre fichier de prospection et relancer tous vos clients potentiels. C’est aussi le moment de vous mettre en quête de nouveaux clients en prenant le temps de vous renseigner sur eux. Une période d’inactivité est également idéale pour acquérir de nouvelles compétences ou donner une nouvelle direction à son activité. Inutile cependant de vous précipiter pour suivre une formation qui ne vous apportera rien. Au contraire, prenez le temps de faire un point sur vos missions précédentes pour vous poser les bonnes questions : avez-vous l’impression d’avoir manqué certaines missions parce qu’il vous manque des compétences ? Regrettez-vous de ne pas posséder certaines compétences qui vous intéressent et seraient un vrai plus pour votre métier ? Votre secteur d’activité fait appel à de nouvelles technologies que vous ne maîtrisez pas à la perfection ? En partant de votre vécu de freelance et de la direction que vous souhaitez insuffler à votre carrière, dressez un véritable plan d’action et mettez en œuvre les actions, comme les formations, qui vous permettront d’atteindre vos nouveaux objectifs. Vous transformerez ainsi ce temps d’inactivité forcée en un nouvel élan pour votre carrière. Finalement, en étant toujours proactif pendant une mission ennuyeuse ou entre deux missions, vous gérerez mieux le stress engendré par le manque d’activité. Et le burn-out sera un mot que vous pourrez bannir de votre vocabulaire de freelance.

Quelques techniques pour échapper au bore-out
4 (80%) 1 vote

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X