Travailleur indépendant : les astuces pour se démarquer de la concurrence

Travailleur indépendant : les astuces pour se démarquer de la concurrence

En 2011, l’on comptait plus de 2,8 millions de travailleurs indépendants en France (INSEE), et leur nombre ne cesse d’augmenter selon ces mêmes chiffres. Il devient ainsi de plus en plus difficile de trouver des missions à réaliser, quel que soit le domaine d’activité de l’indépendant. Ce qui suit vous donne quelques conseils pour se démarquer de la concurrence.

Travailleur indépendant : comment faire la différence ?

En tant que travailleur indépendant, une personne doit avoir de solides connaissances et expériences dans son domaine. Et, pour obtenir un contrat de travail, il s’agit de faire des efforts particuliers pour se démarquer, et être choisi parmi la multitude d’experts qui constituent la concurrence de votre secteur. C’est pourquoi, il s’agit de se montrer le meilleur dans son domaine, puisque l’entreprise cliente ne va pas confier une mission au second de la liste des experts indépendants. D’une manière générale, parmi une pléthore d’experts, le client va choisir celui qui saura démontrer les meilleures  performances, qui aura des compétences multiples, et qui disposera d’atouts majeurs tels qu’une expertise particulière sur un secteur d’activité, l’indépendance d’esprit, ou l’innovation qu’il apporte sur la présentation de son offre de service. Par ailleurs, le consultant indépendant doit construire son prix de manière rationnelle, afin de pratiquer un prix qui ne s’éloigne pas trop de la moyenne sur le marché.

Les avantages à être travailleur indépendant

Grâce aux NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), le travail indépendant a trouvé tout son sens et a beaucoup évolué. Pression, stress, fatigue… tout cela devient plus facile lorsque l’on travaille en tant que freelance. Le premier avantage étant effectivement la liberté de travailler dans le confort de sa propre maison. D’autres, plus voyageurs, partent sous les tropiques et travaillent à l’autre bout du monde, en alternant entre soleil, plage, vacances et travail. Un des points les plus importants reste la possibilité de travailler sur deux, voire trois projets, pour deux ou trois entreprises différentes. Ce qui signifie qu’un freelance, même s’il n’est pas soumis à un CDI, peut gagner beaucoup plus qu’un salarié d’entreprise, selon ses compétences et ses particularités.

Les inconvénients éventuels

Le plus grand risque que pourrait courir un travailleur indépendant serait de ne pas trouver de mission à effectuer pendant une longue période. En effet, l’indépendant ne touche rien lorsqu’il n’a pas de mission. Toutefois, une bonne organisation peut suffire pour réussir sa vie en mode freelance. Pour certains secteurs, il pourrait par exemple être possible de traiter plusieurs missions à la fois, et pour différents clients, pour éviter tout risque de rupture de commande. Le travailleur indépendant doit également bien savoir gérer ses finances, et prévenir par exemple la coupure de commande et le manque financier qui en résulte. Par ailleurs, en menant quelques efforts pour sortir du lot, le travailleur indépendant sera toujours sollicité pour effectuer des missions pour le compte d’entreprises ou d’autres particuliers.

Avec une bonne gestion de ses offres et de ses finances, le travailleur indépendant peut très bien réussir sa carrière ; en témoignent les quelques millions de personnes qui exercent des activités professionnelles en tant qu’indépendants.

Travailleur indépendant : les astuces pour se démarquer de la concurrence
Notez cet article

Valérie Bauban

Valérie Bauban

Après avoir appris sur Internet quoi de plus normal que de partager à son tour. Freelance depuis une quinzaine d’année et passionné par l'entrepreneuriat j’aime partager mes opinions et conseils.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X