Richard, 65 ans et en portage salarial

Témoignage de Richard, 65 ans, retraité et en portage salarial

Augmenter son niveau de vie, rester dans le monde du travail, améliorer son expertise… les avantages du portage salarial sont nombreux. Et surtout, ce mode de travail reste incontournable pour lutter contre l’isolement après 20, 30 ou 40 ans de vie active.

Le cumul emploi-retraite, avec le portage salarial

Destiné aux seniors actifs et aux retraités souhaitant reprendre une activité professionnelle, le portage salarial pour retraités s’adresse aux acteurs professionnels en âge légal de départ en retraite. Favorable à la reconversion professionnelle et à l’expertise dans le cas d’une poursuite d’activité, le portage salarial concerne les retraités qui détiennent une expérience professionnelle légitimant leur autonomie. Pour exercer en tant que salarié porté, chaque contrat de prestation conclu par le retraité a une durée maximum de 3 ans. Le cumul emploi-retraite lui permet, ainsi, de percevoir sa pension de retraite du régime général, outre la rémunération associée à ses nouvelles prestations.

Le cumul d’emploi-retraite est possible selon trois formules différentes : à savoir le cumul intégral, le cumul partiel et l’inter-régimes. Dans le premier cas, le retraité exerce une activité du même régime que celui de la pension. Si le cumul partiel reste plus flexible, les revenus de la nouvelle activité exercée seront néanmoins limités pour pouvoir percevoir la pension retraite. Pour éviter ces plafonnements, le cumul inter-régimes reste une excellente option.

Vous êtes à la retraite ? Si vous souhaitez rester actif dans le monde professionnel, le portage salarial vous convient amplement compte tenu de ses nombreux avantages. Si vous n’êtes pas suffisamment convaincu de ses atouts, Richard saura certainement mieux vous convaincre….

Le portage salarial, est-ce pour vous une renaissance professionnelle ?

Totalement ! À 61 ans, je ne me sentais pas encore fait pour la chaise à bascule sur la terrasse guettant les premiers rayons de soleil, ni pour la robe de chambre égayée de pantoufles à longueur de journée…. Il était tout simplement évident pour moi de devoir préserver une vie professionnelle qui me motiverait à sortir de mon lit chaque matin. Mais plus le moment fatidique de mon départ en retraite avançait, plus je ne savais pas comment vivre le changement….

Ayant occupé le poste d’administrateur des ventes dans l’immobilier durant près de 13 ans, je savais que je ne trouverai pas systématiquement de travail dans ce milieu avec mon âge. Et à bien y réfléchir, je n’étais pas non plus emballé de visiter des terrains et des maisons de France ! J’aspirais plutôt à une activité qui pourrait m’occuper, sans devoir me contraindre à de grands déplacements systématiques. Alors que j’étais en pleine réflexion quant à l’orientation de ma vie, un jeune stagiaire qui avait du mal à utiliser le progiciel de notre entreprise est venu me demander timidement conseil dans mon bureau. Avec fierté, je commençais à lui expliquer de long en large les rouages de l’outil. Dans mon élan, je me suis alors rendu compte combien cela me faisait plaisir. Le sourire aux lèvres, je savais désormais ce que je voulais devenir : un consultant en informatique.

Pour vous, cela signifie prendre un nouveau départ ?

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une réorientation professionnelle totale en soi – étant donné que j’ai déjà travaillé dans une société informatique au cours de ma carrière professionnelle – il était clair que je devais suivre une formation pour me recadrer. A cela s’ajoutait un autre souci majeur : où trouver des clients. J’avais certes quelques pistes parmi mes anciens carnets d’adresse, mais je n’étais pas totalement convaincu d’être sur la bonne voie pour me lancer tout seul. Si je cherchais un emploi pour m’assurer une transition en douceur vers la retraite complète, je ne voulais, bien entendu, pas me lancer dans une activité trop stressante. Et c’est là que j’ai eu l’idée du portage salarial.

A 65 ans, je poursuis désormais une activité professionnelle à mon rythme. Avec l’aide de ma société de portage, j’ai avant tout pu bénéficier d’une formation spécifique, outre les réunions d’information qui m’ont mis en relation avec d’autres prestataires de mon secteur. Etant plus disponible compte tenu de ma situation professionnelle, je profite au maximum de ces ateliers pour améliorer mon expertise. Ces derniers me permettent également de collaborer avec des professionnels qui, bien que détiennent des compétences techniques plus poussées que les miennes, n’hésitent pas à solliciter mes conseils et mes avis pour valider leurs projets. Et c’est cette opportunité de pouvoir transmettre un savoir-faire aux autres qui est certainement la plus gratifiante pour moi.

Grâce au portage salarial, j’évolue dans un domaine professionnel qui me permet de m’émanciper. A vrai dire, j’ai vécu trop longtemps sous les contraintes de la hiérarchie. En tant que travailleur indépendant, je n’ai maintenant plus à rendre systématiquement des comptes à des supérieurs, lesquels ne partageaient pas toujours mon point de vue sur tel ou tel projet. Mais si je suis mon propre patron, je ne suis pas pour autant seul à bord de mon navire. En tant que salarié porté, je peux garder un pied dans la vie active, sans me soucier pour autant des tracas administratifs.

Alliant souplesse de l’emploi, autonomie et sécurité, le portage salarial a, bien entendu, su répondre à mes exigences. Si je continue à travailler, c’est aussi pour pouvoir m’offrir un revenu complémentaire en plus de ma retraite. Le portage salarial permet, en effet, le cumul emploi-retraite. Etant un retraité, la réglementation sociale en matière de retraite s’applique. Et étant un salarié de la société de portage, je perçois une rémunération sur les prestations facturées, ce qui constitue une double source de revenus.

Témoignage de Richard, 65 ans, retraité et en portage salarial
Notez cet article

Thomas Paranis

Thomas Paranis

Après 11 ans à la tête de ma propre entreprise de conseil, j’ai décidé pour des raisons personnelles de cesser cette activité et d’avoir recours au Portage salarial. Aujourd’hui je souhaite partager mon expérience et mes connaissances sur cette nouvelle forme d’emploi encore peu connue en France.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X